Peillon est impayable. Cet ancien ministre de « Monsieur petites blagues » a décidé de nous faire rire. Et de fait, ce pourrait être presque drôle si ce n’était pas aussi scandaleux.

Vincent Peillon, pour ceux qui l’auraient oublié - ils auraient des excuses -, est cet éphémère ministre de l’Éducation nationale qui, en septembre 2012, dans un entretien accordé au JDD, préconisait « d'arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel ». Il faut savoir faire montre de justice : si l’école est un champ de ruine, toute la responsabilité n’en revient pas à Pap Ndiaye. Ses prédécesseurs ont aussi manié avec beaucoup d'entrain et de dextérité la pelleteuse, notamment sous le piteux règne de François Hollande.

Des catholiques « d'une violence sans limite »

LCP (La Chaîne parlementaire), dans l’émission (bien nommée) « Ces idées qui gouvernent le monde » consacrée à la « laïcité menacée », a tendu le micro à Vincent Peillon et a publié un court extrait sur X, sa plus belle déclaration : « Lorsque j’ai voulu introduire comme tous les grands pays occidentaux - nous sommes un pays où il n’y a pas de femmes ingénieurs, pas de femmes scientifiques - une lutte contre les stéréotypes de genre, ce n’était pas l’islam radical - il y en avait un peu - que j’avais en face de moi, mais des catholiques exacerbés et d’une violence sans limite. »

Ah, ces fameux « catholiques exacerbés et d’une violence sans limite »  qui briment les femmes scientifiques...

Passons sur cette « fake news » grossière selon laquelle la France n’aurait pas de femmes ingénieurs ni de femmes scientifiques : 60 % de filles dans les études de médecine et 30 % dans les écoles d’ingénieurs.  Laissons, aussi, de côté ce mensonge débile selon lequel les catholiques refuseraient que des femmes soient scientifiques… Rappelons simplement, en passant, que l’une des premières sages-femmes modernes connues, Angélique du Coudray, réputée avoir sauvé La Fayette à sa naissance, a été envoyée par Louis XV en 1759 à travers tout le royaume avec mission de donner des cours de maïeutique : elle a ainsi permis de remplacer des matrones au savoir approximatif. C’est l’Ancien Régime qui a octroyé un brevet et une pension à Angélique du Coudray. C’est, en revanche, la Révolution qui lui a enlevé cette pension, et c’est un médecin ami de la Révolution, Alphonse Leroy, qui réservera l'accouchement aux hommes. Madame du Coudray mourra dans la misère et la peur, sous la Terreur. Et notons, aussi, qu’une sainte italienne célèbre du XXe siècle, Jeanne Beretta Molla, se trouve être médecin. Pour démontrer que l’Église n’aime pas les femmes scientifiques, ce n'est pas gagné !

L'Arcom n'a pas été saisi, aucun fact checker n'a réagi

Arrêtons-nous à l'essentiel : dans le contexte actuel que l'on sait, qu'un ancien ministre mette au centre de la laïcité menacée les catholiques minimise « l’islam radical » en lui opposant les « catholiques exacerbés d’une violence sans limite » est proprement stupéfiant. Comment, au fait, appelle-t-on le Hamas des catholiques ? Combien de femmes violées, d’enfants massacrés, d’otages enlevés ? Et, pour rester en France, combien de morts tombés sous les coups de « la violence sans limite » de « catholiques exacerbés » qui, selon Vincent Peillon, supplante celle de l'islam radical ?

Personne n’a moufté, protesté, rectifié. L’extrait tourne sur les réseaux sociaux en toute impunité. L'Arcom n'a pas été saisi, aucun fact checker n'a réagi. Vincent Peillon est bien tranquille. Ses mauvaises plaisanteries ne lui vaudront aucun retour de bâton.  Et c'est bien parce qu'il ne croit pas lui-même à ses abjectes accusations qu'il les profère en toute sérénité.

23461 vues

07 novembre 2023 à 19:43

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

81 commentaires

  1. Lisant cet article je me dis que les deux derniers présidents de ce pays ont comme partcularités communes, de s’être entourés de « benéts » qui sont prêts à n’importe quelle infamie pour plaire à leur gourou.
    Y ajoutant l’anticatholicisme du concerné, on obtient ces déclarations fumeuses qui n’ont de public que les décérébrés qui ne savent plus penser par eux-mêmes. Ceux-là mêmes qui ne vont jamais voter, mais refont le monde sur les « réseaux associaux ».

  2. Il est évident qu’en raison de sa haine foncière du catholicisme et de l’Eglise, ce monsieur Peillon a choisi le moyen radical d’en finir avec les catholiques et leur âme. L’alliance de la franc-maçonnerie et de l’islam n’est plus a démontrer. Comment expliquer l’ouverture à l’islam de la France par nos gouvernements depuis des années, connaissant leur attention toute laïque à leurs mentors francs-maçons, sous le sigle républicain de la laïcité. Je ne suis pas sûr que les imams leur seront reconnaissants d’avoir oeuvré à la fin du catholicisme. Il faut cependant noter que le « en même temps » qui nous gouverne permet la visite à la Loge et à la Synagogue, et ce, accompagné de discours ad hoc .

  3. Cet idiot, est soit inculte, soit idiot. Qu’il lise le Coran, ce livre de « paix » parsemé de sourates mortifères. Même les plus pacifistes des musulmans sont inquiets du devenir de leurs garçons, qui pourraient devenir des « soldats » sous l’inspiration de ces sourates ! Alors, je lui dit à ce clown triste qu’il n’est qu’une souillure (sourate 9v28…) a bon entendeur Salut !

  4. Menteur, complètement hors du coup et quand je pense que cette personne a ete a la tete de l éducation nationale lui qu’il a affirme  » que l histoire de France ne commence qu’a révolution française. Avant rien de notable!!! Autant d’inaptitude laisse pantois et tres en colère. C’est un inutile que l on paye encore aujourd’hui.
    Quel scandale!!!

  5. Donc, ce sont les cathos qui violent, égorgent, volent, pourrissent la vie des voyageurs dans les transports en commun! Comment ose-t-il mentir aussi effrontément? Je savais bien que pas grand chose le gêne, en tant qu’homme de gauche, mais à ce point, ça relève de la psychiatrie.

    1. La psychiatrie oui car, quelle population est la plus représentée dans les prisons française ? Sont-ce les Catholiques ? Et, ça, c’est nouveau ! Il doit être atteint de gatisme que l’on nomme si souvent et de façon erronée « Alzheimer »… (Quoique, avec ses 63 ans on peut se poser la question.)

  6. Il y a belle lurette que cet épiphénomène de la glorieuse épopée HOLLANDE, est démonétisé et, à juste titre, totalement sorti des radars de la réflexion politique. Voilà peut être une explication polie au fait que « personne n’ait réagi, et que l’Arcom n’ait pas été saisie »… (?) REQUIESCAT IN PACE ( et, prosaïquement foutez nous aussi la paix » )

  7. L’inculture de M. Peillon semble atteindre des sommets tels qu’on n’en a rarement vus, même sous Hollande. Ignore-t-il l’existence de Marie Curie ?

  8. Comment LCP la chaine parlementaire se souvient encore de Mr Peillon. Il a fallut certainement le « Peiller » pour qu’il vienne reprendre le micro. Quelle erreur pour cette chaine plutôt sérieuse.

  9. Cet individu s’est toujours distingué par de positions pour le moins farfelues ou incohérentes. Pourquoi changerait-il maintenant. Il fait partie de ce passé peu glorieux de certains ministres de la république!

  10. N’était-il pas à la tête de la campagne présidentielle de Ségolène Royal ???
    Ca vous situe quelqu’un ça !

  11. Ce personnage ignare en matière d’histoire porte bien la sceau de la gauche : le mensonge, le sectarisme, l’affabulation.
    Il ne sait même pas ce qu’est un catholique, combien ont-ils décapités d’enseignants, assassinés de juifs?
    Vraiment la gauche n’est pas prête de revenir sur la scène politique avec ce type de cheval de retour.

Les commentaires sont fermés.