Idriss Sihamedi, président de la désormais célèbre association Barakacity, dissoute en même temps que Génération identitaire, avait su trouver les mots pour le dire. Dans un tweet, au début de la monstrueuse pandémie mortelle que nous connaissons, il se montrait ravi que les préconisations sanitaires coïncident avec la charia : femmes masquées, pas de serrage de mains et tutti quanti. Propos rapportés par Le Figaro en mai 2020 : c’est « la première fois de ma vie que je peux dire à une femme qui veut me serrer la main “non” dans la joie et la bonne humeur. Ça fait bizarre de voir que des choses deviennent normales »… Quel bonheur.

Voici qu’on apprend que la mosquée Sunna de Roubaix s’inscrit dans le même courant de pensée, tolérant et intelligent. La Voix du Nord rapporte ainsi que les femmes sont interdites à la prière du vendredi depuis le début de la pandémie. L’imam en profite pour rappeler que la prière est facultative pour les femmes – et qu’à tout prendre, la prière à la maison est meilleure pour elles, comme le rappelle par exemple le hadith n° 567 d’Abou Daoud. Il a bon dos, le Covid ! Il permet d’appliquer les directives de Mahomet tout en faisant porter le chapeau au virus chinois.

Décidément, cette pandémie est riche de surprises. Elle jette l’opprobre sur les non-vaccinés, les insouciants et les esprits critiques, mais donne pignon sur rue aux pires comportements ( des opinions divergentes, intériorisation immédiate des éléments de langage les plus débiles… et donc, aussi, exclusion fort à propos des femmes musulmanes de l’espace public).

Alors, Covid Moubarak à tous nos amis musulmans – comme aurait pu le dire ou Gérald Darmanin !

Si vous ajoutez à cela le fait que les contre le virus ne doivent pas être halal, et qu’il sera donc compliqué de les administrer à des quartiers entiers, je sens que ces confinements vont bien s’y passer…

23 juillet 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
35 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires