Faisons le point. À bord de ce bateau battant pavillon norvégien et sponsorisé par l’association SOS Méditerranée, 234 immigrés clandestins. Mais il n’est pas seul de sa catégorie, sachant qu’un autre navire, Humanity 1, défendu par une autre ONG, SOS Humanity, a finalement été autorisé à accoster en Sicile, le dimanche 6 novembre. Quant au Geo Barents, celui de Médecins sans frontières, notons qu’il a pu débarquer ses passagers le même jour, toujours en Italie.

Un bateau, c’est beau. Mais trois bateaux, c’est manifestement trop, à en croire le nouveau gouvernement transalpin de Giorgia Meloni, qui refuse à l’Ocean Viking le droit de jeter l’ancre en port italien. Résultat : son homologue français affirme que cette décision est « contraire au droit de la mer et à l’esprit de solidarité européenne ». Mieux, affirme une source gouvernementale citée par l’AFP : « Nous attendons autre chose d’un pays qui est aujourd’hui le premier bénéficiaire du mécanisme de solidarité européen. »

Toujours selon l’Agence des Nations unies pour les réfugiés, « l’Allemagne a été en 2021 le pays de l’Union européenne ayant enregistré le plus grand nombre de demandes d’asile (148.200), devant la France (89.400), l’Espagne (65.400), le Royaume-Uni (56.500) et l’Italie (43.800) ». Dans le même temps, Rome et son ministère de l’Intérieur avancent d’autres chiffres : « Avec 88.100 personnes arrivées sur ses côtes depuis le 1er janvier, contre respectivement près de 56.000 et 30.400 sur la même période, de 2020 à 2021. » Voilà qui fait beaucoup. 174.500, en tout et selon nos calculs : à croire qu’en la matière, l’Italie en fait plus que d’autres nations toujours promptes à donner des leçons en matière humanitaire.

Bref, tout cela serait la faute de ces égoïstes d’Italiens. Pour autant, ne paraît pas se bousculer plus que de raison pour accueillir les immigrés clandestins en question, quoi que puisse affirmer par ailleurs : « Nous voulons dire à quel point nous apprécions la décision de la de prendre sa part de responsabilité face à l’urgence migratoire qui, jusqu’à présent, reposait sur les épaules de l’Italie et de quelques autres pays méditerranéens, en ouvrant ses portes au navire Ocean Viking. »

Faudrait savoir. Car si l’on résume, ce bateau, c’est la patate chaude ou le mistigri que tous les gouvernements se refilent, aucun d’entre eux ne pouvant décemment expliquer à leurs électorats respectifs que l’immigration illégale est chose si merveilleuse qu’on ne saurait davantage s’en priver, puisque synonyme d’enrichissement mutuel, de richesses à venir et autres mille félicités. Et hypocrites, avec ça…

Du côté de l’association SOS Méditerranée, au moins les choses sont-elles plus claires : « Face au silence de l’Italie, SOS Méditerranée exhorte les autorités maritimes françaises à assigner un port sûr pour le débarquement des rescapés bloqués à bord de l’Ocean Viking depuis 18 jours. […] L’Ocean Viking devrait arriver dans les eaux internationales près de la Corse le 10 novembre. » Les démocrates de progrès ont donc de quoi être rassurés.

On notera que, contrairement à d’autres associations humanitaires, on ne trouve point, sur le site de SOS Méditerranée, de propos fantasques ou d’objectifs ubuesques. Pas qu’un peu malins, ils ont réussi à obtenir les soutiens de nos plus grands navigateurs, de Titouan Lamazou à Isabelle Autissier tout en passant par Loïck Peyron, pour lesquels le non-sauvetage de marins perdus en mer n’est pas négociable. Bien joué, même si ces navigateurs émérites font là plus preuve de cœur que de jugeote. Pour le reste, les habituels Lilian Thuram, le footballeur qu’on sait, et Charline Vanhoenacker, l’humoriste de Inter qui croit faire de l’humour, même si souvent drôle, à son corps défendant.

Mais ces belles âmes ne sauraient non plus faire comme si le mur des réalités n’existait pas. La preuve par le peu d’empressement montré par à accueillir ces malheureux. Que faire, alors ? Les renvoyer en Afrique, comme dirait l’autre ?

6114 vues

9 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

64 commentaires

  1. Et voilà, le président Macron -mais pas le mien–vient de prendre la décision unilatérale et contre l’avis d’une majorité de français d’accueillir 234 migrants à Toulon. Ces migrants qui sont illégaux vont pouvoir s’égayer dans toute l’Europe quand ils ne reviendront pas en France pour toucher les subsides auxquels ils ont droit.
    Les français ont le devoir de manifester contre cette décision. Le droit de la mer n’implique pas du tout d’accueillir la misère du monde, surtout lorsque ce sont des Ong qui affrètent volontairement des bateaux pour déverser leur cargaison humaine sur les cotes grecques, italiennes ou françaises.
    Le droit de la mer implique seulement de porter secours à un bateau en perdition, non de récupérer des migrants illégaux.
    Si les migrants sont en danger sur leur bateau, pourquoi les capitaines ne les rapatrient ils pas vers la Tunisie, l’Algérie, l’Égypte, le Maroc ou la Turquie ?
    Ces bateaux, Ocean viking, Humanity 1 et tous les autres doivent être mis sous séquestre dès qu’ils sont à quai.

  2. Je ne pense pas qu’au mois de Avril- Mai au moment des élections en France, et jusqu’aux élections en Italie les Médias nous aient annoncés autant d’immigrations, à débarquer en Italie ou en France, par ces bateaux d’Associations O.N.G. ! Bizarre ! Juste à l’approche de l’hiver au moment où la mer se fait plus mauvaise et plus froide, en voila une quantité ! Bizarre ! Vous avez dit bizarre ? Tout simplement une épine plantée dans le pied de Mme Méloni par l’U.E. de Bruxelles…

  3. L’Europe a du mal à se défaire de la tutelle invasionniste de Soros. Un seul mot d’ordre : « Qu’ils retournent en Afrique »
    Qu’attend l’armée française pour couler ces bateaux-pirates et mettre hors d’état de nuire ces nouveaux négriers.

  4. La Convention de Montego Bay qui régit le sauvetage en mer prévoit un « droit de passage inoffensif » pour tout navire, qui peut comprendre l’arrêt « par suite d’un cas de force majeure ou de détresse ou dans le but de porter secours à des personnes, des navires ou des aéronefs en danger ou en détresse ».
    Elle précise que « le passage est inoffensif tant qu’il ne porte pas atteinte à la paix, au bon ordre ou à la sécurité de l’État côtier ». Ces atteintes sont l’« embarquement ou le débarquement de marchandises, de fonds ou de personnes en contravention aux lois et règlements […] d’immigration de l’État côtier ».
    L’obligation de sauvetage ne concerne donc que des passagers « en danger ou en détresse ». Elle ne veut pas dire que l’Etat qui intervient devra accueillir sur son sol les personnes sauvées, mais seulement les conduire « vers un lieu sûr». L’idéal étant leur point d’embarquement.

    1. Oui et le Droit maritime précise qu’il doit raccompagner les personnes sauvées, dans le port le plus proche. Pour ces bateaux d’O.N.G. attendant les immigrés à qq centaines de mètres ou 1 km des côtes Libyennes, le port le plus proche est en Libye ou Bizerte en Tunisie

  5. Est-il vrai que ces bateaux affrétés par des ONG vont chercher les bateaux d’Africains et Syriens à la limite des eaux territoriales africaines ou Syriennes. Pourquoi ne pas les ramener rapidement en toute sécurité dans le port le plus proche: LATTAQUE en Syrie, TRIPOLI en LYBIE, au lieu de leur imposer dans des conditions indigne un voyage de plusieurs jours sur des cargos sans cabines dignes de ce nom.

  6. Naufrage, se dit d’un bateau qui  » coule  » . Les rescapés, si il y en a ce sont des  » naufragés « .
    Le Zodiac ( made in China ) avec ses 100 et plus de « passagers , engin non immatriculé,doit rester dans la limite des 300 m.
    On le retrouve à 15000 et 300 m.
    Les négriers ( c’est le mot pour désigner ces types de bateaux ) viennent les  » secourir  »
    Au lieu de les remettre d’où ils viennent ( à 15 km. d’où il sont partis, on les trimballent pendant des centaines de km.

    Chercher donc à qui profite le crime !!!

    1. Dans des régimes mafieux, cherchons les gisements de fric : 100 passagers à 3 000 $ chacun, faites le compte!

  7. Il paraît que les « responsables » de la Corse se disent prêts à les accueillir : chiche ! Quand on voit comment les Corses – et pas seulement les militants du FLNC – traitent les « pinsuti », on demande à voir, vraiment.

    1. Si c’est pour les dresser ,leur donner le gout de la France laïque ,républiquaine et chrétienne ,donc disciplinée ,pourquoi pas !

  8. Marre des bisounours style me Alain Jakubowitz qui sur C.News nous explique qu’il faut accueillir tous ces migrants. Mais il en prend combien à sa charge exclusive , le donneur de leçons ? Des types qui viennent car ils espèrent une vie meilleure , au passage ils laissent la femme et les gosses au bled et qu’ils se » démm..dent ». Bizarre les Ukrainiens , eux , ne pensent qu’à une chose pouvoir retourner dans leur patrie pour reconstruire. A la porte de la Chapelle , les migrants soit disant tous afghans en fait aussi des Maliens et des Soudanais. Les Maliens qui nous ont viré comme des mal propre pour laisser la place aux escadrons Russes. L’Afrique , ce sont les Chinois et les Russes qui tirent les marrons du feu , la France accueille les migrants , les Chinois exploitent les ressources sans en accueillir aucun, chercher l’erreur .

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter