À Étampes, le dimanche 17 janvier 2021, une a été organisée en hommage à Nordine et Samir, deux frères âgés de 39 et 32 ans, décédés dans la nuit du 13 au 14 janvier dans un accident de la route.

Nordine et Samir H., délinquants multirécidivistes

Cette « marche blanche » organisée et financée par la municipalité (LR) suscite désormais une vive polémique, explique Le Parisien. Car les deux hommes possèdent de « lourds casiers judiciaires » et leur mort accidentelle est due à un refus d’obtempérer : ils ont percuté un camion en tentant de fuir un contrôle de gendarmerie.

Après l’accident, la famille H., connue à Étampes, « organise la marche blanche avec la mairie ». La municipalité annonce la marche du dimanche sur sa page Facebook la veille. Le dimanche, la foule est « encadrée par des agents de la mairie », des barnums sont installés et l’on offre des cafés et « de quoi grignoter », ainsi qu’une sono et un podium, détaille Le Parisien.

Ce soutien complaisant de la mairie soulève un tollé dans l’opposition qui « réclame des comptes » au maire, Franck Marlin (LR), car les deux frères sont des délinquants multirécidivistes. Nordine H. a passé plus d’une dizaine d’années en détention, principalement pour trafic de stupéfiants, et Samir totalise une trentaine d’antécédents judiciaires.

Des policiers dénoncent les soutien du maire à « des criminels notoires »

Par ailleurs, le syndicat France – Policiers en colère a fustigé cette action municipale et demande au ministre de l’Intérieur « la suspension puis la révocation du maire et de ses adjoints de la ville d’Étampes » en raison de leur soutien à « des criminels notoires ». Selon Michel Thooris, cette marche blanche a constitué « un grave trouble à l’ordre public ».

Le syndicat dénonce « une infiltration de la mafia dans le monde politique » et demande de « tout mettre en œuvre pour éviter que des communes françaises se transforment en Molenbeek » dans le courrier du 20 janvier adressé à .

20 janvier 2021

À lire aussi

Sarcelles : le commissariat attaqué au mortier d’artifice et caillassé par des dizaines d’individus en plein couvre-feu

Le commissariat de Sarcelles (Val-d’Oise) a été pris pour cible, jeudi 25 février, d…