C’est une manie, semble-t-il, bien française : la réforme parce qu’il faut réformer. Et quand on ne peut pas réformer en profondeur, on réforme en surface parce qu’il faut bien montrer qu’on réforme, que l’on bouge, qu’on est de notre époque, qu’on va de l’avant, et toutes ces sortes de choses.

Telle commune porte de belles armoiries héritées du passé. Elles sont peintes aux quatre coins du plafond de la salle des mariages depuis plus d’un siècle, sont gravées sur les papiers à en-tête de la mairie, ornent les portes de la vieille ville ? Que cela ne tienne, on va faire appel à une agence spécialisée qui, à grands frais, va vous inventer un nouveau logo. L’agence proposera quelques zigouillis aux traits épurés qu’un gamin de trois ans avec un peu de travail aurait pu dessiner. Puis, au mieux, on consultera sur Internet la population qui devra choisir parmi trois ou quatre logos celui qui symbolisera désormais la commune mais, bien sûr, on se gardera bien de lui demander si elle veut garder son vieux blason. Au pire, on décidera dans un entre-soi de cabinet, le maire ayant, évidemment, le dernier mot. Ensuite, on communiquera à grands frais là-dessus - de la communication sur la communication, façon Vache qui rit - en délivrant une bouillie du genre « Notre avenir, ici, c’est demain » ou bien « Demain, ici, c’est notre avenir ». On commandera de nouveaux papiers à en-tête, de nouveaux « totems » pour les entrées de ville et le parking de la salle polyvalente. Tout ça fait marcher le commerce, pas forcément celui de proximité. Les vieux écussons peints sur contreplaqué dans les années 70 par les services techniques de la ville iront rejoindre le grenier avant de terminer à la benne des encombrants. Bref, enfin, il était temps, la commune va faire son entrée dans le XXIe siècle !

Un exemple tout récent de cette manie ? Carpentras, dans le Vaucluse, capitale du Comtat Venaissin. Une municipalité de gauche macronisée qui fait ce qu’elle peut pour lutter contre l’estrèmedrouate (le canton est RN, la moitié de la ville est située sur une circonscription gagnée par le RN en juin dernier), il est vrai bien aidée par une « droite traditionnelle » qui fait tout son possible depuis des années pour « faire barrage », quitte à disparaître elle-même du paysage. Mais on s’égare... Carpentras, donc, ancienne terre papale (le rattachement à la France ne date « que » de 1791), accueille une foire dont l’origine remonte à bientôt cinq siècles : la foire de la Saint-Siffrein, du nom d’un évêque du VIe siècle. En 1525, le pape Grégoire XIII autorise par une bulle l’exposition d’une relique : le Saint Mors qui, selon la tradition, aurait été forgé avec des clous de la Passion du Christ. L’exposition de cette relique donne alors lieu à la naissance d’une foire attirant une foule nombreuse venant de toute la région, fin novembre, durant plusieurs jours. Une tradition qui a perduré jusqu’à aujourd’hui. En 2025, on fêtera donc le demi-millénaire de cette foire, ce qui n'est pas rien.

Mais voici que, ces jours-ci, on a appris que le nom de cette foire allait changer. De « foire de la Saint-Siffrein », on passe à « Ventoux Provence Expo » : VPE. Arguments déroulés par le maire de Carpentras dans La Provence : « Quiconque fréquente la foire depuis vingt ans voit qu’il y a de moins en moins de monde… Si nous ne voulons pas voir mourir cette foire, il faut nous adapter. » C’est vrai que VPE, ça fait tout de suite plus envie ! La confrérie de la Truffe, qui n’a rien d’une annexe de la sacristie, s’insurge : « Changement du nom historique de la foire Saint-Siffrein, vieille de presque 500 ans ! La confrérie ne fait pas de politique mais nous sommes particulièrement indignés. Là, c’est de la déconstruction de notre terroir et patrimoine… »

On dit que Macron déconstruit la France. L’œuvre est vaste et à hauteur du grand homme. Heureusement, il trouve « dans nos territoires » des tâcherons locaux pour l'aider.

9957 vues

25 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

33 commentaires

  1. La fréquentation surement pas puisqu’il a eu le covid , l’appellation surement , « saint  » ça ne passe plus ça froisse certains .Ne pas oublier que nous sommes de culture chrétienne ceux qui n’aiment sont libres de partir et ceux qui font tout pour essayer de changer cela sont libres de les suivre .Ce qui m’inquiète le plus c’est que certains n’ont pas d’autres soucis alors que tout va mal et surtout le prix de ces changements .On ne peut pas dire que ce pays en a encore les moyens .

  2. Il y a les déconstructions réelles, mais aussi les déconstructions des représentations qui orientent les gens la plupart du temps ( Mme Rousseau se targue d’avoir un mari « déconstruit » _ enfin , un homme _ compagnon, partenaire etc _ elle ne doit pas employer le mot : mari, bien évidemment ). Aux dernières élections, lorsque des candidats abordaient ces sujets , les faiseurs d’opinions arguaient instantanément que  » ce qui intéresse les Français est : « le pouvoir d’achat » et rien d’autre ! Donc, il n’y a pas eu de campagne sur de bien nombreux sujets… Actuellement, il y a l’inflation, le pouvoir d’achat, la guerre en Europe. Inquiétudes donc… Le sujet de « déconstruction » (et « reconstructions  » d’éoliennes en mer , sur terre etc ) passera bien après…
    De plus, les diverses déconstructions ( réelles et spirituelles ) se passent assez habilement, bien sûr. Doucement. Tout comme pour la couche d’ozone, en son temps. Au jour, le jour, comme s’il ne se passe absolument rien…

  3. Si cette foire attire de moins en moins de monde, il faut chercher une autre raison que son nom. La sécurité peut-elle y être assurée, les parkings sont-ils suffisants ?
    Nous n’avons plus qu’à modifier tous les noms de villes et de villages comportant le mot « saint » puisque nous marchons sur la tête et puis tous les prénoms qui ont un saint patron.
    Nous sommes dans un pays chrétien et que ceux à qui ça ne plait pas aillent s’installer ailleurs, ils ne nous manqueront pas.

    1. Il n’est plus temps de formuler des voeux pieux. Les mesures qui s’imposent ne seront jamais prises en compte par la macronie, bien au contraire! Il est effarant, le laxisme des français vis-à-vis de la destruction de leur civilisation!

    2. Le problème c’est qu’ils n’ont pas du tout envie d’aller voir ailleurs. Ils sont dans une posture conquérante et particulièrement bien aidés par la couardise de beaucoup de nos concitoyens et de nos dirigeants. Nous ne sommes plus au temps de l’invasion des Huns et d’une sainte Geneviève (oui une femme, une vraie) qui a su galvaniser son peuple contre l’envahisseur. Geneviève, Blandine, Jeanne Hachette, Jeanne d’Arc,… des femmes qui en avaient, béatifiées, n’en déplaise à nos déconstructeurs déconstruits eux-mêmes et qui confondent paix et lâcheté.

  4. Il faudrait se poser la question de savoir, en dehors des préfets, qui peut bien relayer cette volonté de déconstruction?? Quels sont les organismes bureaucrates pour permettre cela . A voir aussi avec les intimidations que certains maires ont reçu et des chantages à l’obtention de budget lorsqu’il a fallu parrainer le candidat Zemmour . Parce qu’indirectement, cela a quelque chose à voir. Zemmour s’étant présenté sur des bases identitaires . J’espère que le RN local, de Carpentras va se bouger ,sinon cela justifiera totalement le fait que le parti de reconquête soit indispensable dans le paysage politique pour contrer les visées déconstructrices des partisans de Macron !

  5. Ben oui, il y a « saint » dans le nom. Quelle horreur ! Tout ce qui fait référence à nos racines chrétiennes doit disparaître. La baisse de fréquentation de cette foire est un faux prétexte, et maintenant elle a un nom bien moche qui n’attirera pas plus de monde.

  6. Toujours le même problème quelque soit le sujet : comment nos compatriotes votent t’ils !. Désespérant ! d’annihiler l’avenir de leur enfants leur importe.

  7. Macron travaille à cette destruction mondialiste avec une persévérance digne d’éloges . Comment les Gilets Jaunes du Comtat papal peuvent-ils lui faire barrage localement si ce n’est en animant cette foire ancestrale plutôt qu’en acceptant celle de cette Mairie progressiste mal intentionnée . Est-ce que la population de Carpentras ne voit pas où on la mène ?

  8. Les médias bien pensants ont commencé à nous vendre E. Philippe pour 2027 et cela est inquiétant car la déconstruction va continuer

  9. Quand la baignoire déborde dans une salle de bain , le bon sens veut qu’on arrête l’arrivée d’eau en fermant le robinet, et non qu’on ouvre la porte de la salle de bain afin que l’eau se répartisse dans toutes les pièces de la demeure.

  10. Ventoux Provence Expo, ça fait commercial, c’est moche.
    La mocheté est tendance. Et ce dans bien des domaines. Ça me rend triste.

  11. Le train déraille et et les britanniques tirent la sonnette d’alarme, merci à eux … Vive Viktor Orban qui défend le peuple polonais, Vive Giorgia Méloni qui défend le peuple d’Italie … mais qui pour défendre la France historique attaquée dans son histoire, dans sa culture dans sa langue et dans son identité , attaquée par les néo socialistes Terra Nova et par la macronie socialiste européiste progressiste ….

      1. Pas que penser, rejoindre cet ardent défenseur de notre beau pays qui sombre, « se créolise » grâce aux insuffisances, négligences, insouciances de nos dirigeants.

      2. J’allais mettre le même commentaire. Les Français ont remplacé leur Bible par « les médias de grand chemin ».

  12. La macronie et ses tacherons ne reculent devant rien : du passé faisons table rase et de l ‘ ancienne France , tout doit disparaitre : du scandale des armoiries ou blasons remplaçés par des motifs insipides et tous semblables jusqu ‘ au changement de nom (trop catho ?) d ‘ une foire , tout y passe dans la déconstruction générale du pays , des pans de la France tombent tous les jours dans l ‘ indifférence générale ….

  13. Nous votons pour des politiciens qui veulent «  faire progresser«  notre société et la com est leur outil de choix car pour eux le changement est la preuve du progrès. Le citoyen tombe dans le panneau à chaque fois car il confond mode et progrès.

  14. Ca me rappelle un certain Jack Lang qui avait remplacé la fête de la Saint Jean par la fête de la musique…

  15. Depuis toujours le sieur Macron s’emploie plutôt à détruire la France , en plus des tacherons locaux , le sinistre de l’éducation a donné un grand coup de plus contre la France la semaine dernière ,en promenade outre Atlantique . Il y a même de quoi s’inquiéter , simplement parce que faute de courage et surtout par volonté de rester « peinard  » , les politiques dits ou se réclamant de droite ne font rien ,sauf parfois un « coup de gueule » ,mais bien calculé pour être dans le vide ! Agissant de la sorte ,ils deviennent complices actifs ,loin de défendre la France …à force de ne rien faire , ils s’habituent et encouragent d’autres civilisations , principalement archaïques ,barbares qui occupent déjà la plus grande partie de postes importants et vitaux et qui exterminent peuples, valeurs ,passé (pourtant glorieux) ,etc…etc…Souhaitons que l’Europe et la France aient le courage ,l’instinct de survie avec toutes les souffrances qui vont avec ,

  16. Un travail de sape qui maintenant touche toutes les régions de France, ici c’est une statue de St Michel qui dérange , ou une statue de la vierge, des statues installées depuis des décennies , et qui soudain dérangent. Elles dérangent mais qui ? Des associations qui veulent éradiquer tout ce qui fait notre culture millénaire. Alors comme beaucoup de Français , je vote R.N. Seuls des partis politiques comme RN et Reconquête peuvent endiguer la déconstruction de notre identité .

  17. le woke est particulièrement actif en Bretagne, désormais devenue terre d’accueil pour parisiens et migrants. Les fest noz s’adaptent, mi rap mi funk, les pas de danse, tout le monde s’en fout, il suffit d’agiter les bras et les jambes, on danse du pseudo polonais, du pseudo quadrille français, du pseudo écossais, du pseudo irlandais, un peu d’italien et d’auvergnat. …les instruments trad, déjà dépassés, on accueille la diversité, comme le pipe écossais qui loin d’enrichir le jeu le dillue dans un déluge d’ornementations mécaniques qui n’ont rien à voir avec la musique bretonne. Les rythmes aussi, fini celui de la danse, place au groove des iles. Quand à la culture du vivre ensemble c’est fini. La politesse la façon de dire bonjour, de s’excuser, de solliciter, ce qu’on dit et qu’on ne dit pas..sont partis à l’eau avec les bateaux en plastiques qui tapissent nos baies et ne sortent jamais faute d’équipage.

    1. Bonjour Mieke, Tout cela est bien dommage et pourrait devenir risqué. Car si des bretons, des basques ou des corses se mettent à jouer du rap ou du reggae, ils pourraient être accusés d’appropriation culturelle comme ces musiciens suisses qui ont osé jouer du reggae en dreadlocks…

      1. Oui, on connait la rengaine de ces gens qui s’approprient notre culture et façon de vivre tout en disant les rejeter.

    2. Le grand succès des Vieilles Charrues à Carhaix a dynamisé cette ville chaque été depuis quelques décennies . J’en ai averti monsieur le Maire et Président de la Société des Courses hippiques au début de ce siècle : » Vous pensez soutenir et exploiter le folklore bretons mais vous faites erreur : cette fest noz géante va se transformer malgré vous en un lupanar de décibels sans musique et sans dances « . C’est bien ce qui est arrivé rapidement et chaque année les équipes de réanimation ont fort à faire pour sauver des jeunes drogués venus s’abrutir et se shooter trois nuits de suite en plein bocage qu’ils saccagent durablement .

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter