Islam : le muezzin sonnera librement à… New York !

St-Patrick_New York

22 ans, presque jour pour jour, après les attentats meurtriers du 11 septembre qui ont fait près de 3.000 victimes, la ville de New York vient d’autoriser la diffusion légale, tous mégaphones dehors, des appels à la prière chaque vendredi et à l’heure de l’iftar durant le ramadan. Un décret du maire de New York, le démocrate Eric Adams, élu en 2022, a autorisé les appels à la prière à franchir dans certaines proportions le plafond du niveau sonore fixé par la municipalité de New York. « Nous voulons que nos frères et sœurs de confession musulmane sachent qu'ils sont libres de vivre leur foi à New York, explique Eric Adams, cité par le média consacré au monde musulman Mizane.Info, car désormais, en vertu de la loi, nous serons tous traités de la même manière. Notre administration est fière d'avoir enfin obtenu ce résultat. »

Une information relayée par la chaine israélienne i24News,

Le quotidien L’Orient-Le Jour ou le quotidien Libération.

Né à Brooklyn, le maire de New York depuis 2022 Eric Adams signe un haut fait. Ce démocrate progressiste, policier en retraite, qui fut en charge de la police des transports a commencé sa carrière à l’américaine, en lavant les pare-brise des voitures. Quatrième de six enfants, Eric Adams a travaillé avec Nation of Islam dans les années 1980. Sa décision fait la joie des médias musulmans du monde entier.

Sa mesure n’est pas venue par hasard. Les intérêts électoraux du maire démocrate sont lourds : pas moins de 275 mosquées occupent l’aire urbaine du Grand New York, qui comprend aussi des comtés du New Jersey, du Connecticut et de la Pennsylvanie, selon un recensement de l’Institute for Social Policy and Understanding, spécialisé dans l’étude de la communauté musulmane américaine. Eric Adams ratisse ainsi des voix. Mais l’écho du chant du muezzin new-yorkais dépasse les frontières de la mégapole américaine. Certains musulmans, en France, s’en réjouissent haut et fort :

Et font le parallèle avec l’interdiction de l’abaya par le ministre de l'Éducation nationale Gabriel Attal.

Car New York n’est pas n’importe quelle ville. Symbole de la domination économique et sociale de l’Occident, la capitale économique des États-Unis forge les modes, les idées et les mouvements du monde. La « grosse pomme » emboîte ainsi le pas à la Hollande, qui a autorisé le muezzin en 2019. Et à la ville de Cologne, en Allemagne, qui a basculé en 2021.

L’objectif est clair, selon Florence Bergeaud-Blacker qui l’écrit dans un tweet : « Ce que veulent les Frères, ce n'est pas agiter un "signe ostentatoire" politique, ils ont de bien plus grandes ambitions. Ils veulent normaliser la société charia-compatible qui conduira à la société islamique. »

Pour Annie Laurent, chercheur, écrivain, journaliste et politologue, auteur de nombreux livres sur l’islam, on franchit un pas de plus dans « la manifestation de l’islam public. C’est un début, explique-t-elle à BV, il n’y a aucune raison que le mouvement s’arrête là ». Car cet islam revendicateur se nourrit « de nos faiblesses ».

Cette conquête passe par le burkini, l’abaya, les prières de rue dans les aéroports, les gares ou les usines, les congés spéciaux pour le ramadan. Pour Annie Laurent, le muezzin n’est rien d’autre que l’un des moyens mis au service de l’extension de l’islam de manière pacifique dans le cadre d’une stratégie de conquête mondiale. « L’islam avance et ne recule qu’en cas de rapport de force défavorable : le vêtement est un élément de cette force », explique-t-elle. Une force contre laquelle, en Occident, rien ne s’oppose. Ou si peu.

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

37 commentaires

  1. Ces américains, qu’ est ce qu’ils ne feraient pas pour le fric et se faire bien voir’ par les pays musulmans
    surtout comme l’Arabie saoudite, le Qatar pour ne nommer que ces deux là mais en France ce n’est pas mieux avec ces politicards que nous avons

  2. New-York pardonne à sa façon le massacre subi un certain 11septembre… Quelle abnégation, quelle grandeur d’âme! J’en suis pantois. Non d’admiration, mais de pitié et mépris.
    Je sais, je sais, je ne fais pas le distingo entre islamisme et si pacifique religion musulmane. Donnons simplement rendez-vous aux intelligents-subtils dans quelques années si Dieu existe encore et nous prête vie…Il sera alors sûrement trop tard pour pleurer.

  3. Ils se font voir , ils se font entendre , partout sur la planète , la stratégie de conquête de l’Occident avec l’immigration et nos lois , fonctionne à merveille. Et les occidentaux idiots , se laissent coloniser par cette religion qui est aussi une loi (la charia) , un système de gouvernement (la théocratie), et une nation suprême.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois