Ostracisation du vote des députés RN : la sainte colère de F.-X. Bellamy

Vote loi immigration décembre 2023

Les députés RN sont-ils des dalits, des intouchables, des parias ? Sont-ils atteints de la peste bubonique ou radioactifs ? Leur vote est-il hautement contaminant, puisqu’il transforme l’or de la victoire en plomb ? Dans ce cas, ne serait-il pas plus prudent de leur réserver à l’Assemblée un couloir de circulation isolé et de recommander aux autres de porter un scaphandre et une combinaison intégrale dans l’Hémicycle ? Un postillon est si vite arrivé…

Sitôt que le vote de la loi tombe, les calculatrices s’agitent, posent des problèmes arithmétiques de CM1 : sachant qu’il y a eu 349 voix pour et 186 voix contre, et que les députés du RN, au nombre de 88, ont tous voté, la loi est-elle passée grâce au groupe de Marine Le Pen ? Pour atteindre la majorité absolue (268), il faut les voix du RN, mais celle-ci n’est pas nécessaire, une majorité relative suffit : de 349 à 186, l’écart est suffisamment important pour se passer des 88 votes RN. C’est ce qu’ont mis en avant Gérald Darmanin, mardi soir, et Élisabeth Borne, ce mercredi matin, pour tenter de prouver que leur loi n’était pas entachée par les sales pattes du RN (leurs 4.200.000 électeurs apprécieront). Sauf que tous deux oublient de dire, naturellement, que si le RN avait voté contre, la loi aurait été retoquée. On peut tourner l’affaire dans tous les sens, c’est bien le bon vouloir du RN qui l’a sauvée.

Pourtant, Gérald Darmanin n’a pas ménagé ses efforts pour tenter de dissuader les députés RN de voter favorablement. Après les avoir menacés, il y a quelques jours, de les rendre responsables du prochain attentat ou acte de délinquance qui serait perpétré par un migrant s’ils s’associaient à la motion de rejet, il n’a pas hésité, dans une brusque volte-face, à déployer, mardi soir, des trésors de conviction pour démontrer, avec force détails, à quel point son projet de loi était immigrationniste - ne votez pas pour mon projet de loi, il ne va pas du tout vous plaire… -, au risque de semer un sérieux trouble chez tous les téléspectateurs qui le regardaient, médusés, tempêter sur leur petit écran.

Une farce bouffonne

Toute cette pantomime ne serait qu’une farce bouffonne si elle n’était pas aussi grave.

Celui qui en parle le mieux est François-Xavier Bellamy. Député européen LR, il est habituellement peu tendre avec le RN. Mais animé d’une grande rigueur intellectuelle, il a fait montre, sur le plateau de BFM TV, d’une sainte colère : « Il n’y a aucune démocratie au monde où on considère qu’on doit lire les résultats sans prendre en compte tous les votes. » « On est quand même une démocratie. Imaginons une seconde qu’on soit ici, là, maintenant, en train de parler en ces termes de la Hongrie »... « Si ça continue, je rentre à Bruxelles et je demande une procédure d’article 7 pour violation de l’État de droit contre la France ! »

Discrimination électorale

De fait, on peine à comprendre : il y aurait donc dans cette assemblée des députés à deux vitesses ? Certains d’entre eux sont en carton, des sortes de pots de fleurs, assignés à vote surveillé, qui n’ont pas le droit d’aller mêler leurs voix comme bon leur semble à celles des autres. Nous parlions d'intouchables, de parias, de dalits... L'Assemblée nationale est-elle une société de castes, comme en Inde ? Personne n’a pensé à prévenir les 4.200.000 Français ayant glissé un bulletin de vote RN aux dernières législatives que dans une discrimination électorale caractérisée, leur voix ne pèserait pas le même poids que celle des autres. Qu'ils ne seraient représentés que par des sous-députés, aux prérogatives limitées.

Au lendemain de ce vote épique, tous les médias bruissent de ce qu’ils appellent une grande crise politique. Mais c’est, plus fondamentalement, une immense crise démocratique.

Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel
Directrice de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

85 commentaires

  1. Sommes nous encore une démocratie ? A quoi servent l’Assemblée Nationale et le Sénat si le conseil constitutionnel a le dernier mot ? il y a des économies à faire … En fait le PR et son gouvernement se moquent des Français en permanence.
    Qui peut encore croire la parole présidentielle démentie systématiquement par les faits ?

  2. Merci Madame pour cet article qui remet …l’église au milieu du village..bien que celles ci soient aussi attaquées de toutes parts ..; mais votre intervention est plus qu’utile comme celle de Mr Bellamy bien sûr ! ce n’est pas d’aujourd’hui que les lignes démocratiques bougent avec une aisance déconcertante sans que qui que ce soit s’en offusque, ce qui fait dire à beaucoup que la France n’est plus une démocratie …juste il fallait le dire !! alors des voix comme la votre et celle de Mr Bellamy sont éminament responsables ..

  3. Un peu comme son élection à la présidentielle de 2022 , si l’on n’avait tenu compte des voix des ultras islamo gauchistes (autrement dit des lfi) , la légitimité du chef de l’Etat serait aussi mise en doute .

  4. L’exécutif et mis au pied du mur après ne pas vouloir débattre aux élections présidentielles Fort de sa légitimité présidentielle mais avec une majorité relative à l’Assemblée Nationale Macron développe des trésors d’ingéniosité pour ne pas cohabiter comme l’on fait ses prédécesseurs. L’égo surdimensionné de cet homme biberonné au socialisme nous mets dans un pétrin inimaginable dans un pays devenu exangue avec en tête de gondole des ennemis de notre République. Les lanceurs d’alerte de tous bord lui signifie qu’il rame devant la falaise mais le Timonier tient la barre droit devant : orgueil quand tu nous tient .

  5. Le Conseil Constitutionnel est là pour neutraliser les votes infâmes du RN… Tout va bien ;dormez braves gens ;la démocratie est assurée.

  6. Sommes nous encore en démocratie dans ce pays où dans une sous-dictature ?? la loi est bien passée avec le vote du RN 7 voix on suffit sinon ça ne passait pas, n’en déplaise à la macronie…

  7. Pourquoi reste t il avec ces LR à géométrie variable qui ont porté avec leurs complices socialistes de la 7 lème place en revenu par personne à la 25 ième preuve de leur incompétence économique et politique sauf pour se faire réélire en leurant les français et les gavant de moraline.

  8. « Le pape, combien de divisions ? » demandait bien Joseph Staline à propos de la liberté religieuse…

  9. La crise est tellement démocratique que le président qui a fait voter aux forceps cette loi par sa « majorité » que l’ annonce des résultats tout juste prononcés il s’est précipité dans les bras de Fabius pour dénoncer les points qui ne seraient pas constitutionnels. Ce président vient de nous rejouer le coup de 2005 avec Maastricht. La loi vient d’être votée mais elle n’est pas bonne, alors il va la faire retoquer. Belle leçon « d’autocratie » !! Dans ce cas, il serait bon qu’il dissolve les deux chambres qui ne sont même plus d’enregistrement et de ne plus élire aucun député ou sénateur puisqu’ils ne servent à rien. Pour une fois le Mozart de l’économie nous en ferait faire de sérieuses …. économies

  10. La malhonnêteté intellectuelle, la forfaiture, le mensonge, la trahison, la grossièreté, l’insulte, l’incapacité à quoi que ce soit sauf la destruction de la France … ce n’est que cela la macronie… et cette bouillasse sent horriblement mauvais.

  11. Macron est exactement dans le fil de Von der Layen, c’est une idée européenne de glorifier qui ont veut.
    Seul le FREXIT peut nous sortir de là.

  12. J’ai eu peur que Macron remercie le RN, plus la macronie tapent contre le RN plus çà la fait monter dans les intentions de votes, pour la gauche, eux, ils sont devenus inaudibles c’est sans problème de ce côté là. Non Monsieur François-Xavier Bellamy la France n’est plus une démocratie (tant est qu’elle le fut vraimant), quant le gouvernement ignore que plus de 70% des Français ne veulent plus de la moindre immigration, que ce gouvernement donne tant d’avantages aux étrangers, qu’il nous mentent en appelant à corps et a cris de faire venir de plus en plus de migrants pour venir combler les métiers en tentions alors que nous avons tant de chômeurs et que ces migrants ne sont pas venus en France pour travailler pour la plus part ne s’occupent que de ramasser les avantages sociaux en se gardant bien de travailler, comment peux on dire que ceux qui nous gouvernent sont démocrates.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois