Pour 66 % des Français, « l’immigration est une menace ! »

immigration

Un sondage de l’Institut CSA pour CNews nous le disait, le 11 novembre dernier : « 66 % des Français estiment qu’il y a trop d’immigrés extra-européens en France. » Une opinion largement approuvée par les 25-34 ans (57 %) et plébiscitée par les 50-64 ans (72 %). Sans surprise, les électeurs LR applaudissent à 84 %, au même titre que ceux de Reconquête (90 %) et du RN (95 %).

En revanche, la véritable surprise nous vient des électorats de Renaissance et de LFI : 69 % des premiers et 42 % des seconds sont d’accord avec cette opinion désormais majoritaire dans le pays. Depuis, la situation semble avoir évolué, à en croire un sondage, toujours effectué par CSA pour CNews, publié ce jeudi 23 novembre.

Trop d'immigrés, et une dangerosité latente

Ici, la question n’est plus la même : il ne s’agit plus de savoir s’il y a trop d’immigrés extra-européens en France, mais de s’interroger sur l'éventuelle dangerosité de l'immigration. Soit plus qu’une simple nuance… La réponse est sans appel : « 66 % des Français estiment que l’immigration extra-européenne peut être un danger pour le pays. » Soit exactement le même pourcentage, mais répondant à une interrogation autrement plus grave.

En revanche, les opinions divergent sensiblement par rapport au sondage précédent, 55 % des électeurs de gauche estimant que de menace il n’y a pas. Et cette fois, l’inquiétude se trouve chez les plus jeunes (71 % des 25-34 ans) et les plus âgés (73 % des plus de 65 ans), tandis ce sentiment paraît moins criant chez les 35-49 ans, avec « seulement » 38 %.

Du point de vue de l’appartenance politique, il n’y a pas de bouleversement majeur. À droite, cette proposition est encore plébiscitée chez les électeurs du RN (95 %), de Reconquête (89 %) et des LR (86 %). À gauche, les écologistes sont évidemment les plus sceptiques (29 %), quoique leurs homologues de LFI et du PS ne soient pas si optimistes que ça, avec respectivement 37 % et 41 % de défiance. Bref, si angélisme il y a à gauche, il demeure des plus relatifs.

Effet Crépol ?

Cela reste à vérifier, ce sondage en ligne ayant été effectué du 21 au 22 novembre, soit tout juste deux jours après le meurtre de Thomas. En tout cas, le drame de Crépol tend à corroborer les propos naguère tenus par François Hollande et Gérard Collomb, ancien ministre de l’Intérieur d’Emmanuel Macron. Des propos qui doivent, à la longue et à l'expérience des faits, finir par faire réfléchir certains de nos compatriotes de gauche peu réceptifs aux discours dénonçant les conséquences d'une immigration de masse et du renoncement à une politique d'assimilation, surtout lorsque tenus par un camp politique n’étant pas le leur.

Ainsi, pour le premier : « On ne peut pas continuer à avoir des migrants qui arrivent sans contrôle, dans le contexte en plus des attentats. » Et d’évoquer une possible sécession de grande ampleur : « Comment peut-on éviter la partition ? Car c'est quand même ça qui est en train de se produire : la partition. » Quant au second : « Aujourd’hui, on vit côte à côte, je crains que demain, on vive face à face. »

Il y a là effectivement de quoi nourrir cette sourde angoisse, aujourd’hui devenue le quotidien de tant de Français. Mais il est vrai que dans un pays champion du monde de la consommation d’anxiolytiques, il est logique que la collapsologie puisse emporter le succès grandissant qu’on sait, entre apocalypses migratoire et/ou climatique, toutes deux promises avec une sorte de volupté morbide par des prophètes plus ou moins improvisés.

D’où, peut-être, le recul dont Marine Le Pen fait montre dans l’entretien accordé à Valeurs actuelles, le 21 novembre, quant à une éventuelle « sécession » : « Nous n’en sommes pas là. […] Mais je vous rassure, il est encore trop tôt pour le pessimisme. Rien n’a été tenté, réellement, par les pouvoirs successifs pour endiguer le phénomène. Pour certains, il serait trop tard, alors que le diagnostic de la situation n’a jamais été posé par nos dirigeants. […] Si vous n’arrêtez pas les criminels, ils ne s’arrêteront pas. »

Nicolas Gauthier
Nicolas Gauthier
Journaliste à BV, écrivain

Vos commentaires

56 commentaires

  1. Marine Le-Pen fait un constat juste: » Rien n’a été tenté, réellement, par les pouvoirs successifs pour endiguer le phénomène ». Et elle montre par là qu’on ne doit pas se servir des drames successifs pour imposer plus de restrictions à nos libertés, mais que le pouvoir doit agir contre l’immigration et sanctionner durement tous ces délinquants.

  2. Pour ma part, me situant, à la fois, dans les tranches 25-34 ans ET 50-64 ans :
    Je totalise à moi seul 129% !
    Qui dit mieux ?

  3. rien de surprenant du résultat de ce sondage quant on constate que dans la majorité des faits divers des immigrés sont impliquéset que l’accroissement du nombre d’immigrés ne cesse de monter

  4. Petite question technique sur le sondage. Je ne sais pas si BV peut répondre.
    Quand on dit : « 66 % des Français », cela veut-il dire qu’on n’a interrogé QUE des personnes de nationalité française ou un panel de gens résidant en France. ?

  5. Tout dépend de quelle immigration l’on parle !
    S’il s’agit d’une migration en provenance de pays aux racines judéo-chrétiennes, cela ne pose aucun problème.
    Pour les autres la France doit être beaucoup plus sévère.

  6. Crepol est la goutte de trop qui, je l’espère, va enfin faire déborder le vase. Pour les chrétiens, Dieu est amour et pardonne mais si vous lisez la bible, Dieu punit aussi, et pas qu’un peu : Adam et Eve, Déluge, Sodome et Gomorrhe, les plaies d’Egypte etc…Ce ne sont que des « histoires » mais l’esprit de punition et vengeance a toujours existé au fond du coeur des hommes pour des faits injustes. Je ne suis pas, moi non plus, pour tendre l’autre joue.

  7. 66 % seulement ? tiens comme c’est bizarre…….et les 34 % restants, de quelle origine sont-ils si ce n’est pas trop indiscret de le savoir ?

    • Pouvez vous m’expliquer comment vous savez qui vote macron ou pas ? le vote étant secret j’aimerai qu’on m’explique comment on peut savoir qui vote pour le traître destructeur ! pour ma part je ne connais aucun retraité qui vote macron .

      • Jetez simplement un « oeil » sur les découpages électoraux ! Vous aurez tout compris des « astuces politicienne » pour connaitre qui fait quoi, ou plutôt qui vote qui !

  8. M. Houari Boumediene qui, en avril 1974, déclarait à la tribune de l’ONU :
    « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils.
    Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »

    Nous y sommes, ils sont déjà depuis longtemps dans la conquête du territoire français ! Notre terre de France est envahie ! S T O P ! …. ça suffit, ils nous détestent, ils détestent la France alors …….. qu’ils retournent dans leur si beaux pays d’origine ! La France s’en portera bien mieux, et nous retrouverons nos clochers et notre douce France !

    • Bruxelles encourage cette immigration, rien ne changera quel que soit le parti au pouvoir, nous allons nous apercevoir rapidement que même Mélonie ne fera rien de mieux que son prédécesseur, rester dans cette Europe sans frontières c’est nous condamner à long terme.

  9. Pourquoi seulement 66 %? C’est tout simple ;les 34%manquants sont des islamiques français de papier et les islamo-gauchos

  10. Les 34 % pour lesquels l’immigration n’est pas une menace , doivent être issus de l’immigration principalement musulmane , et ils sont donc la menace , ils comptent bien faire venir chez nous le reste de la famille , de la tribu , afin de prendre le pouvoir chez nous .

  11. Il y a donc 34 % des habitants de la France qui ne considèrent pas l’immigration comme une menace. C’est énorme mais compréhensible. Ces 34 % sont des gens issus de l’immigration + quelques gauchistes qui fument de la drogue et ne perçoivent plus la réalité. Le poids électoral potentiel de l’immigration est tout simplement terrifiant. Il doit y avoir bien plus de gens issus de l’immigration qu’on ne nous le dit. Dans ma petite ville, on ne voit que des immigrés partout : dans les rues, les commerces, les bureaux. Ces 34 % n’ont qu’un but dans la vie : augmenter le poids de la Oumma dans nos pays d’Europe. Ce gouvernement de bras cassés leur convient à merveille. Les Néerlandais réagissent mais les Français sont inertes.

  12. Qui sont donc les 34% restant? Les immigrés et issus de l’immigration à n’en pas douter, mais il y a également là quelques dhimmis.
    Je ne peux prétendre au titre de « patriote », ces choses -là m’ont toujours un peu dépassé ou même rasé mais dans une situation pareille, comme pendant l’occupation allemande, je m’interroge sur le sens de la collaboration avec l’ennemi. Je comprends très bien la lâcheté quand la menace de mort est présente, mais ce que je trouve consternant, c’est la détestation de l’identité nationale. Qu’est-ce qui est à l’origine de cette idéologie absurde ?

  13. Le pourcentage est peu élevé ce qui laisse entendre que nos assassins ont du pain sur la planche. Il faut comprendre au plan des immigres maghrebins qu’en dehors des grands connaisseurs de l’histoire mondiale, en dehors des enfants et petits enfants de pieds noirs les gens ne comprennent rien. Les razzia existent depuis longtemps, le massacre des européens également. Nous sommes face à un phénomène anti blancs de vengeance perpétuelle. Ce ne sont pas des gouvernements pieds nickelés qui vont arrêter ce cycle. Seule l’organisation populaire de défense portera ses fruits.

  14. Ce qu’on est très ennuyeux c’est que macron et Brigitte veulent toujours le contraire de ce que veulent les Français.
    Ce qui n’a pas empêché sa réélection alors il a mandat pour continuer sa bonne politique de destruction

    • Mais qui a voté macron ? les mélenchonistes et sa clique ……. pour barrer la route à MLP. ……..En France on vote avec les pieds.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois