La nouvellement réélue députée de l’Hérault nous a confié qu’elle ne comptait pas siéger dans le groupe RN présidé par Marine Le Pen. « J’ai toujours réussi à faire entendre ma voix, une voix libre et indépendante, en siégeant avec les non-inscrits, je ne me vois pas entrer dans une logique de groupe », nous apprend-elle par téléphone.

L’épouse du très indépendant Robert Ménard entérine donc la particularité du bastion de Béziers qui restera une terre de « droite hors les murs ». Pour rappel, a été élue puis réélue avec le soutien du parti à la flamme. Avec cette décision, elle confirme le particularisme biterrois.

« Je reste indépendant. ». La réponse par SMS à la question que nous lui avons posée est simple. ne siégera pas avec le RN. Le président de Debout la France, qui a vu trois des anciens cadres de son parti, Jean-Philippe Tanguy, Alexandre Loubet et Thomas Ménagé, se faire élire à l’Assemblée Nationale avec l’étiquette RN. Le député de l’Essonne a d’ores et déjà confirmé qu’il ne souhaitait pas siéger au sein du futur groupe présidé par Marine Le Pen. « Dans ma circonscription, je vous offre un vrai choix pour bâtir une alternative patriote et humaniste au sinistre monde qu’ils veulent nous imposer ! Merci de votre soutien », avait-il posté, la veille du second tour. Une alternative résolument hors du RN, visiblement.

3910 vues

20 juin 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter