Selon France Bleu, ils étaient 10.000 à manifester, place Garibaldi, à Nice, contre le passe sanitaire, ce samedi 7 août. Parmi ces manifestants, Jean Messiha, en vacances dans la région.

 

Je suis venu soutenir la manifestation à Nice car je suis en vacances pas très loin. Il me semble que c’est un acte citoyen indispensable et contrairement à ce que nous disent certains médias et le gouvernement, nous ne sommes pas 10, mais plusieurs centaines ou plusieurs milliers, rien qu’à Nice. Ça fait chaud au cœur de voir que le peuple de France ne se laisse pas faire. Ce gouvernement ne peut pas continuer à nous faire croire que nous sommes le pays de la liberté, sauf pour les non vaccinés. Je ne suis pas contre le vaccin, et ici beaucoup ne le sont pas. Que ceux qui veulent se faire vacciner y aillent. Mais en médecine on ne peut pas soigner quelqu’un contre son gré, ni le vacciner contre son gré. Ces mesures ne sont pas entendables, le Covid n’est pas la peste, le choléra, la tuberculose ni le cancer. Il n’a rien de la contagiosité d’un certain nombre de pandémies historiques. Donc il faut protéger ceux qui doivent l’être, les personnes âgées, les personnes avec des comorbidités, mais les autres n’ont aucune raison de subir un vaccin qui ne protège en rien. Le vaccin n’empêche pas la flambée épidémique donc il faut manifester pour la liberté.
Emmanuel Macron disait que les manifestants étaient un danger pour la démocratie. Qu’en pensez-vous ?
Le droit de manifester fait partie de notre république. Si on commence à discuter l’idée qu’on ne peut pas manifester pour les grandes valeurs qui figurent sur tous les portiques de nos institutions, c’est que la république n’a plus grand sens.

 

7 août 2021

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.2 9 votes
Votre avis ?
49 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires