D’après un tweet du journaliste Aziz Zemmouri, Boris Faure, agressé en 2017 à coups de casque par le député M’jid El Guerrab (élu sous les couleurs de en 2017), a obtenu justice, ce jeudi après-midi. Le député sortant a en effet été condamné à trois ans de prison dont un an ferme, et deux ans d’inéligibilité.

Boris Faure, membre du Parti socialiste, avait été frappé violemment à plusieurs reprise par M’jid El Guerrab et il avait dû être opéré en urgence. Sauvé par les neurochirurgiens, il écrit un livre sur la politique, publié en 2022 : Coup de casque. Essai sur la violence politique.

Le député voulait se représenter aux législatives de 2022 

Élu sous les couleurs de La République en marche, M’jid El Guerrab était resté député après cette affaire et siégeait même dans la commission d’enquête sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite. Député sortant, il comptait se représenter aux élections législatives. À cette heure, on ne sait pas s'il souhaite faire appel. Sa carrière semble en tout cas compromise. En avril dernier, M. El Guerrab était encore co-coordinateur du comité de soutien à la réélection d’Emmanuel Macron sur le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest.

12 mai 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.