Plongée au cœur de la manifestation des policiers, sous les fenêtres du préfet Lallement, et du ras-le-bol des forces de l’ordre qui se sentent abandonnées par leur ministre et le Président. Certains dénoncent « une paix sociale de façade » dans les quartiers.

À lire aussi

Jacline Mouraud : « Le mouvement des gilets jaunes a été infiltré dès le départ ! »

Une manifestation alternative pour dénoncer l'ensauvagement se tenait samedi, place de la …