Ce lundi 20 juin, au lendemain des législatives, a proposé la constitution d'un groupe NUPES à l'Assemblée. Une proposition refusée par les partis concernés, rapporte CNews.

Alors que le Rassemblement national a obtenu 89 sièges à l' lors des élections législatives, a proposé de poursuivre l'union des partis de réalisée lors de la campagne électorale afin d'obtenir une force de frappe plus importante. « Dès lors qu'il n'y a qu'un seul groupe, sans aucune discussion possible, l'opposition s'appellerait NUPES », a-t-il proposé. Le président de La France insoumise a toutefois rassuré ses alliés, garantissant que cette proposition n'était « pas une injonction. Ça n'empêche pas chaque partie d'avoir une délégation, comme au Parlement européen, qui s'auto-organise. »

Une proposition qui n'a pas pris

Valérie Rabault, chef de file du Parti socialiste à l'Assemblée nationale, s'est rapidement exprimée à ce sujet, pour refuser la proposition de Jean-Luc Mélenchon. « La est plurielle, elle est représentée dans sa diversité à l'Assemblée nationale. C'est une force au service du peuple français. Vouloir supprimer cette diversité est une erreur et je m'y oppose », a-t-elle tweeté.

https://twitter.com/Valerie_Rabault/status/1538867757864964102?s=20&t=iJlOMt4Rz5iuKangNKuTYA

Outre le PS, EELV et le PCF ont également refusé de constituer un groupe commun.

2016 vues

20 juin 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter