Cliquez pour acheter

Dans un film très attachant, La Tête en friche, Gisèle Casadesus délivre à Gérard Depardieu un message tout en profondeur de Jean Becker, son réalisateur : « Nous sommes tous des passeurs. » Difficile et exigeante vérité qui a interpellé Jean Grimaldi d’Esdra au point de lui faire écrire son passionnant dernier livre L’Odyssée de la transmission.

Dans son livre Enracinés, Gabrielle Cluzel avait affirmé que nous le sommes encore. Jean Grimaldi d’Esdra s’interroge, pour sa part, sur le moteur de l’enracinement culturel, de la , au moment où nous sommes en train de basculer d’un état de civilisation dans l’inconnu, l’incertain et l’inédit.

Mettant à profit sa riche expérience professionnelle en direction des ressources humaines et en formation, et son immense culture, il nous propose cette Odyssée destinée à nous donner les moyens de demeurer collectivement enracinés et de rester des passeurs de savoir, de culture, de connaissances mais aussi de manière d’être et de vivre.

De Sumer à notre monde techno, rien n’est laissé de côté, oublié, négligé.

Quel bonheur de s’interroger avec lui sur cette question centrale avec l’aide de ces immenses passeurs que furent (au hasard et dans le désordre) : Simone Weil, Alain, Pascal, Raffaele Simone, Henri Charlier, Jean de Viguerie, Winston Churchill, Jacqueline de Romilly, Marcel Pagnol, Ryszard Kapuscinski, Hannah Arendt, Dom Gérard Calvet, Père Jérôme ou Antoine de Saint-Exupéry !

Ce livre traite la question de la transmission sous tous ses angles, de tous les points de vue, à toutes les époques, à travers ses multiples méthodes afin de chercher les pistes susceptibles de déjouer les pièges de la technologie et du monde de l’intelligence artificielle. Les types de transmission, les moyens historiques et modernes de transmission sont analysés, épluchés, décortiqués dans un texte sans lourdeur, agréable à lire, au style direct et moderne, sans emphase ni préciosité ou passéisme. Résolument tourné vers l’avenir et constructif. Jamais négatif ni sentencieux.

Chacun y lira des pages et des réflexions dans lesquelles il se retrouvera et identifiera des moyens de résoudre des problèmes rencontrés en tant que maître ou en tant qu’élève. Une petite encyclopédie de la transmission pour les nuls que nous sommes devenus !

L’une des idées centrales de son travail est de faire surgir les recettes permanentes d’une transmission réussie au-delà des impasses liées aux nouvelles technologies, aux paresses, aux modes et aux erreurs dans lesquelles nous nous fourvoyons. Quels sont les invariants de la transmission ?

On y réalise ainsi le caractère essentiel de la structuration de l’enseignement, du rôle des maîtres et de l’importance des méthodes simples mais devenues désuètes, comme la répétition, sur laquelle il insiste au point d’en faire sa conclusion. De quoi évoquer cet admirable autodidacte – il consacre, d’ailleurs, des développements extrêmement intéressants à ces derniers – que fut le philosophe Gustave Thibon, qui ne pouvait pas laisser passer une journée sans se réciter des vers appris de longue date à commencer sur les genoux de son paysan de père !

À lire. À garder. À compulser. À utiliser et… à transmettre !

À lire aussi

Affaires Houlette, Sarkozy, Kohler : ce qu’il faut changer à la Justice

Toutes les réformes de l'institution judiciaire n'y changeront rien. Si les hommes ont per…