Editoriaux - International - Politique - Presse - 29 mars 2017

Plutôt que traiter le Brexit, le Daily Mail fait dans la goujaterie

C’est la une sexiste qui indigne nos voisins d’outre-Manche et révulse les politiques : alors que Theresa May et Nicola Sturgeon, respectivement Premiers ministres de Grande-Bretagne et d’Écosse, entamaient les discussions sur le Brexit et l’avenir de l’Écosse, le Daily Mail n’a rien trouvé de plus malin que de titrer sur leurs jambes.

En titre de une : “Never mind Brexit, who won Legs-it!”. Soit, pour employer un langage un peu trivial : “On se fout du Brexit, qui a les plus belles jambes ?” Et comme illustration, une photo de ces dames assises, en tailleur et escarpins comme il sied à leur fonction, donc jambes exposées au premier plan.

On ne saurait faire plus neutre et plus classique comme tenue, mais cela suffit à émoustiller le Daily Mail, dont une journaliste relève que les jambes de Nicola Sturgeon sont “en définitive plus séductrices, croisées dans une position tentatrice… une tentative directe de séduction (sic)”.

A l’heure où la Grande-Bretagne quitte l’Europe quand l’Écosse demande à y rester, voilà donc ce qui intéresse ce tabloïd dont il faut rappeler qu’il est, juste après le Sun, le deuxième en nombre de ventes : tirage de 1,7 million d’exemplaires, de quoi faire pâlir d’envie tous nos quotidiens.

A-t-on vu, un jour, un journal s’interroger sur le gros cul d’un ministre ? Sur la panse rebondie d’un président ? Juger d’une politique en fonction des épaules de celui qui la défend : carrées ou en bouteille de Saint-Galmier ?

Theresa May est sans aucun doute, historiquement, le Premier ministre le plus important de Grande-Bretagne depuis Churchill. Quant à Nicola Sturgeon, elle a elle aussi l’avenir de l’Écosse entre les mains, ce qui sera également déterminant dans le devenir du Royaume-Uni. Cela ne mérite-t-il que la gaudriole parce qu’il s’agit de deux femmes ?

Au fond, on ne sait à qui s’adresse le mépris du Daily Mail : est-ce aux deux ministres ou à ses lecteurs ? Comme souvent en pareil cas, face à l’indignation de la classe politique, le journal se défend en invoquant l’humour et dénonce, rapporte Le Monde, le “commentariat de gauche”, “obsédé par le Daily Mail” et qui a “perdu tout sens de l’humour”.

C’est vrai, c’est tellement fin ! Et nouveau, surtout. On est tordu de rire…

Plutôt que d’offrir leurs unes minables, les “journalistes” du Daily Mail devraient s’interroger : qu’on apprécie ou non la politique qu’elle a menée en son temps, quelle est la personnalité britannique qui a marqué le monde ces dernières décennies ?

Margaret Thatcher. La “rombière” qui tenait tête à l’Europe.

À lire aussi

Jeff Koons : record de vente pour 91 millions de dollars… et ses Tulips bientôt sur les Champs-Élysées !

Les tulipes devaient, initialement, être installées entre le Musée d’art moderne de la vil…