On nous parle du loup assez souvent mais jamais sous l’angle du paradoxe de la protection systématique du prédateur contre ses victimes. En , cette se traduira tôt ou tard par des battues sauvages.

15 novembre 2017

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

Des vœux très aériens…

Les vœux aériens de Christian Combaz, ou Campagnol vu du ciel. Imprimer ou envoyer cet art…