Editoriaux - Politique - 17 septembre 2019

Les ministres fliqués par une application installée sur le smartphone présidentiel

Nous avons la chance d’avoir un Président connecté de toutes parts. Smartphone dernier modèle, plein d’amis sur Facebook, des followers en pagaille et, depuis quelques jours, une application originale qui lui permet de suivre, en temps réel, l’avancée des réformes mises en œuvre par ses ministres. Le principe en est simple : une jauge fonctionnant à la manière d’un témoin de téléchargement montre, ministère par ministère, où en est cette bande de bons à rien dans ses travaux. Une barre intégralement verte signifie que la réforme à laquelle elle se rapporte est achevée.

Dans ce cas, le ministre concerné gagne une entrée gratuite à la Journée du patrimoine grâce à laquelle il pénétrera à pas feutrés dans le bureau présidentiel afin de recevoir les félicitations du jury. Cérémonie officieuse qui pourra, le cas échéant, être agrémentée d’un pinçage de joue affectueux suivi de la formule « Sacré petit canaillou, tu as bien rempli ta mission ! »

Pour l’instant, Jean-Michel Blanquer tient la corde avec un tableau de bord exemplaire. Du vert presque partout, des pourcentages élevés… Dans les couloirs de l’Élysée, les paris vont bon train. « Tout sur Blanquer ! » est le cri unanime des députés En marche ! reconvertis en bookmakers.

Cette application magique mise au point par le trio de hauts fonctionnaires Kohler, Ribadeau-Dumas, Cazenave, fut révélée aux intéressés lors du séminaire à huis clos organisé le 11 septembre dernier au cours duquel Emmanuel Macron avait menacé ses ouailles : « Je vous ai gardés, mais je vous ai demandé de changer un peu. Si vous ne changez pas, je vous change. » La question ne portant pas sur des couches Pampers™, les ministres en avaient déduit que le temps était venu de se tenir à carreau. « J’aurais pu changer tout le monde autour de la table », avait insisté le Président baby-sitter. Et c’est ainsi que chacun apprit qu’il ferait, désormais, l’objet d’une surveillance étroite via cette application.

L’étau se resserre sur un gouvernement jugé trop absent sur le front de la communication et des réformes. Lacune qui aurait eu, pour conséquence, la crise des gilets jaunes, selon la vision macronienne. Ainsi, le Président aurait été victime de ses collaborateurs. On est peu de choses. Mais grâce au dieu techno, tout devrait rentrer dans l’ordre grâce à ce gadget baptisé « Tableau de bord de la transformation publique ».

Les créateurs de l’application ne prévoient pas encore d’enrichir le système de traits jaunes qui viendraient rendre compte du niveau de colère entraîné par l’avancée des traits verts. Et puis des rouges pour l’évolution des sondages, des ronds bleus pour l’endettement. Emmanuel Macron ne s’apprête-t-il pas à diriger la France en jouant à Candy Crush™ ?

À lire aussi

Claire Nouvian quitte le panier de crabes Place publique

Sous la carapace inflammable de Claire Nouvian se cache un cœur pur qui retourne aujourd'h…