Je suis fonctionnaire et même enseignant. Nul n'est parfait. Gaulliste, j'ai toujours voté à droite. Nul n'est parfait. Et, depuis dix ans, lors d'élections décisives, il m'est arrivé de voter RN. Je suis vraiment très imparfait, mais je ne suis pas seul. Ce que pouvaient laisser pressentir les intuitions, les conversations dérobées, en salle des profs ou en dehors, vient d'être confirmé par une étude très sérieuse, une note du directeur de recherche au CNRS Luc Rouban (CEVIPOF, Sciences Po Paris) publiée vendredi 2 septembre et commentée dans Le Monde.

Globalement, de 2017 à 2022, a progressé de 9 points chez l'ensemble des fonctionnaires et le différentiel négatif entre les fonctionnaires et le reste de l'électorat tend à se réduire, puisque 38 % d'entre eux lui ont accordé leur suffrage au second tour (41,5 % pour l'ensemble). Un vote RN en voie de normalisation chez les fonctionnaires. Et, dans le détail, la progression a touché toutes les fonctions publiques et toutes les catégories : +7 % chez les cadres A (et donc chez les enseignants : la progression la plus révélatrice), +13 % chez les B et +7 % chez les C ; +7 % dans la fonction publique territoriale et +15 % dans les hôpitaux. Peut-être une histoire de gestion Covid et de soignants suspendus, non ?

Luc Rouban n'a pas tort de noter que a su habilement exploiter le ressentiment de tous ces agents contre le macronisme : « Le macronisme s’est présenté, pour beaucoup de fonctionnaires, comme la mise en place d’une politique à la fois libérale et autoritaire, estime Luc Rouban, réaffirmant les sujétions hiérarchiques, mais allant dans le sens d’une indifférenciation entre secteur public et secteur privé. » Ajoutez à cela le déclassement salarial et l'assassinat de Samuel Paty, et vous comprendrez ce tournant historique du vote RN chez les cadres A et les enseignants. Cette forte progression est une nouvelle preuve que ne s'est pas laissée enfermer dans le ghetto des classes populaires que lui prédisait Éric Zemmour. À moins que le déclassement, notamment des enseignants, en ait fait basculer beaucoup dans ce ghetto. En tout cas, le résultat est là.

Et cette poutre n'a pas fini de bouger, dans la fonction publique et chez les enseignants, comme dans toute la société française : devant le retour au premier plan de réalités douloureuses (immigration, islamisme, effondrement du niveau scolaire, salaires en berne, difficultés de recrutement, crise énergétique), les délires de la NUPES et l'imposture du macronisme (un jour fermant les centrales nucléaires pour demander, le lendemain, à EDF de les rouvrir en urgence), le RN et tout ce qui s'en approche ont de beaux jours devant eux.

Tout ce qui s'en approche ? Si a progressé dans la fonction publique, Éric Zemmour y a aussi effectué une véritable percée : un sondage pré-présidentielle de mars lui accordait 12,5 %. Et l'analyse des résultats publiée par La Gazette des communes montrait qu'il avait atteint 12 % chez les cadres de la fonction publique, juste derrière à 13 %. Nouvelle preuve de cette marge de progression.

Mais aussi de la nécessité d'une complémentarité et d'un élargissement. Je suis sûr que l'un y pense en se rasant, l'autre en caressant ses chats. Et l'on y pense beaucoup, jusque dans les salles des profs. Et voilà qu'un certain François Durovray, président LR du conseil général de l'Essonne et proche de Xavier Bertrand, vient de se faire connaître dans Le Point par cette prophétie pour 2027 : « Je ne veux pas que Mme Le Pen impose un jour une NUPES de droite. »

et Éric Zemmour seront certainement d'accord sur une chose : ne surtout pas appeler le truc NUPES.

6424 vues

4 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

23 commentaires

  1. Si seulement ils s’étaient réveillés avant les élections ces braves gauchos bobos nous commencerions à sortir de la m…., malheureusement on en a repris pour 5 ans et c’est trop , beaucoup trop dans les mains de Macron .

    1. Tout à fait d’accord, encore cinq ans d’entrée de migrants illégaux, de temps d’attente pour accéder au tribunal, d’insécurité des français, lois laxistes pour les squatteurs et délits divers. Préparons-nous pour 2027, assemblons et groupons-nous pour frapper un grand coup pour mettre Reconquête en lice.

  2. Cher collègue,
    J’espère que votre constat est vérifié et va s’amplifier.
    Je suis prof dans l’enseignement supérieur technique depuis 34 ans. Depuis quelques années tous (oui 100%) les jeunes collègues recrutés sont d’origine étrangères alors il est vrai que même des vieux profs socialistes s’inquiètent et certains commencent à ouvrir les yeux mais je constate que la plupart au contraire se radicalisent autour de mélenchon.
    Quant à moi qui ai découvert la politique en 1974 (j’avais 13 ans), je trouvais à l’époque que le candidat qui avait le meilleur programme était Monsieur Jean-Marie LE PEN, je reste un mouton noir ostracisé dans la salle des profs car j’ose m’exprimer contre la majorité des bien-pensants.
    Il est bien tard pour réagir mais enfin merci à vous de répandre un peu d’espoir.

    1. Constat alarmant que j’ai pu faire un peu avant le vôtre . Né en 1938 , dans un milieu ouvrier pauvre ( « des nécessiteux » , disait-on à l’époque ) , 9 enfants , habitant dans un baraquement de l’armée allemande ( « une baraque de boches !  » Que ne l’ai-je entendu …) , après un passage par l’Ec. Nor. d’Instituteurs , j’ai enseigné en collège … J’avais beau dire à certains collègues : »Mais réveillez-vous , bo……..! , vous ne voyez pas ce qui se passe ? » A quoi ils me répondaient par des arguments plus spécieux les uns que les autres : « Oui , mais tu comprends ….. » « On ne peut pas …. » « Il faut que …. » . Ils étaient tellement enfermés dans leurs oeillères communistes qu’ils en étaient irrécupérables . Et puis , devant tant de d’aveuglement , on se lasse … Je sais que certains ~ dans notre dos ~ nous appelaient « les fachos » ( une dizaine + ou – actifs pour nous ~ une dizaine de cocos et une trentaine de « pas concernés », les plus jeunes …) . L’ambiance n’était pas pour autant mauvaise car nous venions quasiment tous de milieux ouvriers , paysans , petits employés … Et nous , tous , étions passés par l’E.N.Instits … On se recevait car on n’était pas vraiment fâchés , mais les discussions étaient plus qu’animées …

  3. Prof de Français aprés avoir été endormie par la gauche bobo et les syndicats d extréme gauche maintenant avec mon épouse fontionnaire le vote Rassemblement National s impose face au déclin de la France……!!!

  4. On a raté la marche lors de la présidentielle. J’ai, au cours des ans, d’abord voté UMP puis FN et maintenant Reconquête car Zemmour qui me semble-t-il voit plus loin a compris la nécéssité de modifier des traités européens destinés à nous paralyser.
    Marine, Poulidor de la politique, est trop timide sur le sujet. J’espère qu’il n’est pas déjà trop tard. Des événements sociaux graves rameneront les français à plus de lucidité

  5. Ce que l’on peut souhaiter c’est que Macron, sur de son affectation au ConsCon en 2027, aura à coeur de sortir le pays de cette Vème bis sinon ter, en nous ramenant à la Constitution Debré de 1958 et à son Président arbitre et non parrainé par un Parti!
    Aura-t-il été fier de sa réélection? j’espère que non!

  6. Prof retraité depuis 23 ans … Comme le temps passe ! … Je suis un peu comme F.Sirgant : j’ai atterri chez Z puis chez MLP . Mais avec un parcours un peu différent . En effet , je venais de la gauche socialiste . Le déclic a eu lieu quand Tristounet , alias Jospin a dit : »Qu’est -ce que vous voulez que ça me foute que la France s’islamise ? » Eh bien voilà , on y est … J’ai gardé le contact avec quelques-uns de mes anciens collègues : le constat est identique . Hélas , de nombreux irréductibles à oeillères ne voient que par le PS , le PC ou la NUPES … Qu’on les envoie enseigner (?…) en 9-3 … Ils réfléchiront …

  7. Je confirme. J’ai enseigné 35 ans, ça a fini par un burn out. J’ai voté à gauche une seule fois en 1981, je l’ai toujours regretté. Ensuite j’ai voté UMP, puis LR, puis RN, puis Reconquête!

  8. Eric Zemmour un prophète en avance sur son temps avait tout prévu. On n’a pas voulu y croire. Dommage pour la France toujours avec un train de retard ( pas étonnant avec notre SNCF) . Par défaut j’ai voté MLP qui pour le moment me surprend agréablement même si je la juge un peu trop en dedans et pas suffisamment agressive.

  9. Le RN engrange des voix chez les déclassés et comme ces derniers sont de plus en plus nombreux, le vote RN progresse mécaniquement. Mélenchon ne tire pas autant profit du déclassement car il ne critique pas l’immigration de masse et incontrôlée (je suis fils d’immigré), du coup Le Pen se positionne comme la 1ère opposition.
    Les enseignants voient de manière flagrante leur déclin social : payés au lance-pierre, métier humilié avec les jobdating notamment, et de plus en plus de difficultés à exercer le métier (je suis enseignant en REP+ et bien placé pour le savoir).
    Depuis une 40aine d’années on assiste à un appauvrissement global des français en conséquence d’un libre-échange et d’une monnaie commune qui auront détruit une grosse partie de l’appareil industriel français.
    Le Pen tire les marrons du feu, mais si elle doit accéder à la plus haute fonction de l’état, la tâche sera immense. La revalorisation des salaires des enseignants ne se fera pas sans un changement profond de l’Education Nationale et la remise en cause de son jacobinisme. Dit autrement, être dans l’opposition est bc plus simple que d’être aux responsabilités.

    1. D’après vous, quelle est la raison primordiale de la désaffection des profs pour le 9-3 et autres banlieues ? Pourquoi ne peuvent-ils plus enseigner « normalement » ?

  10. Dans la ligne de conduite préconisée par Albratros : « Il suffit que Marine, Zemmour, NDA, et Philippot adoptent un programme commun PPF (Patriotes Pour la France); point barre. » ne pas oublier que Zemmour a toujours préconisé et proposé l’union des droites, position qu’il a confirmée aussitôt après la présidentielle. Sa main tendue a été repoussée de manière inqualifiable par des candidats de droite dont la stratégie vise leur position personnelle de « boutiquiers », et non l’intérêt supérieur de la France. Ils y viendront nolens volens, quand ils seront convaincus qu’à leur jeu irresponsable, ils sont aussi perdants.

    1. Dommage que cette lame de fond ait 6 mois de retard.
      L’actualité donne tous les jours raison à E.Z.

  11. Les Français se rendent compte qu’avec les pseudo élites qui nous gouvernent depuis plus de 30 ans , la France dégringole doucement mais surement . La mondialisation voulue par ces  » élites » a conduit à des délocalisations désastreuses. Le nombre d’emploi industriels a fortement diminué , on se rend compte aujourd’hui que nous n’avons plus de soudeurs ou de chaudronniers capables d’intervenir dans nos centrales nucléaires ! L’éducation est un fiasco , nous sommes en queue de peloton dans le classement Pisa, les profs ne sont plus respectés, des sujets ne sont pas abordés pour ne pas fâcher une certaine communauté. Les salaires ne sont pas attractifs , ça vaut aussi pour les infirmières. Macron , le « Mozart » de l’économie , avec lui c’est le Requiem pour la France.

      1. Ne voyez-vous pas que ce que veut la gauche (et M. Macron), c’est la division de la droite nationale ? Il faut un grand parti pour défendre les idées patriotes et ce grand parti nous l’avons : c’est le RN…

  12. Le problème de la France se règlera le jour où nos 4 politiciens de droite placeront leur égo après l’intérêt du pays!
    Même si le nombre d’assistés, écolos, et parasites (même espèce) de toutes sortes a augmenté, la France est de droite depuis toujours. Il suffit que Marine, Zemmour, NDA, et Phillippot adoptent un programme commun PPF (Patriotes Pour la France); point barre.Et ils auront une belle carrière, faute d’union ils végèteront dans une opposition stérile pendant que la France basculera soit dans la guerre civile soit dans le grand remplacement. Et pas de naïveté, le jour où un muz quelconque sera élu ce sera fini (Iran bis) je répète pas de naïveté ! Carpe diem

    1. Pas Faux , maintenant, c’est peut être à ceux qui ont recueilli le moins de voix de se ranger derrière le parti qui a su rassembler le maximum d’électeurs ? Par contre le RN , devrait proposer des places de choix aux autres « tête de liste ».

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter