Dans une tribune publiée par Le Monde à l’initiative du philosophe Daniel Salvatore, une quarantaine d’intellectuels, dont Alexandre Jardin, Michel Maffesoli, Luc Ferry ou Dominique Jamet, s’opposent au projet de déplacer les mythiques boîtes vertes des bouquinistes des quais de Seine, durant les Jeux olympiques de Paris 2024.

« Une funeste décision »

Ils dénoncent une « funeste décision, de la part de la préfecture de police de la Ville Lumière, selon laquelle les célèbres et anciens (leur existence a plus de quatre cent cinquante ans) bouquinistes des quais de Seine devraient être délogés et leurs fragiles boîtes démantelées (600 sur 950), pour des raisons de sécurité ». Ils se posent en défenseurs « de la culture en ce qu’elle a de plus noble sur le plan éducatif, de plus élevé sur le plan moral et de plus précieux sur le plan historique, face à l’obtuse permanence de sa destruction ».

De plus, ils abordent l’aspect économique : certains bouquinistes risquent une « faillite économique », car privés « d’une importante part de leurs nécessaires revenus financiers pour simplement survivre ».

« Un enjeu de civilisation »

Les signataires de la tribune demandent solennellement « de laisser les bouquinistes de Paris libres de pouvoir vendre leurs livres, à leur traditionnel et séculaire emplacement ». Ils y voient un « enjeu, l’un des plus nobles et sacrés qui soient, de civilisation face à la barbarie montante en ces temps troublés ».

4786 vues

09 août 2023 à 19:05

Les commentaires sont fermés sur cette publication.