L’Europe coûte près de 10 milliards à la France. Et ce n’est qu’un début !

©shutterstock_432325573
©shutterstock_432325573

À dix mois des élections au Parlement européen, les magistrats français de la Cour des comptes se penchent sur cette question fondamentale : quel est « l’impact du budget européen sur le budget de l’État » ?

Dans un document publié ce 27 juillet 2023, de 67 pages serrées, structurées, chiffrées et documentées comme sait les produire ce précieux corps d’État, la Cour détaille les efforts de l’Union européenne en notre faveur : 14,3 milliards d’euros par an entre 2014 et 2021, dont 9 milliards au titre de la politique agricole commune dont on sait à quel point elle a sauvé le secteur en France et rendu heureux nos agriculteurs… Macron peut compter sur quelques milliards venus d'Europe. « Le plan de relance européen aura un impact direct sur le budget de l’État, en finançant une partie du plan de relance national par des subventions européennes, précise la Cour, dans son résumé introductif. Près de 40 milliards d'euros sont en effet attendus sur la période 2020-2026. » Alors, champagne et vive l’Europe ?

Pas tout à fait. Avant de déboucher les bouteilles, mieux vaut regarder ce que la France verse à l’Europe, cette Europe qui handicape sa compétitivité, multiplie les tracasseries, fausse le jeu de la concurrence et impose ses règles devenues de véritables boulets concurrentiels.

2,15 milliards pour « la politique de cohésion »

Selon la Cour, la contribution totale de la France au budget européen est précisément de 26,5 milliards d’euros en 2022. Un chiffre en hausse depuis le Brexit : « Alors que la France représentait environ 15 % du revenu national brut (RNB) de l’UE dans une UE à 28 pays, elle représente maintenant plus de 17 % », écrit la Cour des comptes. Les Français paient cher le départ des Britanniques de l’UE... Mais l’UE verse des fonds à la France. Notamment, apprend-on dans ce rapport, 2,15 milliards d'euros par an, en moyenne, entre 2014 et 2021 au titre de « la politique de cohésion ». On suit bien le regard des magistrats... Ces moyens colossaux ne sont sans doute pas perdus pour tout le monde.

Reste la question de fond. L'Union européenne se plaint régulièrement que les Français ne la remercient pas assez. D'où la floraison de ces panneaux indiquant un peu partout en France la générosité de l'UE pour la rénovation d'un pont, d'une route, etc. Mais, au-delà de la communication, une seule question compte : celle du retour sur investissement. Ce que Margaret Thatcher exprimait en lançant son célèbre : « I want my money back ». Combien l'Europe coûte-t-elle à la France ? Combien les Français engloutissent-ils dans cette institution en pure perte ? Il faut attendre un articulet du chapitre 2 et la page 36 de ce rapport pour le savoir.

L'Europe coûte 10 milliards d'euros à la France

« La France est un contributeur net au financement de l’Union selon les trois modalités de calcul du "solde net" », écrit clairement la Cour des comptes. Le chiffre vient de la Commission elle-même : elle publie, chaque année, le montant des retours financiers par État membre. Résultat : « En 2020, le solde net de la France était estimé à –9,49 milliards d’euros selon la méthode comptable, à −8,98 milliards selon la méthode de la correction britannique et à –8,01 milliards selon la méthode de la Commission. » La France envoie donc dans l’UE sans retour près d’une dizaine de milliards d’euros. Soit trois fois le budget de l’audiovisuel public français. Ou, précisément, le montant dont le gouvernement a besoin pour équilibrer les comptes publics. Ou encore deux fois le budget de l’administration pénitentiaire en 2023 (4,9 milliards) !

En 2020, la France était le troisième contributeur net en volume (-8,4 milliards d'euros), derrière l’Allemagne (-15,5 milliards) et le Royaume-Uni (-10,2 milliards - le Royaume-Uni cotisait encore, NDLR) et devant l’Italie (-4,8 milliards) et les Pays-Bas (-3,1 milliards), rappelle la Cour. Le départ du Royaume-Uni va encore augmenter la facture. Et ce n'est pas fini ! L'emprunt contracté par la France via l'Europe, sous le doux nom de NextGenerationEU, destiné à couvrir les frais démentiels de la politique Covid de Macron, pourrait coûter 2,5 milliards d'euros par an supplémentaires aux contribuables à compter de 2028, indique encore la Cour des comptes. Les Français, bonnes poires, voteront bientôt, dans le cadre des élections européennes, pour ou contre un système qui les ligote, les handicape et leur facture cet enfer entre 8 et 10 milliards d’euros par an. Pour l'instant...

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

59 commentaires

  1. Tiens c’est assez drôle que vous en rendiez à peine compte !! il faut bien financer tous les pays ex URSS et autre du Nord . Pour être allé en Croatie et avoir vu tous les chantiers cela m’a suffi pour comprendre. Nous sommes des poires , mais vous savez celles qui sont blettes et qui n’ont plus de jus. Mais notre cher Roi s’en moque et les français placides laissent faire et au contraire encouragent un deuxième foyer de faillite, une immigration débridée et incontrôlée!! au fait Charles Martel aurait il un descendant ? Ce ne sera pas 3000 milliards de dettes en 2023 mais 5000 ne vous y trompez pas !! Braves gens continuez de dormir au moment des élections !! 2024 et les européennes vont elles vous faire enfin sortir de votre léthargie ??

  2. Une « rafale » de référendums est nécessaire : Sur la primauté du Droit National, sur l’immigration, sur l’UE, sur l’Euro. Et une procédure de destitution de Macron en prime.

  3. Si encore c’était pour payer toutes les frais de gestion et administratifs de l’U.E., inclus les hauts salaires, chargée de centraliser et relayer les décisions des Etats, et que les Etats conservaient leur autonomie, leur pouvoir de décision quant à ses Régaliens, comme l’Energie, l’Immigration, la Sécurité, on pourrait l’accepter…Mais payer des milliards pour se faire lessiver, dissoudre, disséquer, voler, tout ça sous directives U.S. C.I.A. , au dessus de notre Constitution, de notre Parlement, là ç’est de l’extrémisme certain, de l’Empirisme…Dans cet esprit maléfique à quoi sert Macron et les Députés et les Conseil d’Etat et Constitutionnel ? Qu’ils aient le courage de les licencier, sans report sur l’U.E….! ! !

  4. Une réforme utile serait de sortir la Cour des Comptes de son rôle de simple poil à gratter de la République ou d’officine de pantouflage pour politicien en disgrâce. Cette institution devrait pouvoir poursuivre ou pour le moins ester en justice contre les responsables des innombrables gabegies constatées rapport après rapport.

  5. IL faut sortir de toute urgence de ce piège à cons(tribulables) qu’est l UE et encore plus vite de l’accord scandaleux sur la mutualisation de l’énergie qui a fait flamber de façon totalement anormale les prix de l’électricité. Les Anglais sont partis et ne semblent pas si mal. Les Espagnols et les portugais ont quitté ce marché de dupes de l’énergie voulus par nos très chers amis allemands qui polluent 10 fois plus que nous :!

    • Tout ? Vous oubliez que le Président de la Cour des Comptes ets un ancien Commissaire de l’UE … Il vous dit juste ce qu’il faut pour que vous puissiez dire ce que vous dites.

  6. Préparez-vous. Les nouveaux « vaccins » COVID arrivent, commandés sans doute encore par SMS par Ursula. Une remarque : Il est complètement idiot de fabriquer un vaccin pour une maladie qui n’est PAS IMMUNISANTE! Ce n’est pas moi qui le dit. C’est l’ABC de toute étude sur l’immunologie! Les VIRUS VARIENT dès qu’on les touche et les « vaccins » auront toujours une longueur de retard, exemple : les vaccins contre la grippe… Il faut d’ailleurs une dizaine d’années pour mettre au point un VRAI vaccin.

  7. Le solde est de 10 milliards en notre défaveur, ce n’est pas rien, comme vous le dites. Mais il faut aussi compter les coûts indirects qu’implique cette UE à notre pays. Je ne citerai que les coûts liés aux réglementations pléthoriques que nous impose la Grosse Commission. Et puis, y a-t-il de la solidarité entre Etats membres ? Je ne pense pas lorsqu’on voit la préférence donnée aux achats d’armement américains, par exemple ? Et que penser du comportement égoïste de l’Allemagne qui nous a imposé sa politique énergétique débile et en nous faisant payer les conséquences désastreuses. Il y a aussi l’aide apportée à l’Ukraine pour faire plaisir à l’Oncle Sam qui va nous conduire à une fin apocalyptique, les achats de vaccins par Ursula von der Layen qui ne servent à rien tout en étant dangereux, mortels et ruineux sur tous les plans… Au secours ! Quittons l’UE au plus vite !

  8. L’Europe, sous sa forme actuelle de « contre-europe sous autorité du N.O.M. », coûte infiniment plus que dix milliards par an à la France !
    L’Europe actuelle coûte à la France son existence même.
    Et ceci n’a pu se faire qu’avec la complicité de la sphère politique disposant désormais de tous les pouvoirs !

  9. Pourquoi s’offusquer d’une telle dépense , car ainsi que l’ a dit un de nos Président: ce n’est pas grave, c’est l’Etat qui paye . LOL Tant que nous ne rendront pas responsables nos dirigeants des dépenses qu’ils occasionnent nous ne nous en sortiront pas. Ce n’est pas difficile de dépenser de l’argent qui ne nous appartient pas; c’est à la portée du premier imbécile venu

    • « c’est à la portée du premier imbécile venu » et ça tombe bien, il est au gouvernement. Ainsi que le second et les suivants.

      • Ben oui, très juste, voire excellemment bien vu, mais toujours le même constat : cela ne fait pas bouger les foules concernées, autres que celles des racailles ou les coups de gueules de l’extrême gauche !

  10. Le plus grave réside dans le fait que la France est tenue de soumettre son budget à von der Lyen et ses sbires. Cela démontre purement et simplement qu’en réalité la France est sous la tutelle financière de la Commission Européenne. Plus toutes les contraintes réglementaires que la France est obligée d’appliquer. Comme l’avait dit de Gaulle « … on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l’Europe ! l’Europe ! l’Europe !… mais cela n’aboutit à rien et cela ne signifie rien. » La France doit quitter ce système, certes les premières années seront un peu difficiles, mais quand l’on gère un pays, la véritable politique donc, il ne faut pas raisonner à l’aune d’un mandat présidentiel.

    • Vous n’y pensez pas!…Enlever le pain de la bouche de Ursula et de tous ceux qui festoient avec elle et notre argent. Vous n’êtes vraiment pas charitable!…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois