Le magasin d’antiquités de Wilhelm Schleweis à Gelsenkirchen, dans la Ruhr, a défrayé la chronique outre-Rhin. Sur la vitrine de son magasin était écrit « Ungeimpfte unerwünscht », ce qui se traduit par « Non-vaccinés indésirables ». Parce que ce slogan en rappelle un autre qui ornait trop de vitrines de commerçants supposés aryens sous le IIIe Reich : « Juden unerwünscht », juste plus poli que « Juden raus » (« Les Juifs dehors »), l’affaire a déclenché une « Scheißsturm » (littéralement « une tempête de merde », plus connue en anglais : shitstorm) sur les en Allemagne. Il s’est trouvé assez d'Allemands pour s’indigner de ce plagiat d’un slogan nazi. L’antiquaire a compris sa faute et s’est amendé : il affiche aujourd’hui « Ich schäme mich » (« J’ai honte »). Fin heureuse d’un fait divers par nature insignifiant ? Pas encore.

Les dissidents hostiles au protocole génique expérimental en phase 3 ont usé et usent encore d’expressions, de slogans et de visuels faisant explicitement référence au nazisme pour dénoncer les aspects totalitaires de la politique sanitaire qui nous est imposée. Ce n’est peut-être pas intelligent et comparaison n’est pas raison. Les grandes âmes de la bien-pensance s’en sont émues. Libération se demandait, par exemple, en juillet dernier ce que risquaient pénalement ceux qui détournaient l’étoile jaune dans des manifestations anti- et anti- obligatoire. Sachez-le, les références au nazisme et au fascisme sont la propriété exclusive du camp du bien, qui a le monopole de leur utilisation et saura toujours le faire à bon escient et avec modération.

Dans cette histoire de Gelsenkirchenr, c’est ce camp du bien qui a commis le point Godwin : Wilhelm Schleweis est sans doute un homme soucieux du respect de l’ordre sanitaire voulu par l’État. Mais, trop perméable à la propagande ambiante, son recyclage d’un slogan honni était malvenu.

En comme en France, le pouvoir pousse à la « vaccination » contre le Covid-19 : il est même envisagé qu’elle soit rendue obligatoire dans un futur proche. Celle-ci serait plébiscitée par presque les deux tiers de la population, d’après un récent sondage. Le martèlement dans l’opinion de l' a fait son œuvre et le peuple allemand est discipliné.

12 décembre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
53 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires