réagit à la une de s’en prenant à CNews. Elle estime ce journal mal placé pour donner des leçons de morale et donne son témoignage personnel.

 

 

 

 

C’est assez croquignolet devoir Libération se faire le parangon de neutralité, un peu comme si Madame Claude se faisait jury de Rosières, brevet de vertu. Il y a quelques semaines, Libération avait une Une appelant la gauche à se mobiliser pour la manif contre l’extrême . Au moment de l’élection d’Emmanuel Macron, les journal titrait « Faites ce que vous voulez mais votez Macron » et précédemment, « Tout sauf eux » pour désigner Emmanuel Macron et . Libération prend beaucoup de avec la neutralité, c’est très caractéristique de la presse de gauche. Sur un axe gauche droite, le point zéro ce serait eux, représentant la neutralité. Tout ce qui est à leur droite ce sont des d’opinion, et vous êtes très vite classé à l’extrême droite.

La vérité c’est qu’aujourd’hui CNEWS fait le boulot à la place du service public car cette chaîne offre une pluralité d’intervenants, c’est pour cela qu’elle rencontre un véritable succès.

Au moment des manifestations des gilets jaunes, j’ai été frappée par l’animosité des gens à l’endroit des journalistes. C’est un gros signal d’alarme pour la profession. Dans les sondages, les journalistes sont peu appréciés, car on considère qu’il font mal leur boulot.

Je suis assez frappée de voir le culot de ce canard qui a soutenu Pol Pot, la pédophilie et qui aujourd’hui se permet de donner des leçons de morale. Par ailleurs, je tiens à témoigner en tant qu’intervenante sur CNEWS, je suis souvent la seule sur le plateau à défendre mes positions et c’est très bien ainsi. Chacun doit s’exprimer. Il est important que Libération fasse profil bas et il est important de soutenir la pluralité de la presse dans notre pays.

 

La pluralité de voix sur CNEWS représente-t-elle la pluralité d’opinion de la société ?

 

La remise en cause du magistère moral de la gauche est insupportable pour les médias. Certaines opinions qui ne sont pas les leurs ont droit de cité. CNEWS offre une pluralité d’avis qui correspond à la pluralité de l’avis des Français. Si on regarde les proportions d’invités et qu’on les place sur un échiquier , cela correspond plus ou moins à la variété de l’opinion des Français. Au moment où on voit une telle se manifester, on devrait se poser des questions sur les attentes de ceux qui écoutent les médias. Il n’y a pas de vérité. La vérité nait de la confrontation des points de vue. C’est d’ailleurs très français, comme la disputatio au Moyen Âge. C’est comme les contreforts d’une cathédrale, les forces s’opposent et cela fait jaillir la vérité comme la flèche d’une cathédrale. On reproche beaucoup à CNEWS d’évoquer certains sujets, ils évoquent les sujets qui intéressent les Français. Devraient-il s’en excuser ?

Pour faire émerger la vérite il faut la pluralité.

 

Votre présence sur les plateaux est évoquée dans le dossier de Libé…

 

J’ai un peu rigolé car ils ont écrit rédactrice en cheffe. Ce féminisme échevelé m’étonnera toujours !

 

25 juin 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 3 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivé.

5 10 votes
Votre avis ?
63 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires