Qui n’a jamais rêvé de passer le réveillon du 31 en tête-à-tête avec sa poubelle ? Grands-parents attablés dans la cuisine, face à son sac plastique noir avec le petit nœud jaune en haut, le Parisien fêtera le passage à la nouvelle année en toute sécurité. Dehors, la racaille aura fait chou blanc. Les containers poubelle à 150 € l’unité qu’elle avait l’habitude d’incendier ne seront pas dans la rue.

Consigne du 2e plus gros bailleur de la ville (RVIP) a été donnée aux gardiens d’immeubles de garder par devers eux l’objet de la convoitise des pyromanes de passage. Flyers déposés dans les boîtes aux lettres sur recommandation de la préfecture de police :  « Par mesure de sécurité, les conteneurs des poubelles ne seront pas sortis le 31 décembre. Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année. » Bonne année, bonnes effluves ! Les stratèges de la lutte contre la délinquance ont trouvé la parade, dixit un commissaire de police cité par Le Parisien : « Moins de poubelles dehors, moins d’incendies ! » Et moins de nourriture, moins de déchets… À quand la recommandation de ne pas manger ? Mais d’autres solutions existent.

Pour éviter d’encombrer les containers déjà remplis à ras bord, face à son sac plastique complètement bourré, le fêtard solidaire ingurgitera épluchures, coquilles d’huîtres et emballage de foie gras. Du verre des bouteilles de champagne il ne fera qu’une bouchée pour devenir container sur pattes mais – ô victoire ! – non inflammable. « As-tu pensé à sortir ton mari ? » dira la Parisienne à sa voisine de palier en entendant le bruit du camion-poubelle. Une simple habitude à prendre. Opération « je mange tout » que le citadin recommencera au soir d’une victoire du PSG, le 14 juillet, à Noël, puis lors de manifs antifas. Du régime alimentaire à ravir l’aile écolo de la municipalité.

Propos ahurissants du patron de la RVIP : « Compte tenu du calendrier, avec le week-end qui suit, il fallait faire pédagogique et efficace. » Inversion du problème, désormais classique, de la victime devenue fautive. À éduquer. Les spécialistes en prévention omettent de révéler la technique pour se prémunir des incendies de voitures. Les rentrer dans les halls d’immeuble ? Passer la nuit à l’intérieur avec son sac poubelle ? Reculer et reculer encore. Le responsable se refuse à soulever le couvercle du bac verdâtre contenant ses propres inepties.

Ironie de l’histoire : les fameux flyers pourraient faciliter l’embrasement des boîtes aux lettres. Puisque le bailleur fournit l’allume-feu… comment refuser ?

30 décembre 2020

À lire aussi

La pétulante Rachel Levine nommée adjointe à la Santé par Joe Biden

Le gouvernement de l'octogénaire en herbe de la Maison-Blanche s'annonce donc comme une vi…