Sur France 5, Macron dénonce le RN et ses « manœuvres de garçon de bains » !

MACRON

Le président de la République a choisi pour s’exprimer, après une crise politique majeure dans son camp, une chaîne publique, France 5. Logique. De Gaulle eut fait de même. Mais voilà, en s’invitant à l’émission C à vous, Emmanuel Macron choisit une équipe, celle d’Élisabeth Lemoine, un ton, un positionnement… marqués. En clair, il s’adresse à la gauche et à l’extrême gauche. Les autres peuvent aller se coucher. Pour échapper à l’ennui, il faut s’intéresser autant aux réponses du Président qu’aux questions de ses interlocuteurs. Elles en disent plus long que les réponses.

La parole est à Patrick Cohen. Beaucoup des électeurs du Président ont élu Emmanuel Macron pour « faire reculer l’extrême droite », cette extrême droite « qui revendique une victoire idéologique » dans cette affaire de loi Immigration. Suivez son regard : avec la loi, Macron a accouché d’un monstre aux oreilles pointues. Il s’est rendu à l’ennemi. Le journaliste poursuit et s’indigne : « On retire des droits même à ceux qui travaillent et sont en règle. » Ah, le retrait des droits, l’épouvantail de tout homme de gauche qui se respecte. Conclusion du journaliste neutre de service public : « Donner raison au RN, n’est-ce pas la dernière étape avant son accès au pouvoir ? » Grrr.

« Des manœuvres de garçon de bains »

Eh oui, les Français ont démocratiquement donné une majorité relative au président de la République, ils ont élu des députés qui ont souhaité limiter l’immigration. Un jour, les mêmes Français donneront peut-être accès au pouvoir, démocratiquement, à un autre candidat que Macron. On en tremble.

Face aux procureurs anti-RN, Macron va patiner de longue minute pour expliquer que, non, il n’a pas donné quitus à la bête. Que non, les voix des députés du RN n’ont pas compté (on se pince : leurs électeurs ne comptent donc pas non plus). Que oui, il va régulariser encore des milliers de personnes (on sent instantanément que le plateau respire mieux). Que oui, le RN s’est livré « à des manœuvres de garçons de bains ». On connaissait les « manières de garçon de bains », on découvre ses manœuvres et ça fait froid dans le dos ! Que oui, lui, Macron, a vu « une défaite du RN ». CQFD. C’est laborieux, mais il s’accroche, le Président. Et cela passe.

À ce stade, Patrick Cohen aimerait se rassurer : la moitié des articles de cette loi auraient des problèmes de constitutionnalité, explique-t-il. Hop ! un coup de Conseil constitutionnel et le problème de l’immigration est réglé, en somme. Alors, à contre-emploi, dans un remake du scénario connu selon lequel le RN fait le bon diagnostic mais propose de mauvaises solutions, Macron évoque lui-même un problème d’immigration (bel effort) et de pression migratoire (oui !). Il livre quelques chiffres, utiles : l’hébergement d’urgence pèse 2 milliards d’euros, dont 60 % engloutis par l’immigration irrégulière. Il a la pression, Emmanuel Macron. Mais ce n’est pas celle des Français confrontés à « l’insécurité », aux massacres, viols, vols…  Non, la menace vient d’ailleurs. « Si on ferme les yeux [sur l’immigration, NDLR], on fait le jeu du RN », lance-t-il. C’était donc cela ! L'intérêt des Français attendra. D’ailleurs, tout irait bien sans le RN qui « joue sur les peurs des gens », répète deux fois le Président, décidément en panne d’inventivité. Le RN, donc, « apporte les mauvaises solutions ». C’est dans les vieux pots…

Patrick Cohen en a fini. Pierre Lescure, demi-frère du ministre Roland Lescure, prend le relais avec une question si gentille que Macron en reste coi, ou presque. Plus tard, le même Lescure lancera le Président sur Jane Birkin, l’occasion d’un couplet présidentiel sirupeux à attraper le diabète à travers l’écran ! L’immigration est derrière nous, la phase brutale de l’entretien est passée. On est entre gens bien. Ça va, on respire. Rassurez-vous, il n'y aura pas un mot sur Crépol.

Pas féroce non plus, le Patrick

On peut passer aux vrais sujets. Miss France, par exemple : on s’est moqué de sa coupe de cheveux sur les réseaux sociaux. Elle n’a pas l’air traumatisée mais c’est un bon tremplin pour parler du harcèlement qui « peut conduire au pire, au mal-être », dixit Macron. Sujet sans risque. Tiens, si on revenait sur les propos du pape favorables aux migrants ? Le Président nage en eau tiède, tout confort. Et puis il y a la laïcité blessée en compagnie du grand rabbin à l’Élysée. Encore un sujet central. Il y a cette manifestation contre l’antisémitisme à laquelle il n’est pas venu. Patrick Bruel ne comprend pas pourquoi, mais qu’on se rassure, le chanteur le dit : il n’a « aucun doute sur l’engagement présidentiel ». On a eu peur. Pas féroce non plus, le Patrick. C’est de plus en plus joyeux, ce plateau. Emmanuel Macron devient lyrique sur Jane Birkin : le ridicule l'emporte immédiatement sur le sublime. Les Français ne troubleront plus ce gentil entre-soi avec leurs soucis bas de gamme. C’est Noël. On lui demande de condamner Depardieu : facile. Soudain, le Président se dresse, constate que l’acteur a fait connaître la France dans le monde entier, refuse « les chasses à l’homme » et l’ère du soupçon et défend la présomption d’innocence. On ne sait trop si la cause est bien choisie, mais du moins aura-t-il interrompu le ronron bien-pensant, l’espace d’une minute. Il était temps.

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

99 commentaires

  1. Vous avez raison sur ces deux sujets,. Concernant la Légion d’Honneur, cette haute distinction a perdu de son panache parce que depuis quelques décennies, elle est décernée souvent à tort à n’importe qui pour n’importe quoi. Petit rappel : l’Ordre National de la LEGION d’HONNEUR a été crée par NAPOLEON BONAPARTE en 1802. C’est la plus haute décoration française. Elle récompense les mérites éminents, civils ou militaires rendus à la Nation. La devise de l’Ordre est « Honneur et Patrie ». Quant à la Nationalité Française, les règles d’attribution devraient être revues de très près, ce qui sous entend que la personne devra passer un examen d’aptitude avant de l’obtenir. Elle devra détruire son ancienne carte d’identité, apprendre la langue et l’histoire de la France, respecter les LOIS, les us et coutumes de la FRANCE etc…..

  2. « Garçon de bain » ramène à Proust. Macron pourrait-il alors nous expliquer sa « pensée complexe »? Se faire aider par B le Maire?

  3. Vous faites des blagounettes au sujet du RN M. Le Président , même si elles ne sont pas dans le « bon bain » , mais dès qu’il s’agit de personne en vue n’hésitons pas à dénoncer des propos moqueurs , si çà porte sur la coupe de cheveux de la miss France çà reste dans le domaine de la blague potache , il est des agressions verbales qui font nettement plus mal, et ce chaque jour à nombre de vos compatriotes . Par contre un bon point dans votre intervention saumâtre d’avoir remis clairement à leur place et d’une part votre ministre de l’inculture et de ces bidouilleurs d’émissions sur la cas Depardieu.

  4. Macron ne sait donc pas que pour mériter la LEGION d’HONNEUR il faut avoir un casier judiciaire vierge et une bonne moralité. Alors attendons la fin de l’enquête.

  5. Les derniers ahuris qui croient encore que Macron est un puis de culture devraient se réveiller. Les « manœuvres de garçons de bains » sont juste une preuve de plus qu’il est inculte, comme la Guyane qui est pour ce crétin une île. Donnez du pouvoir à un imbécile et vous en ferais un tyran. C’est pas moi c’est Platon.

  6. C’est choquant et surprenant que Macron aie parlé de Depardieu alors que la préoccupation actuelle des Français est autrement plus grave et sérieuse que les tribulations sexuelles de ce monstre du cinéma. Et ce n’est pas parce qu’il a fait connaître la France dans le monde entier que ça l’autorise à se comporter comme un bonobos. Il est loin d’être un modèle exemplaire pour la jeunesse. Si à terme il est reconnu responsable de ces accusations, il serait bien légitime de lui retirer la LEGION d’HONNEUR.

    • Ne soyez pas naïf. La légion d’honneur (minuscules volontaires) ne vaut pas grand chose. C’est un peu comme la nationalité française. Elle est décernée mal à propos.

      • Vous avez raison sur ces deux sujets,. Concernant la Légion d’Honneur, cette haute distinction a perdu de son panache parce que depuis quelques décennies, elle est décernée souvent à tort à n’importe qui pour n’importe quoi. Petit rappel : l’Ordre National de la LEGION d’HONNEUR a été crée par NAPOLEON BONAPARTE en 1802. C’est la plus haute décoration française. Elle récompense les mérites éminents, civils ou militaires rendus à la Nation. La devise de l’Ordre est « Honneur et Patrie ». Quant à la Nationalité Française, les règles d’attribution devraient être revues de très près, ce qui sous entend que la personne devra padétruire son ancienne carte d’identité, d’apprendre la langue et l’histoire de la France, respecter les LOIS et les us et coutumes de la FRANCE

  7. Jupiter s’enferme de plus en plus dans la fiente ,il prend de plus les français pour des gogos aussi bien de gauche que de droite alors que nos députés votent une lois pour ralentir les flux migratoire ,Jupiter va Bruxelles signer une directives pour plus d’immigrations avec des droits encore plus évolués avec la plus grosse fiente de l’Europe ,celle qui a donné des milliards d’euros pour pour des doses de vaccins qui sont partis a la poubelle , Ces gens vont finir la corde au coup ,cette femme est en passe d’une ouverture de corruption par le procureur de l’Europe il ne va pas pouvoir continuer a freiner des deux pieds la non ouverture de ces plaintes.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois