Gérald Darmanin a annoncé, le 17 octobre, sur les réseaux sociaux, qu'il allait saisir le procureur pour des propos de la députée Danièle Obono concernant le Hamas.

Invitée de Sud Radio, le mardi 17 octobre, Danièle Obono, députée La France insoumise de la 17e circonscription de Paris, était interrogée sur l’actualité au Proche-Orient, et notamment sur le Hamas.

Après avoir plusieurs fois éludé la question, l’élue a fini par répondre « oui » à une nouvelle interrogation, parlant du Hamas comme d’un « groupe politique islamiste qui a une branche armée [...] qui résiste à une occupation ». « [C'est un groupe] qui se définit comme tel et qui est reconnu comme tel par les instances internationales », justifie-t-elle.

Apologie du terrorisme

Peu de temps après cet entretien, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu'il allait saisir le procureur pour « apologie du terrorisme ».

« Le Hamas, "un mouvement de résistance" ? Non ! C’est un mouvement terroriste », a-t-il écrit sur X.

« La justice est saisie et elle tranchera », a confirmé Élisabeth Borne, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

D’autres responsables politiques ont vivement critiqué les propos de la députée LFI. Pour Jordan Bardella, « LFI franchit un cap dans l’ignominie en qualifiant le Hamas de "mouvement de résistance" malgré les attaques barbares commises contre Israël et sa population civile », a-t-il déclaré, sur X.

3847 vues

17 octobre 2023 à 16:54

Les commentaires sont fermés sur cette publication.