Grâce aux dons, Le Panier de fraises des bois de Chardin ira au Louvre

Brève breve

En mars 2022, le tableau avait bien failli échapper à la France. Un acheteur américain proposait, en effet, quelque 24 millions d’euros pour son acquisition, à l’heure où le musée du Louvre ne participait pas à la vente, faute de moyens. La transaction n’avait pas abouti, le tableau ayant été classé « trésor national ». Cette mise en œuvre de la préférence nationale en matière d’art a laissé trente mois au Louvre pour rassembler les fonds nécessaires à son achat.

L’opération « Tous mécènes » rapporte alors une somme de dons record permettant au musée l’acquisition d’une nature morte chiffrée à 24,3 millions d’euros. Selon Le Figaro, 1,6 million d’euros ont été récoltés, avec une moyenne de dons s’élevant à 165 euros. Toutes les classes d’âge sont représentées dans le panel des donateurs, au nombre de 10.000. Cette somme complète la contribution de LVMH (15 millions d’euros) ainsi qu’un apport de 500.000 euros de la Société des amis du Louvre. Le reste revient à de grands donateurs, et des crédits d’acquisition contractés par le musée. Le Louvre a donc bel et bien acquis son 42e Chardin. Le tableau va sillonner la France : exposé à partir du mois de mars au Louvre-Lens, il rentrera à Paris en juin avant de partir pour l’été aux Beaux-Arts de Brest. En octobre, il sera porté au musée d’art Roger-Quillot de Clermont-Ferrand.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois