Emmanuel Macron, dans un tweet, a réagi, le 31 décembre, au décès du pape émérite : « Mes pensées vont aux catholiques de France et du monde, endeuillés par le départ de Sa Sainteté qui œuvra avec âme et intelligence pour un monde plus fraternel. »

Un tweet d’hommage classique et sans surprise. Qui pourrait y trouver à redire ? La sénatrice écologiste , qui protesta aussi sec sur Twitter, avec la vulgarité de fond et de forme qui n’appartient qu’aux dames de la NUPES. Parce qu’il faut le souligner, bravo, les filles, belle conquête féministe : de Raquel Garrido à en passant par Danièle Obono, vous êtes devenues plus grossières que vos homologues masculins.

Òn sait désormais que, du côté de l’extrême gauche, on a l’habitude de « manger ses morts », selon la recommandation de Danièle Obono. Sans doute est-ce pour cela que Mélanie Vogel, en bonne laïcarde de gauche, a décidé de bouffer du curé. Et en l’occurrence, même, du pape. « Faut peut-être pas pousser », dit-elle. Terminons l’expression : faut pas pousser... mémé - ici pépé - dans les orties. La classe.

Nous autres ne crachons pas sur les tombes, et autrefois, nos aïeuls se découvraient au passage d’un corbillard, voire se signaient, quel qu’en fût le contenu, qu’il ait, de son vivant, été bon ou méchant. Par respect pour ce défunt anonyme qui, en tant qu’homme passé de vie à trépas, méritait le respect. La véritable humanité est là, et pas dans les colonnes d’un canard du même nom ou dans les discours creux d’élus EELV.

Sauf que n’est pas seulement une militante d’ultra-gauche, elle est aussi une sénatrice. Censée représenter la France et les Français. Et que ce mort est un ancien pape et chef d’État, celui du Vatican.

Mais, en sus d’être une faute d’humanité, de diplomatie et de savoir-vivre, le tweet est surtout une faute historique : celui qu'elle accuse, telle une ignare militante de l'UNEF en licence de socio, d'avoir « couvert la pédocriminalité » est précisément celui qui a exigé que soit dévoilé au grand jour et traité en toute vérité, sans faiblir, cet abominable dossier dans l'Église. Il a exprimé publiquement sa « douleur d’autant plus grande pour les violences sexuelles et les erreurs qui ont eu lieu pendant la durée de son mandat ».

On peut toujours en attendre autant, au passage, pour les ministres de l’Éducation nationale successifs : « École, le tableau noir de la pédophilie - affaires étouffées, laxisme administratif, un rapport accable », pouvait-on lire en 2001, dans Libération. « Pédophilie, comment la loi du silence a régné sur l’école », relate encore, en octobre 2021, La Croix. se garde bien d’aller leur chercher des poux dans la tête, car les profs sont une population électoralement sensible.

Parce qu’il est conservateur, ne peut être que très très méchant. Les gentils doivent lui jeter des pierres. La grille d’analyse de la sénatrice, de façon très attendue, est un mix entre un fanzine antifa et la chaîne Gulli. Dommage. Si elle osait un peu de pluralité médiatique, celle qui se revendique urbi et orbi féministe aurait ainsi pu lire l’hommage rendu à Benoît XVI dans La Vie par l’historienne et journaliste italienne Lucetta Scaraffia : « Ce pape considéré comme conservateur a traité les femmes avec un respect et une attention presque uniques dans la curie. » C'est grâce à lui, explique-t-elle, qu’elle a pu fonder le supplément féminin de L'Osservatore Romano.

36723 vues

2 janvier 2023

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

74 commentaires

  1. Inutile de demander à ce genre de personne le respect, la courtoisie, la reconnaissance en un mot le savoir vivre. L’inculture est l’apanage de ce genre de mammifère plus près de la bêtise que de l’intelligence la preuve est qu’il faut être rejetée par tous pour être élue dans ce genre de partie mais comme il faut de tout pour faire un monde même des imbéciles plus près de l’analphabétisme que de la connaissance

  2. outre que cette  » virago » se distingue comme ses collègues par sa diatribe nauséabonde, mais en plus ce qu’elle affirme est faux s’agissant de  » couvrir la pédocriminalité » c’est tout le contraire, Benoit XVI l’a dénoncée ! mais bon, quand on patauge avec délectation dans le lisier de la Nupes , c’est sans doute incompatible d’être intellectuellement honnête !

  3. Pauvre femme qui se dit sénatrice ! Elle n’a aucune aptitude pour comprendre ce que fit Benoît XVI. Elle n’a même pas compris que c’est le Cardinal Ratzinger qui a pris la tête de la lutte de l’Eglise contre la pédophilie ; elle a compris le contraire ! Quant aux hautes aspirations du Pape, elle ne les effleure même pas. Elle rampe au ras du sol. Quand on est à ce point désinformé et obtus, on se tait.

  4. Ces ayatollah verts qui veulent faire taire tout le monde devrait être eux même interdits de parole et condamnés à l’inaction vu l’indécence de leurs propos et de leurs attitudes.
    La France est encore un pays civilisé qui respecte les morts quelqu’en soit la confession, chaque jour qui passe nous démontre que ces pastèques sont en fin de vie biologique !

    1. Supprimons aussi l’accès à la politique de tous les bi nationaux du maire au député et aussi indirectement les membres du gouvernement. Dans les rangs de la Nupés cela ferait du vide. Pourquoi la France est elle si tolérant?. Certains sujets prêtent à conflit d’intérêt, immigration, tolérance coutumes judéo chrétiennes. Ils ne seront à vie que des demis français haïssant la France. Soyons lucides !!Pour ces pauvres verdrates que faire ??

  5. Cette femme, comme ses comparses, n’a plus aucune notion de dignité et de respect, y compris de soi-même.
    L’énorme faille de notre démocratie est de permettre à ce genre d’individus incultes et vulgaires d’être élus!
    Effectivement, « faudrait pas pousser »…

  6. Cette « sénatrice » coche toutes les cases de la dégradation sociologique de la France dans laquelle elle est entraînée par une effondrements des valeurs de LA FAMILLE que « représentait » le catholicisme ! …
    Les délires sociétaux qui motivent la vie de cette coucou politique ne sont que des licornes ou des délires existentiels que ces « écolos-bobos-ET-tout-le-reste » …
    Les « vert-pastèques » vont arriver à la putréfaction … en attendant, ils sont venimeux pour trop de mondes …

  7.  » du côté de l’extrême gauche, on a l’habitude de « manger ses morts ». Du côté de leurs protégés immigrés, la tradition assure que c’était plutôt les vivants qui se retrouvaient dans la marmite.

  8. Bonjour madame Cluzel,
    Et avant toute chose, une bonne et heureuse année 2023 à vous, à tous ceux qui vous sont chers, ainsi qu’à Boulevard Voltaire et à son équipe.

    Par son comportement et ses prises de position dénuées tant de bon sens technique que de courtoisie la plus élémentaire, une certaine gauche française, et particulièrement la gauche écologiste, est en train de faire prendre conscience à la population du pays que les gens véritablement infréquentables ne sont pas ceux qu’elle nous montre du doigt.
    Merci de le souligner avec courage, avec constance et avec talent.

  9. La même personne va pousser des cris d’orfraie quand il s’agit de parler du cas de Lola ! Elle va évoquer la récupération et parler de pudeur et deuil pour la famille de cette jeune fille assassinée par une immigrée clandestine OQTF mais n’hésite pas à insulter, avec une bonne dose de vulgarité une personne comme le pape Benoit XVI qui ne pourra plus donner sa réponse éclairée . Elle insulte, par là même ,tous ceux des chrétiens qui ont fait le déplacement jusqu’à Rome pour rendre hommage à ce pape d’exception ! Benoit XVI avait le tort de commettre des hérésies envers cette nouvelle religion qui visiblement contient sa dose d’inquisiteurs ! Que devait il faire pour plaire à cette sénatrice qui décidément n’a même pas le respect de son propre mandat en se comportant de la sorte ?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter