C’est de pire en pire. Publié ce jeudi 25 janvier, le traditionnel rapport sur les statistiques du ministère de l’Intérieur en matière d’immigration présente un bilan décevant pour Gérald Darmanin. Pourtant, le ministre pérore. Sur X, dans une vidéo en plan serré, le locataire de la place Beauvau se vante d’une « augmentation très importante des éloignements des étrangers irréguliers de plus 17 % par rapport à l’année dernière, soit plus de 22.700 personnes ». Oui, mais voilà, son ministère fait toujours moins bien que celui du temps de Christophe Castaner. En effet, en 2019, 33.404 mesures d’éloignements (tous types confondus) avaient été réalisés, contre 22.704 en 2023, ce qui représente une diminution de 27,70 % entre les deux périodes. Pour ce qui concerne les seuls éloignements forcés, l’écart est encore plus flagrant, passant de 18.906 à 11.702, soit une diminution de 38 %. Pas de quoi se vanter, donc.

 

Parallèlement, la France a versé 35,2 % d’aides au départ des étrangers supplémentaires en 2023 par rapport à 2022. Ces aides, allant de 400 à 1.200 euros pour les ressortissants issus de pays non dispensés de visa, sont financées par l’Office français de l’immigration et de l’intégration. En d’autres termes, les Français financent le départ de ceux qui sont illégalement venus sur leur sol sans qu’aucun des pays dont sont issus les illégaux n’aient de frais à engager.

Records pour les primo-titres de séjour

Plus on poursuit la lecture de ce rapport, plus on est désappointé. Le nombre de délivrances de premiers titres de séjour n’a jamais été aussi haut. Pour la seule année 2023, 323.260 individus ont obtenu un titre de séjour pour des motifs variés : économique (54.630, soit +5 % par rapport à 2022), familial (91.020, soit –5,1 %), étudiant (103.520, +1,4 %), humanitaire (47.680, soit +15 %) ou classés dans divers (26.410, soit –3,4 %). Très nettement en augmentation, les premiers titres de séjour ont été délivrés pour des raisons humanitaires, principalement à des « réfugiés et apatrides », des personnes sous « protection subsidiaire » ou à des « victimes de traite ou de violences conjugales ».

Principalement délivrés à des individus originaires du Maroc (36.340), d’Algérie (32.180) et de Tunisie (22.400), ces primo-demandes sont largement accordées à des personnes issues de pays non occidentaux. Outre le Maghreb, la Chine arrive en quatrième place. Suivent, dans l’ordre, les États-Unis (12.670), la Côte d’Ivoire (11.740), l’Afghanistan (10.840), le Sénégal (10.620), l’Inde (10.080) et la Turquie (9.160). Au total, ces dix pays représentent 52,9 % des nationalités primo-accédantes.


Pied-de-nez calendaire ?

Hasard du calendrier ou farce de la providence, les chiffres de l’immigration pour l’année 2023 sont tombés au même moment que la censure massive de la loi Immigration par le Conseil constitutionnel. Avec plus de trente-cinq articles censurés, le texte adopté par la commission mixte paritaire et voté à l'Assemblée est largement dénaturé et revient à ce qu’il était initialement. S’opposant aux quotas migratoires, à la prise de photos et d’empreintes digitales d’un étranger sans son consentement et à la notion de préférence nationale. Malgré le rejet des mesures que réclament une majorité de Français, Gérald Darmanin se félicite, sur X, que « le Conseil constitutionnel valide l’intégralité du texte du gouvernement ».

Laissant présager le pire pour les années à venir, le ministre de l’Intérieur ne pourra certainement pas se vanter d’avoir une balance équilibrée entre le nombre d’arrivants et de sortants, puisque le texte prévoit – entre autres – la régularisation des étrangers occupant des « métiers en tension ». Et une majorité des Français seront encore déçus par de belles promesses politiciennes. En définitive, d’aucuns diraient, pour reprendre un mot célèbre, que cette loi est « trop douce pour ce qu’elle a de dur et trop dur pour ce qu’elle a de doux ».

5497 vues

27 janvier 2024 à 13:00

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

39 commentaires

  1. Pourquoi les Anglais ne sont pas comptabilises pour les titres de séjour, ils ne sont plus dans l´UE ? Nous n´avons plus d’hôpitaux, plus d’école, plus de…plus de…plus de…Etc..mais nous avons des migrants dans leur grande majorité analphabètes mais adorâteurs de la carte vitale et divers autres trucs.

  2. … « Meme si le Conseil constitutionnel n’avait censuré sur le fond aucun des articles contestés , la France serait restée un des pays européens les plus ouvert à l’asile , au regroupement familial , à l’accueil des mineurs isolés , au séjour d’étudiants extra-européens, à l’hébergement des sans papiers , à la protection sociale et médicale des étrangers et à la naturalisation . A fortiori avec les censures prononcées . De plus du fait de l’accord franco algérien de 1968 , qui lui fait écran , la loi n’affectera pas la liberté de circulation des ressortissants du pays de provenance le plus fréquent des immigrés . Au lendemain de la promulgation de cette trentième loi sur l’immigration nous restons un des pays européens les plus accueillants.  » Jean Eric Schoettl Jean Pierre Camby le Figaro 27 28 janvier 2024.

  3. Le ministre de l’intérieur obtient les résultats escomptés par son maître. Il tiendra cette ligne jusqu’à ce qu’il soit amené, pour survivre politiquement, à un nouveau retournement de veste.

  4. Non seulement rien n’est fait contre l’immigration clandestine, mais on paye encore ceux qui sont expulsés par une porte et qui reviennent par une autre et le conseil constitutionnel par son action est contre le peuple de France.

  5. C’est le miroir de son mentor Macron, orgueilleux, vaniteux, menteur, incompétent, tous deux accompagnés par Le Maire n’ont qu’un but qui est de sacrifier la France pour leur propres intérêts , ce gouvernement n’est qu’un ramassis de crapules qui veut une France multiculturelle pour mieux diviser et régner

  6. Bof! Chercher qu’el est le plus ou moins pire, n’à pas grand intérêt, ce qu’il faut regarder c’est ce que pourrait faire un président de la république même « dit le plus à droite », pour lequel je voterais sans hésitation. A mon avis pas grand chose de plus que ses prédécesseurs, coincés qu’ils seraient par les lois et règlement Français, Européens et mondiaux qui les empêcheraient, plus le refus des pays d’origine d’accepter leurs ressortissants et en plus si nous étions toujours réticents, avec la dette que nous avons, ce sont nos créanciers qui nous feraient plier, que nous le voulions ou non. Dans ce sujet il n’y à pas de place pour les « y à ka et faut qu’on », mais la réal politique. Hélas, nous sommes coincés!

  7. Après avoir esquivé ses responsabilités criminelles dans l affaire du sang contaminé, propulsé au conseil constitutionnel ,Fabius , après avoir facilité l enrichissement personnel de ses proches avec l obligation de vaccination pour la Covid, Fabius toujours lui, nous enterre avec un grand sourire et un grand mépris en favorisant l islamisation de notre patrie

    1. Je tiens à vous féliciter de l’emploi du féminin pour la COVID. C’est tellement rare, et pourtant tellement justifié, le D étant l’initiale de desease, qui signifie maladie, et qui est féminin en français. Coronavirus maladie, ou, pour mieux traduire, maladie du coronavirus. Nous remarquerons que personne n’a réagi à l’utilisation de cet anglicisme.
      Oui, je suis hors sujet,et vous suit également dans votre raisonnement

      1. Ce que vous êtes instruite, j’en suis baba! Dire que j’ignorais ça, alors que c’est capital. Merci, merci!

  8. Tout était prévu, mensonges continuels, Darmanin ne fait que laisser rentrer que des bouches à nourrir suivant les ordres de Macron et de Bruxelles.

  9. Simplement jeter un œil sur son bilan en tant que maire de Tourcoing…. Incompétent comme maire , pourquoi il ferait mieux comme ministre ?

  10. Darmanin est l’un des pires ministres de l’intérieur que la France ait jamais eue ! Crimes, agressions, vols, viols, etc. mais aussi immigration, OQTF si peu exécutées, désordres de tous genres, mais sévérité accrue envers les automobilistes avec les radars embarqués et autres matraquages du citoyen dans un désir paranoïaque de contrôler et d’asservir le peuple. L’anti-démocrathie !

    1. Souvenir souvenir… Je me rappelle d’un autre ministre de l’intérieur qui, poussé par le président Chirac, se consacra à la lutte contre la délinquance dont souffraient déjà les pauvres Français. Et patatras : en peu de temps, même les aveugles ont pu s’apercevoir que cette lutte ne concernait que la délinquance routière, évitant soigneusement la véritable délinquance. Son nom : vous avez tous deviné, c’est Sarkozy.

      1. Nous avons les mêmes souvenirs, Mr. Guilhon… Avez-vous connu un dénommé Charles Pasqua ? Ça rigolait moins… pas vrai ?

  11. Mon baromètre de fluctuation de l’immigration est la longueur de la queue des demandeurs de tout poil devant la préfecture, TOUS LES MATINS. Pauvres gens, c’est un condensé de la misère du monde, de l’Afrique particulièrement.

    1. Des miséreux qui déboursent entre 3 et 5 000 € pour leur passage, ça me laisse dubitatif.

      1. Ils sont endettés et leur famille est otage des prêteurs et passeurs. Ceci étant, il est indispensable d’arrêter l’invasion et je n’ai nulle compassion pour des pays qui sont maintenant nos ennemis et ont plongé dans la misère depuis qu’ils ont obtenu leur « indépendance ». L’Afrique de 1960, que j’ai connue, était pleine de promesses, elle est maintenant pleine de menaces.

  12. Mais y a t il encore des gens qui croient en ce que dit Darmanin? N’a t il dit qu’une seule fois une vérité?

  13. La loi immigration : du pipeau… on savait que le Conseil Constitutionnel allait rogner tout ce qui allait dans le bon sens.

  14. Pourquoi voudriez-vous que M. Darmanin expulse des clandestins, puisque la politique de ce gouvernement est d’en faire rentrer et d’en régulariser le plus possible ? M. Darmanin ne fait qu’appliquer la politique du gouvernement auquel il appartient, il est obéissant et cohérent. Le problème ne vient pas de M. Darmanin, n’importe quel autre ministre de l’Intérieur mènera la même politique dictée par le président de la République.

  15. Bien moins que Castaner mais bien plus menteur et bonimenteur. Pour lui, exemple, 10% d’OQTF expulsés est un record. Dans une entreprise lorsque l’ont fait que 10% de bénéfices on est viré. Pour l’assistance passive des FDO aux agriculteurs ce n’est pas pour la non violence malgré les bâtiments de la République dégradés ou souillés c’est uniquement de la peur du déchaînement de cette véritable armée qui peut paralyser le pays et renverser le gouvernement. Darmanin transforme son action négative en compassion agricole. Personne n’est dupe. On a envoyé en prison Manu militari des identitaires pour une banderole ce qui est évidemment excessivement plus grave. De quoi se gérer les lèvres de rire en l’écoutant.

Les commentaires sont fermés.