Beaucoup de bruit pour rien ? Pas si sûr, car l'impair est très emblématique. « Funérailles d'Élisabeth II : les images d'Emmanuel Macron en basket déplaisent aux médias anglais », titrait BFM TV, ce lundi matin, avec photographie à l’appui. Bien sûr, lorsque le cliché a été pris, dimanche, Emmanuel Macron et Brigitte Macron n’assistaient pas encore aux obsèques. Ils se promenaient près de Westminster, lit-on, pour observer la file d’attente des Anglais souhaitant rendre un dernier hommage. Mais ces funérailles étaient l’objet de leur déplacement. Ils ne venaient pas faire du shopping. C’est pourtant - avec, en sus, leurs lunettes de soleil sur le nez - ce qu’ils ont pu laisser imaginer. Il n’ont pas envoyé les bons signaux, les Anglais n’ont pas aimé et on les comprend.

On notera qu'a contrario, les anonymes gardes du corps autour d’eux - sportifs sans doute, pourtant - portaient des chaussures de ville en cuir. Les employés doivent faire montre de respect, par leur tenue, à des employeurs qui ne se sentent, eux, aucun devoir. Cultiver le style débraillé pour vous donner des airs faussement cool n’est pas la marque du prolo mais le snobisme du bobo. On pourrait dire son luxe car si, par exemple, l’étudiant à la Sorbonne, antifa à ses heures, peut sans dommage traîner hirsute et dépenaillé sur le bitume parisien, l’apprenti pâtissier, frais émoulu de son CAP, ne peut prendre les mêmes privautés dans son hôtel-restaurant. Et sa cravate Auchan est meilleur marché que bien des accessoires prisés par les militants de gauche. Itou ici : gageons que les chaussures de la garde rapprochée étaient moins coûteuses que les baskets siglées Weston de façon voyante du président de la République. Sans doute Emmanuel Macron n’est-il pas un militant de gauche, mais la provocation feutrée est éminemment progressiste. Le « cela-se-fait » a été la cible privilégiée de Mai 68, qui n’y voyait que contrainte et dictature de l’apparence. Et « casser les codes » est devenu un mantra de communicant pour susciter le buzz. Emmanuel et Brigitte Macron étaient en « sneakers », de to sneak, « se déplacer furtivement », donc en silence, à cause des semelles en caoutchouc, par opposition aux semelles en cuir dur. Pour le déplacement furtif, c’est raté. C’était sans doute le but recherché.

Ces codes vestimentaires brouillés ont envahi, par capillarité, toutes les couches de la société. En cela, l’ultra-capitalisme rejoint l’extrême gauche, puisque les GAFAM et les start-up de la Silicon Valley ont été les premières à faire tomber la cravate.

Le comble du mauvais goût pour beaucoup, aujourd'hui, est d’avoir l’air propret - entendez benêt - et endimanché - c’est-à-dire guindé. Votre ouverture d’esprit est proportionnelle à celle de votre col. Même dans les enterrements, bien souvent, seuls sont habillés les croque-morts et mémé dans son cercueil. Les sneakers y pullulent. Sauf quand mémé est la reine d’Angleterre. La famille royale vient de donner, au monde entier fasciné, une leçon de savoir-vivre faite de codes, de protocole, de bienséance, de tenues dignes et appropriées, jusqu’au dernier des petits-enfants. À Westminster, pas une seule danse, chanson, déclaration ou prestation artistique déplacée. Même les morceaux de musique contemporains s'inscrivent, en la revisitant, dans une longue tradition. Bref, pas un seul « code cassé ». Qui pourrait dire, au vu de l’engouement qu’elle suscite, que cette famille est démodée ? C’est Emmanuel Macron qui devrait partir, discrètement, sur la pointe des pieds. Cela tombe bien, il a les souliers adaptés.

26636 vues

19 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

99 commentaires

  1. Pas bien grave. Laissons les Anglais en faire toute une histoire si ça leur chante. Que Macron et sa clique laissent la liberté d’expression agoniser , qu’ils laissent fleurir la violence, c’est bien plus important.

  2. Disons plutôt que s’afficher avec des lunettes de soleil par temps gris, c’est se révéler « légèrement » kéké. Comment se faire voir, paraître en restant dans la norme? En restant théâtral. Ce n’est pas un chef d’Etat. C’est une parodie de chef d’Etat. Comme les footballeurs à l’égo et à l’intelligence bien connues, il recherche continuellement l’écran qui lui permettra de se miroiter. Il est beau….Il s’aime.

    1. Mille bravos, c’est exactement ce que pense la grande majorité des Français (seuls 25% de grouples idéologues le suivent ) de cette parodie de Chef d’Etat….. alors qui a bien pu le réélire ? la 1ère fois était pardonnable l’erreur de jugement étant humaine, mais la seconde est inexcusable et coupable car Macron à déshonoré la France dès le 1er jour de son règne (souvenons-nous de la fête de la Musique sur le perron de l’Elysée) et l’assassine la France à petit feu sans que nul n’ait le courage de vraiment se lever ;…. nous pouvons avoir honte………

  3. Sincèrement, ces deux-là nous fatiguent. L’apparence (assez douteuse parfois) et le blabla ampoulé pour dire tout et son contraire, faire le beau et bavarder comme un perroquet, ne sont pas dignes de la fonction. Aurons-nous, un jour en France, un Président, non pas « normal » (nous avons déjà donné) un homme ou une femme, qui soit fier de son pays et de ses concitoyens ? Pour le moment, et pour reprendre une expression des banlieues, nous n’avons que des « bouffons ».

  4. Plein feu sur les obsèques de la Reine depuis huit jours. Ça évite de parler d’autres choses. Pas un mot sur la grande manif. de samedi 17 à Paris. Silence radio et télé. Le grand remplacement devrait aussi concerner tous ces « médias » corrompus et payés avec notre argent.

  5. Rien de bien surprenant, Macron est à l’image commune. Quand je marche dans la rue, je compte les hommes en chaussures de ville, et il me faut longtemps avant que d’épuiser les dix doigts des deux mains. La décadence de l’avachissement n’est pas devant nous, elle est là. Alors la médiocrité de Macron ne dépareille pas du vulgaire.

  6. Imaginons, pour sourire un peu, notre couple présidentiel déambulant près de Westminster avec… Zélensky, autre modèle d’élégance vestimentaire. Mais peut-être ce dernier n’avait-il pas de costume adéquat pour assister le lendemain aux obsèques de Sa Majesté la Reine…

    1. Bien loin d’une affaire de vêtement, Zelensky a enfilé le costume du rôle de sa vie ………. même si il faut lui reconnaître un vrai courage les1ers mois; il a été , ensuite malheureusement berné par Biden le commerçant , le boutiquier, qui a vu en Ukraine une vraie opportunité économique et hégémonique pour les E.U.>….. comment lui reprocher ce que toute l’Europe n’a su voir . il y avait d’autres solutions par la négociation diplomatique française pour aider l’Ukraine en contraignant Poutine au dialogue comme cela s’est toujours fait, mais Jupiter a vu jouer les chefaillons comme à son habitude, et l’économie mondiale s’écroule et nous sommes à la veille d’un possible désastre nucléaire que les Peuples vont devoir subir : leur a t-on demandé leur avis ? Poutine est un tueur que nous n’avons pas su maitriser. là est la vérité.

  7. « en même temps », comment être surpris? on sait maintenant combien macron peut être classieux: fête de la musique à l’Elysée, photos à St Martin, déclaration selon laquelle  » benalla n’est pas ( mon ) amant », guignolades avec mac fly et carlito et dernièrement, son apparition dépenaillé et hirsute comme au saut du lit pour féliciter les organisateurs de Z event…. j’espère au moins qu’il aura pris connaissance de la réaction de ces derniers sur sa récup de l’évènement!!

  8. Je n’attends rien de ce fils à papa mal élevé. Le pire est qu’il a déteint sur sa femme, pourtant largement son aînée. Ces deux-là ne me représentent en rien. A mon grand âge, j’étais devant la télé coiffée et habillée pour faire mes adieux à la reine.

  9. Je n’attends rien de ce fils à papa mal élevé. Le pire est qau’il a détint sur sa femme, pourtant largement son aînée. Ces deux-là ne me représentent en rien. A mon grand âge, j’étais devant la télé coiffée et habillée pour faire mes adieux à la reine.

    1. J’aime bien le  » Rodéo urbain » ….Un truc que Macron ne doit pas connaitre , puisqu’il est incapable de voir que ces rodéos sont devenus, une plaie quotidienne. Mais , l’Urbanité doit être aussi une chose inconnue du couple Macron, puisqu’ils apparaissent ne baskets , alors qu’on attendrait de ce couple, qu’il donne une image de la » haute couture  » française .

Laisser un commentaire

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter