Vendredi 13 janvier, la cour administrative d'appel de Bordeaux a ordonné à la commune de La Flotte-en-Ré (Charente-Maritime) le déplacement d’une statue de la Vierge située au milieu d'un carrefour. La Justice s'appuie sur la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905. Cette décision vient confirmer un premier verdict du tribunal administratif de Poitiers datant de mars 2022.

Au printemps 2020, cette statue était tombée dans le viseur de La libre Pensée, une association qui prône une stricte . Cette même association a bataillé pendant des mois pour faire enlever la statue de saint Michel aux Sables-d’Olonne (Vendée). Le maire de La Flotte-en-Ré a immédiatement réagi en déclarant que cette statue fait « partie du patrimoine historique » de la commune et qu'il s'agit « plus d'un mémorial que d'une statue religieuse ». La statue a été réalisée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par une famille reconnaissante de voir un père et son fils rentrer vivants du conflit.

8393 vues

14 janvier 2023

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter