Monsieur de Lépinau, dans votre article sur la charte des Patriotes, vous nous dites que a emmené dans une impasse aux présidentielles. Et, dans ces propositions, vous voyez surtout « une volonté farouche de revendiquer ce fameux Frexit ».

Sur le Frexit, c’est-à-dire la renégociation du carcan européen, souvenez-vous juste des Trente Glorieuses du temps du franc et de l’indépendance de la France. Sans indépendance monétaire, pas d’indépendance tout court, même au sein d’une des patries. Voyez la prospérité des Tchèques qui n’ont ni euro ni immigration. L’euro, vous le savez bien, Monsieur de Lépinau, c’est le mark fort, les exportations chères et difficiles (sauf pour l’Allemagne), l’euro, c’est Francfort, pas la France…

Sur l’impasse soi-disant suscitée par pendant la campagne présidentielle, il y a tant à dire.

34 % des voix, quadruplement des députés, dont certains, cependant, semblent avoir totalement renié celui qui fut l’un des artisans de leur élection…
Dommage que le fameux débat ne se soit déroulé entre Philippot et Macron, n’est-ce pas ? Dans cette hypothèse, Macron aurait-il été élu contre Marine Le Pen ? Pas sûr.

Ce débat était un piège médiatique. J’avais écrit, avant, à Marine Le Pen, que deux exposés séparés des programmes auraient été bien préférables. Un programme contre le vide… Quel est donc le directeur de campagne qui s’est naïvement laissé piéger ? Pas Philippot, mais il semble qu’on aime à nouveau les boucs émissaires au Front national. Trouver des boucs émissaires, c’est assez mal vu de l’opinion, d’ailleurs, vous ne l’ignorez pas.

Allons, ce débat raté fut l’œuvre de Marine Le Pen, ultime décideuse, seule actrice.

La condition humaine, comme vous dites, Monsieur de Lépinau, parlons-en ! 25 des 26 articles de la charte traitent de la condition des Français, et un de la condition animale !

Mais je suis d’accord avec vous sur le problème de l’emprise croissante du halal, dont l’acheteur n’a, de plus, bien souvent pas connaissance. J’attends les actions du FN sur ce point.

Et complètement d’accord avec vous sur les espoirs que nous donnent les patriotes des nations de l’Est européen, qui veilleront à conserver leur identité.

Voyez, je ne suis pas sectaire, il faut rassembler les défenseurs des Français et de la France.

10 novembre 2017

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.