Ce mercredi 29 juin, à 21 h 30, à l'issue de dix mois de tribulations judiciaires et d'un procès fleuve, Salah Abdeslam, complice des attentats du 2015, a été condamné à la perpétuité incompressible. La version qu’il défendait, selon laquelle il avait, au dernier moment, refusé de se faire exploser aux abords d’un café parisien, n’a pas été retenue par la Justice.

Dans la foule à l'extérieur, place Dauphine, qui accueille avec soulagement le verdict, certains étaient présents au concert du groupe de rock Eagles of Death Metal au Bataclan. Deux quinquagénaires, Gérard et Thierry, dont l'amitié s'est forgée au fil des nombreuses audiences au tribunal, attendent ce jour depuis sept ans et racontent à  ce qu'ils ont vécu ce soir-là, comme si c'était hier, comme s'il était vital que rien de tout cela ne s'estompe malgré les années.

Thierry se souvient avoir « tout de suite reconnu l'odeur de la poudre car [il avait] fait son service militaire » et « rampé parmi les corps qui commençaient à s’amasser au sol » puis être parvenu jusqu’à une loge dans laquelle, avec une trentaine de personnes, il s'était enfermé.

Gérard, un habitué du Bataclan, connaissait la salle par cœur. Il avait tout de suite couru vers le local le plus proche : « Nous étions plusieurs à nous y réfugier, l’un d’entre nous s’était armé d’un extincteur, au cas où un terroriste découvre notre cachette… »

Ils se souviennent tous deux des coups de feu, des cris d’horreur qui se raréfient puis laissent la place aux gémissement. Gerard et Thierry étaient séparés par un étage. Les hommes du RAID et de la BRI lancent enfin l’assaut. Salle par salle, mètre après mètre, les forces de l’ordre viennent chercher les survivants.

« On entendait distinctement les terroristes négocier avec la police. Ils menaçaient de se faire exploser dans un français étonnamment compréhensible », raconte Thierry. « On entendait les bruits de pas devant la porte, on était pétrifié. Imaginez-vous échoués sur un radeau au milieu de l’océan avec la vision d’un aileron de requin qui tourne autour de vous. À tout moment, les terroristes entraient et nous mourions tous… »

Gérard, lui, s’est su sauvé au moment où les lasers des policiers l’ont aveuglé. « Les gars du RAID sont arrivés, nous ont sortis, avec beaucoup de respect. Puis nous ont demandé de ne pas regarder… mais c’était impossible. À peine avais-je franchi le pas de la porte que je marchais dans une bouillie d’humains. L’un des terroristes s’était fait exploser juste devant notre cachette. Par miracle, la détonation de sa ceinture s’était faite vers le ciel et non vers les côtés. Ce dysfonctionnement est inexplicable, mais a sûrement sauvé ma vie. »

Thierry et Gérard n'ont rien oublié des trois heures d’horreur et d’angoisse, reclus dans de minuscules pièces, condamnés au silence et à la prière. Ils n'ont pas non plus oublié - comment serait-ce possible ? - les cadavres croisés en sortant : « Avec le RAID, alors que nous quittions les lieux, mes yeux, dirigés vers le sol, sont tombés sur une jeune fille aux cheveux roux. Elle était belle et portait un t-shirt de rock. Son corps était intact. » Quant à Thierry, il se rappelle un « jeune garçon blond aux yeux clairs encore ouverts, témoignant de l’effet de surprise de son assassinat… »

Pour Gérard et Thierry, il était important de rappeler ces scènes au moment où se termine ce procès. Ces sept années ont été sept années de reconstruction, mais aussi d’espoir. L’espoir de voir une Justice française faire son travail, là où l’État avait failli. Car si ni Gérard ni Thierry ne cherchent à politiser leurs propos, l’un comme l’autre ne le cachent pas : pour eux, tout aurait pu être évité. « Ces gens n’auraient jamais dû être en France. Nos frontières sont des passoires », assume Thierry. « Une responsabilité évidente incombe à François Hollande et sa laxiste vis-à-vis de l’ et de l’islamisme. »

 

3014 vues

30 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

30 commentaires

  1. Il sera nourri et logé et chauffé gratuitement aux frais du contribuable !
    Selon la Bible, (Genèse chapitre 9 verset 6 ) les assassins doivent être mis à mort !

  2. Ce procés a été une véritable pantalonnade ; en effet ce fu le procés d’un individu et jamais celui de l’islam ; CAR c’est bien l’islam le « moteur » de ces terroristes assassins . Les grands esprits discutent des idées ; les esprits moyens discutent des évenements ; les petits esprits dicutent des gens . (Socrate)

  3. Le Politiques, sauf Hollande, sont passés entre dans les mailles du filet. Et pourtant !
    Des militaires armés étaient présent aux abords, prêts à intervenir. Pas d’ordres !
    Deux heures avant de lancer l’assaut, un immense Cafouillage.
    Certain a dit « Je n’ai pas la Haine » ! Moi, SI !

  4. Nourrir et entretenir un tel individu me répugne. Pensée à ces familles détruites par ces fanatiques.

  5. J’ai toujours été pour la peine de mort,et la, je me dis que 30 ans à en baver ( je l’espère ) c’est peut-être mieux.

  6. les victimes du bataclan enfin ceux qui ont survécu ont vécu un enfer et attendent ce verdict depuis sept ans ces assassins ne méritent aucune considération la peine prononcé doit être a la hauteur de leurs actes et il peuvent s’estimer heureux car dans certains pays ils seraient exécutés ou auraient disparu sans procés

  7. Quel décalage entre une justice qui craint plus que tout l’erreur et l’excès envers des individus dont la culpabilité est indiscutable, face à un incivisme, une délinquance et une criminalité qui métastase de façon inversement proportionnelle dans tout le corps de la société ! C’est un peu comme si notre société occidentale qui se déchristianise irrémédiablement voulait pratiquer le pardon en se substituant à Dieu. Si la justice a toujours les yeux bandés, son glaive n’est plus qu’un canif.

  8. N’oublions jamais que le bilan aurait pu être beaucoup moins lourd si le Président Hollande et le Premier Ministre n’avaient pas tergiversé 3 heures avant de réagir, alors que des unités étaient prêtes à intervenir. Eux, ne seront pas même inquiétés mais devraient être écartés définitivement de la politique.

    1. Personnellement , étant ancien militaire, je n’aurais pas attendu d’ordre pour intervenir. Dans un cas pareil, étant armé, il faut foncer sans attendre pour sauver des vies.

  9. Cette condamnation est la bonne, mais c’est trop peu.
    Grâce à la bêtise socialiste, la peine de mort n’existe plus en France, pourtant elle eût été plus juste.
    Maintenant, « lui » va continuer à vivre semble-t-il sans regret, puisqu’il est « un garçon bien », à vivre pourtant une vie étrange.
    Et pour nous les français, cette vie étrange « va coûter un pognon de dingue ».
    Paix à l’âme de toutes les victimes, et courage à toutes celles qui depuis 7 ans se reconstruisent.

    1. Les travaux forcés à perpétuité c’étaient pas mal non plus pour ce genre de criminels

  10. Il est tout simplement regrettable que la « perpétuité » en France, même incompressible, ne soit qu’une peine mineure au regard des actes commis. Pour cela, j’envie la justice américaine qui n’a pas de « perpétuité », mais cumule les peines jusqu’à interdire le retour vers la liberté à celui qui est condamné. Parce qu’il ne nous est pas dit que de sa peine infligée le terroriste en question qui mérite la mort qu’il n’a pas eu le courage d’affronter, verra déduire les années passées en prison (dorée)

  11. Les victimes blessés et les parents des disparus doivent être, en partie, satisfaits du verdict. Quant à moi, je reste quelque peu frustré en pensant que ces barbares vont passer une bonne partie de leur vie, cajolés, chouchoutés dans une prison dorée « au nom des droits de l’homme » et au frais du concitoyen. Traitement que beaucoup de pauvres gens n’ont pas.
    Encore une fois, nous sommes en guerre contre ces racailles et un tribunal militaire …. etc., etc. …

    1. Il est certain que les travaux forcés seraient, pour lui, une bien meilleure façon d’expier ses meurtres. Mais la gauche française préfère le dorloter avec notre sueur.

  12. Impardonnable. Idéologie meurtrière appliquée sur le territoire de la France aucune circonstance atténuante. Ils vont faire appel et c’est encore l’argent des contribuables qui y participera. Un seul regret dans le verdict, manque la peine de mort que ces inhumains ont appliqué.

    1. la peine de mort serait trop douce pour ce genre de détraqué! Qu’il expie jusqu’à la fin de sa misérable existence.

      1. Bien sûr mais a l’américaine non programmée tous les jours il va se poser la question quand ???

  13. Ce terroriste fanatique va donc disposer de 30 ans pour prier et s’entretenir avec son prophète chéri. Il ne fait nul doute que sa religion, toute faite de paix et de tolérance, l’aidera à surmonter sa peine, qu’on eut pas voulu capitale car trop douce. C’est long l’éternité, surtout vers la fin…

    1. 30 ans? vous rigolez! le système judiciaire, grâce à l’application des peines, pour peu que ce terroriste fanatique se tienne tranquille, le mettra dehors bien avant cela. Et sans que nous n’en soyons avertis, bien sûr…

  14. Et bien entendu, ce procès n’a pas été l’occasion , pendant les campagnes électorales en particulier, de poser le problème de l’islam , le terrorisme qui nous frappe est de cette origine, et de son importation massive avec l’immigration , et donc de la limitation de cette immigration.
    La baignoire déborde, on éponge, mais on ne réduit pas, ou on n’arrête pas l’arrivée de l’eau.

  15. Combien va t’il encore nous couter , nous avons déjà dépensé des millions pour ce terroriste .On en vient à regretter qu’il ne se soit pas fait exploser .Quel dommage mais surtout quelle lâcheté de sa part .

    1. Les prisonniers devraient être obligés de travailler pour payer leur logement et nourriture, comme les honnêtes gens, et indemniser leurs victimes, chaque prison devrait être jumelée avec une usine, des ateliers ou autres lieux de travail, et s’ils préfèrent crever de faim, tant pis, ou tant mieux.

  16. Si j’ai bonne mémoire la perpétuité c’est 30 ans, s’il ne sort pas avant pour bonne conduite, pour les plus jeune ils pourrons le revoir dans moins de 20 ans. elle n’est pas belle notre justice? merci monsieur Balinther.

  17. Que faire, avec 400 000 immigrés entre en France par an, avec les papiers et tout, et tout.. Comment fait-on pour assimiler toute cette nouvelle population? 6 millions de chômeurs et une école à la dérive.. Donc un pays submergé ne donnant aucun avenir à personne.. Vive l’Europe gouvernée par les US.. Cette commission européenne, demande encore plus d’immigration.. Autant tout de suite envoyer des bombes pour raser le pays..!

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter