Les conclusions de la brigade criminelle de la police judiciaire sont tombées : l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris ne serait pas intentionnel. Ou, plus exactement, les enquêteurs n’ont pas trouvé d'indices qui permettraient d’envisager ou d’affirmer que l’origine du feu aurait été le fait d’un pyromane. Soit que ces indices n’aient jamais existé, soit qu’ils aient été brûlés avec la défunte charpente, la cause du départ de feu n’est pas connue. Le sera-t-elle jamais ? Nous restons dans la zone frustrante de l’indécidable. Quelques résultats d’expertises sont encore attendus.

C’est plutôt conforme au rasoir de Hanlon : « Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer. » Et c’est heureux. Imaginer qu’un homme soit assez fou pour sciemment souhaiter la destruction d’un tel joyau serait un encouragement à une misanthropie préventive généralisée. Quoique nous avons en France des hurluberlus de ce type : songez à celui qui souhaitait raser le château de Versailles, comme première mesure de son éventuel mandat présidentiel.

Bien sûr, les complotistes de tous poils, plumes ou écailles en rajouteront une couche : le complot de l’enquête bâclée est là pour couvrir le complot de l’incendie criminel. Ils feront feu de tout bois, même de celui de la charpente de Notre-Dame, pour alimenter le brasier des soupçons.

Un accident est souvent le résultat d’un ensemble de facteurs minimes dont aucun ne serait suffisant à lui seul, mais qui, combinés ensembles, conduisent au drame. Ainsi, rien dans les conclusions de la police ne saurait remettre en question la gravité des fautes commises par des fonctionnaires du ministère de la Culture dans la prévention d’un tel sinistre. C’est une spéculation que d’affirmer que, sans ces carences connues depuis longtemps, le feu aurait pu être attaqué plus tôt et les dégâts auraient été moindres, même si c’est intuitivement très probable. Ces valeureux fonctionnaires ont-ils été sanctionnés sévèrement par leur ministre de tutelle ? Ou ont-ils bénéficié, comme une certaine Agnès Saal, d’une grande mansuétude accompagnée d’une juteuse promotion ? Les paris sont ouverts, mais il est à craindre que dans la fonction publique, le mot sanction soit d’une telle grossièreté qu’il ne saurait être employé pour une négligeable bagatelle comme l'incendie d’une cathédrale.

Souhaitons, enfin, qu’ayant entendu la bronca quasi générale, le diocèse de Paris abandonne ses projets délirants d’aménagement intérieur qui ont eu le mérite de faire l’unanimité contre eux. Tournons-nous donc vers l’avenir. Notre-Dame sera reconstruite. Bonne chance et bon courage aux bâtisseurs !

5287 vues

17 mars 2022 à 12:00

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

56 commentaires

  1.  » 2016 : Cinq femmes radicalisées sont jugées à partir de ce lundi devant la cour d’assises spéciale de Paris pour l’attaque manquée à la voiture piégée à quelques pas de la cathédrale Notre-Dame  »
    Il ne faut pas avoir la mémoire courte …!

  2. C’est cela même : Accumulation de Négligences . En oubliant intentionnellement de préciser * Négligences Criminelles * !

  3. Etonnant que dans les heures qui ont suivi , le parquet déclarait avec certitude … que c’était accidentel alors qu’aucune enquête n’avait débuté , comment peut on en être aussi sur , n’y avait il pas quelque chose à cacher , je pense depuis le début que c’est criminel .

  4. Un peu simple… Allumer une poutre de 30×30 avec un mégot mal éteint ? On en est là !
    2 alarmes en 2 points différents ? Normal ! Le tout en 2 heures ?
    Je suis sûr que l’On sait ! Mais………..
    Georgelin, aux ordres, a mal à la …Gorge pour parler !

  5. Ben voyons , d’ailleurs pourquoi ont ils perdu du temps pour enquêter alors que nous savions tous à l’avance quelles seraient les conclusions de cette enquête .Ce qui est sur c’est que ce feu a été provoqué intentionnellement , par qui , nous ne le saurons jamais parce qu’ils ne veulent pas qu’on le sache tout simplement . Nous exigeons qu’ils rebâtissent à l’identique et que ces soi disant « artistes » qui ont de belles idées aillent jouer ailleurs .

  6. J’ ai des doutes ….Et pourtant , à un mois d’intervalle , j’ai fait se consumer intégralement à petit feu en une nuit une table de jardin en bois pour un mégot mal éteint posé dans un récipient de plastique épais sur la fameuse table. Mais de là à comparer les tables IKEA avec les poutres de chêne de nos charpentiers bâtisseurs de cathédrales ( dont un de mes ancêtres fut compagnon)

  7. Voilà un bel oxymore. Dire que l’incendie ne serait pas intentionnel et que d’autre part son origine est inconnu me laisse perplexe.

  8. Et une frustration de plus, mais peut on croire que la vérité éclatera un jour les conséquences pourrait être désastreuses!!

  9. Deux informations qui me semblent intéressantes : un ancien officier des pompiers présent sur les lieux m’a signalé que le feu avançait dans le sens contraire du vent, et au même moment un début d’incendie à la mosquée al-Aqsa a été bloqué par le personnel local.
    Les juifs cabalistes n’ont aucun intérêt à frapper simultanément ces deux symboles, « ben voyons »… surtout si dans le cas de Notre-Dame, on rappelle que 777 ans plus tôt un exemplaire du Talmud avait été brûlé devant la cathédrale.

  10. J’ai quand même de gros doutes pour avoir suivi cet incendie en direct à la télévision. J’ai été choquée par la rapidité de propagation et surtout cette importante fumée jaune qui s’échappait du brasier. Pour les besoins du film sur N-D et la reconstitution de l’incendie, les spécialistes ont dû utiliser un activateur car ils ont déclaré que les poutres d’un tel calibre ne s’enflammaient pas aussi facilement qu’une allumette. Alors, sans être complotiste…(???)

  11. Pourquoi la charpente a t elle brulé si vite parce que la charpente avait été pulvérisée avec un produit pour la protéger mais très inflammable et quand l’incendiaire a mis le feu voilà pourquoi la charpente a brulée si vite et les pompiers n’ont pas pu maitrisé l’incendie .
    On ne nous dis pas la vérité .

  12. L’origine du feu de l’incendie de Notre-Dame restera donc inconnue… Circulez, ya rien à voir !
    On laisse ainsi passer du temps… et plus personne ne se soucie du problème. L’agression de Colonna en prison suivra la même logique et dans cinq ans plus personne ne se souciera de ce « fait divers ». Gommer les questions avec le temps est bien pratique, surtout quand l’actualité ne manque pas pour distraire notre attention. L’actualité du moment enterre toujours la précédente et ainsi va la vie.

  13. Originaire du massif central, je me suis chauffé pendant plus de 10 ans avec du hêtre et du chêne. Je vous assure que SANS un bon lit de braises, vous n’ enflammerait pas du chêne de bon diamètre. Tout au plus, il se consumera « à petit feu » voire s’ étouffera. Pourquoi donc; les portes de chaufferies sont parfois en chêne? Classée M1 ( résiste une heure avant embrasement) Les portes en fer se déforment,elles. Produits (travaux) inflammables? Système incendie défectueux? J’ai des doutes….

  14. Regarder le sourire du mec de l’Elysée et de son copain à la barbe fleurie quand ils arrivent sur les lieux, et vous comprenez tout de suite les causes de cet incendie criminel. Cette république formatée par la franc maçonnerie qui depuis la révolution rêve d’éradiquer la religion catholique. Mettez une buche de chêne dans votre cheminée et essayez de l’allumer avec un mégot, bon courage.

Les commentaires sont fermés.