Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 octobre, le commissariat de -sur-Marne, implanté au cœur de la cité sensible du Bois-l’Abbé, a été attaqué par plusieurs dizaines d’individus, selon les informations d’ 1. Les assaillants ont tenté de briser la vitre blindée de la porte d’entrée, puis ont effectué plusieurs tirs de mortier.

Une quarantaine de délinquants armés de barres et fer et de mortiers

Vers minuit, alors que deux policiers faisaient une pause cigarette à l’extérieur, « ils ont soudainement vu surgir une quarantaine de personnes venues en découdre ».

Les deux ont tout juste eu le temps de « s’enfermer dans le sas de », précise, à Europe 1, le syndicat Alliance. Ils n’ont pas été blessés. Ensuite, les assaillants se sont acharnés pour tenter de briser la vitre blindée de la porte d’entrée à coups de barre de fer et ont allumé des feux de poubelles à proximité du commissariat. Le bâtiment a également été la cible de nombreux tirs de mortiers, comme le montre une impressionnante vidéo diffusée sur les . Plusieurs véhicules garés devant les bureaux ont été détruits lors de cette attaque.

https://twitter.com/i/status/1315050472810708994

Le calme est revenu à 1 heure du matin, selon une source policière. On ne déplore aucun blessé et aucune interpellation n’a été opérée. Au total, cinq véhicules du commissariat de ont été vandalisés. Les portes vitrées du sas d’entrée et trois vitres du commissariat ont été brisées, toujours de source policière.

Ce même commissariat avait déjà été attaqué dans la nuit du 22 ou 23 avril dernier.

11 octobre 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Mieux vaut en rire (ou pas) : dealers, frustration, déconfinement…

Chaque semaine, Boulevard Voltaire sélectionne dans l’actualité des infos insolites et ext…