Panthéonisation de Manouchian : Patricia Mirallès dénonce la présence du RN

Brève breve

À l’occasion de la panthéonisation de Missak Manouchian, résistant communiste arménien fusillé par les Allemands le 21 février 1944, et de son épouse, la secrétaire d'État Patricia Mirallès, en charge des Anciens Combattants et de la Mémoire, s’est exprimée sur Radio J.

« L'entrée au Panthéon est une rencontre entre la nation et les immigrés étrangers qui avaient épousé la France » explique Patricia Mirallès, qui refuse « tout amalgame » entre le parcours de Missak Manouchian, qui a demandé en vain deux fois la nationalité française, et la loi Immigration adoptée récemment. « Il était apatride, ce n'est pas la même chose que ce qui est proposé dans la loi Immigration. »

Au sujet de la présence de représentants du Rassemblement national à la cérémonie de panthéonisation, ce mercredi 21 février au soir, la secrétaire d'État a déclaré : « Je m'interroge : comment peut-on aller festoyer avec les nostalgiques du nazisme et en même temps venir au Panthéon alors que l'un d'entre eux les a tués ? » Marine Le Pen et Jordan Bardella seront présents à la cérémonie. Patricia Mirallès dit « entendre » les critiques de la part « des familles des fusillés et des victimes de la barbarie nazie ». « Le respect, c'est d'écouter les familles », a-t-elle ajouté.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois