Après la seconde visite d’Emmanuel Macron au , un mois après l’explosion à Beyrouth, Maya Khadra s’exprime sur la situation de « cataclysme » de son pays et lance un cri d’alarme : une grande partie de la population « n’a pas accès à ses besoins fondamentaux ».

À lire aussi

Maya Khadra : « Ce discours sirupeux des faux amis des Noirs et des musulmans découle d’une vieille tradition gauchiste ! »

Maya Khadra, journaliste libanaise, livre à Boulevard Voltaire son analyse de la situation…