Yves-Marie Adeline, ancien président de l'Alliance royale, enseignant et écrivain, est l'auteur de trois livres sur le rapport droite- en France : La Droite piégée (1996), La droite où l’on n’arrive jamais (2000) et La Droite impossible (2012). a recueilli sa réaction après la défaite de la droite à la dernière élection présidentielle.

Un système qui donne à choisir entre le meilleur et le pire est un système qui s’est déjà rangé du côté du pire, puisque, selon lui, le meilleur n’a pas de valeur intrinsèque ; d’autant que sa propagande interne, entamée dans ses établissements d’Éducation nationale, puis perpétuée dans ses de connivence et ses agents culturels entretenus par lui-même, se charge de présenter le meilleur comme le pire et le pire comme le meilleur.

En vérité, la droite prétend s’épanouir dans un régime essentiellement de gauche. Quand elle reçoit le pouvoir, c’est pour réparer les dégâts commis par la gauche, avant de lui rendre les rênes aussitôt après réparation, comme l’Histoire l’a toujours montré ; elle n’est que locataire d’un système dont le propriétaire est la gauche : la république authentique, c’est Macron et Mélenchon, ce ne peut pas être Zemmour ni Le Pen.

M. Zemmour se réclame en toute honnêteté de l’héritage politique de De Gaulle, en oubliant que de Gaulle est arrivé deux fois au pouvoir autrement que par la voie démocratique : en 1944 par la force, en 1958 suite aux conséquences du 13 mai à Alger, quand on n'a plus obéi à l'État. Ce n’est qu’une fois arrivé par la force au pouvoir, bénéficiant des ressources que l’État mettait à sa disposition, qu’il a accompli des réformes, quitte à les accomplir dans un cadre électoral. Mais entre son départ du pouvoir en 46 et son retour en 58, la a toujours joué contre lui : dans ce régime de partis qu’il abhorrait, il s’était même résolu à créer son propre parti, le Rassemblement du peuple français, qui n’a pas suffisamment rassemblé pour réussir. Ce n’est que selon un processus qualifié par la de « fasciste » qu’il a repris les choses en mains, démontrant une fois encore qu’en république, le salut est toujours exogène, il ne peut pas être endogène. Après cela, son œuvre institutionnelle, qui passait largement au-dessus des esprits ordinaires préoccupés de leur seule vie quotidienne, a été certes salutaire, mais incomplète, car après lui, le sommet de l’État a été de nouveau abandonné aux intrigues partisanes. Et depuis lors, le pire l’a toujours emporté contre le meilleur, parce qu’il est plus facile de se laisser glisser que de se hisser.

Les républicains de droite considèrent les royalistes comme des rêveurs, et c’est vrai, parce que les royalistes ne savent pas traduire un sentiment en politique : ce n’est pas faute, pourtant, d’avoir essayé. Mais la droite se regarde comme si les preuves manquaient encore pour conclure qu’à l’usage, c’est elle qui se nourrit d’illusions, espérant toujours que la gauche voudra bien lui laisser une place égale dans ce régime actuel, qu’elle a fondé par le mensonge et par le sang.

4185 vues

30 avril 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

25 commentaires

  1. suite
    La nouvelle ligne de partage passe entre les gens de nulle part (les bobos urbains et les immigrés ) pour l’immigration sans contrôle et favorables à l’islam, et les autres.
    Et Macron, l’insaisissable, le Frégoli, le Caméléon, surfe sur la vague du chaos.
    La Fontaine La chauve souris et les deux belettes/
    Je suis oiseau, voyez mes ailes :
    Vive la gent qui fend l’air !

    Je suis souris, vivent les rats :
    Jupiter confonde les chats.

  2. Magnifique analyse par sa concision, sa clarté, son évidence. Merci, Monsieur. Nous resterons sans grandes illusions quant à l’avenir.

  3. Cher monsieur,

    En effet les politiciens de droite (pardon ils se présentent comme la droite et le centre) ne cessent de passer sous les fourches caudines érigées par la gauche et les résistants au politiquement corrects sont qualifiés de fascistes.
    A priori le retour à la royauté surprend mais finalement un Roi aurait le mérite d’assurer la représentation permanente de la France, pourquoi pas ?

    Respects poitevins.

  4. C’est là que l’on voit que sans politique ni politiciens mais tout dans la ibre entreprise (milices pour la securité, ecole privée, hopitaux privés etc) un pays rayonnerait car il ne nourrirait pas des incapables confondant le rôle régalien au verbe se regaler. Je sais les routes seraient payantes dans ce cas mais ne le sont -elles pas et bien plus coûteuuses encore vu leur état, etc…

  5. Par le sang… Le peuple réagira quand le seuil de tolérance aux méfaits, assassinats et attentats musulmans sera dépassé, ce n’est hélas pas encore le cas, alors qu’il l’est déjà de fait.

  6. Bel article.
    Aux dernières élections, c’est la France qui a perdu.
    Avait-on misé sur le mauvais cheval ?
    Nous avons récupéré un bardot.
    Il nous prendra pour des bourriques.

  7. Aux USA c’est pareil , le deep state est gauchiste et dirige tout. On l’ a vu avec Trump qui n’a pas pu faire du tout ce qu’il a voulu, notamment un rapprochement avec la Russie et on voit le résultat aujourd’hui. Ces fous risquent de nous mener à une guerre mondiale.

  8. On « parle  » toujours de la droite, mais ne la voyons jamais, existe t-elle ?
    Certes, il y a un ersatz de droite, un magma de compatibles très ouverts aux « idées ! » de la gauche.
    Tant que la droite ne s’assumera pas en tant que telle, la responsabilité suprême lui échappera…
    La France mérite mieux que tous ces opportunistes qui ne font qu’accélérer son déclin.

  9. suite
    Le nouveau partage se fait entre ceux qui sont de nulle part et ceux qui sont de quelque part, les premiers regroupent les bourgeois bohêmes urbains et les immigrés , les seconds le reste.
    Et il faut ajouter à cela la prédiction de Malraux, le XXI siècle sera religieux, l’islam nous le démontre, et ceux qui sont de nulle part favorisent son expansion.

  10. La droite la gauche, division économique pendant des années, les patrons, les ouvriers, les exploiteurs, les exploités. Et puis la gauche vint au pouvoir en 1981 et elle dut se faire à la dure réalité économique, elle fit sa révolution libérale, donc plus guère de différences entre la gauche et la droite en matière économique et sociale. il faut chercher ailleurs.
    à suivre

  11. La France ne trouverait son salut qu’en reniant la République pour confier son destin au descendant des Bourbons, Louis XX.

  12. Si être de droite était défendre les libertés, d’une part la liberté autonomie des personnes et des corps de la société civile, d’autre part la liberté souveraineté nationale, il faut reconnaître que cette droite est politiquement très minoritaire. Les français adorent la servitude au nom d’un Etat protecteur qui, en réalité, veut leur déclassement.

  13. La monarchie a abouti à la catastrophe de 1789 et a été incapable de faire les réformes nécessaires. Le régime était vermoulu depuis le début du XVIIIe siècle mais ni le régent ni les deux rois qui ont suivi n’ont pris la mesure du problème. La monarchie n’a pas brillé par son intelligence et, quoi qu’il en soit, depuis longtemps, les Français sont républicains. C’est la république qu’il faut repenser parce qu’elle a été contaminée par le virus individualiste dès son origine révolutionnaire.

  14. Pas assez de place :-; Voir les détails si le site du CLIC dans actualités une lettre à JLM, une autre à MLP!
    Une chose est sûre trois sondages de dimanche soir indiquent que 57 à 68% des électeurs veulent mettre Jupiter en cohabitation; Cela est très facile à la lumière de ces sondages et d’un autre très récent de février 2022 qui indique que le 73% des Français sont pour le RIC constituant et 61% .il faut un accord de désistement GAUCHE/RN pour celui arrivé en tête

  15. La Gauche est à vomir, la Droite ne vaut pas mieux, le pays n’est pas loin de la faillite et nous le devons à ceux qui se partage pouvoir et fric public depuis plus de quarante années.

    1. Parmi les responsables, n’oubliez pas les Français qui offrent le pouvoir et les y reconduisent, à ceux qui détruisent méthodiquement le pays.

  16. La gauche s’est arrogé la morale et la défense du petit contre le gros et donc laissé le contraire à la droite. Le bien et le mal. Les hussards de la république commençaient leur cours par la leçon de morale.

  17. Ça ce dit de gauche avec un chef qui touche 30000e/mois sans avoir jamais travaillé de sa vie sans compter les milliardaires fabuis et Cie, et les syndicats qui avalisent toutes les restrictions de macron, donc c est ça la gauche emmerder le privé et protéger les nantis

  18. De compromis en compromissions, de naïveté coupable en lâcheté intéressée, la droite ne mérite que ce qu’elle a. Et encore, il faut distinguer la droite dite de gouvernement, incarnée par LR qui sont tous passés au macronisme, la gamelle toujours. Quant à la droite nationale, on se demande s’il ne font pas exprès de demeurer dans l’opposition tant leur amateurisme et les querelles d’égos étouffent toute possibilité de prétendre à l’investiture suprême.

    1. Quand la droite nationale se prend les pieds dans le tapis avec toujours plus de gauche, on voit pourquoi EZ avait raison !

  19. De Gaulle a pris le pouvoir en 44 pas de force, mais forcé par la situation autrement les communistes s’ emparaient du pouvoir alors qu’ ils avaient trahi la France.
    En 58, il faut se souvenir que nos politiques étaient incapables de nommer un gouvernement plus de 15 jours. De Gaulle ne s’est pas imposé, il a été rappelé.
    Nos dirigeants ont toujours fuis leurs responsabilité en cas de danger, ils fuient et ensuite accusent aujourd’ hui le covid et l’ Ukraine autorisent tout

    1. En 58 il a été rappelé, mais il œuvrait dans ce sens depuis au moins deux ans et on ne peut tout de même pas dire que sa politique pour l’Algérie a été merveilleuse !

      1. Aura-t-il fallu rester, en Algérie, contre vents et marées? Contre la volonté d’un peuple qui aspirait à la liberté, même si la suite a démontré la supercherie? Quelle solution eut été la meilleure selon vous?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter