“Fake news”, : qu’est-ce donc que ce nouvel anglicisme à la mode, traduisible littéralement par « fausse nouvelle » ? Il s’agit grossièrement d’un mensonge ou d’une vérité très partielle et partiale colportés par la presse.

Afin de pouvoir mieux cerner ce concept, il faudrait un exemple pour l’illustrer. Un grand merci à L’Obs et au Figaro, relais de l’AFP, de nous en fournir un ce jour.

Voici donc un épisode anodin transformé volontairement en objet de scandale pour l’, sinon pour .

Cet objet, c’est la photo d’une conseillère du président américain Donald assise nonchalamment sur un canapé de la Maison-Blanche pendant une réunion. Elle consulte son téléphone au mépris le plus flagrant du comité réuni dans le Bureau ovale et ne semble accorder aucune attention à la scène qui se déroule autour d’elle. Par ailleurs – seconde outrance -, cette dernière a osé garder ses chaussures sur le canapé !

Présenté de la sorte, cela pourrait nous démontrer que l’équipe Trump est vraiment un ramassis d’incompétents crasses, de je-m’en-foutistes, de bécasses grossières recrutées pour leur physique par un président sexiste, misogyne, voire de racistes éhontés puisqu’il n’aura échappé à personne que l’assemblée scandaleusement ignorée n’est composée que d’hommes et de femmes issus de la communauté afro-américaine.

Or, pour toute personne de bonne foi et un tant soit peu informée, le véritable scandale est là : nos chers (très chers : 16.500.000 € de subventions publiques annuelles pour Le Figaro, 8.300.000 € pour L’Obs, il est bon de le rappeler), si prompts à vilipender Trump et prêts à toutes les compromissions pour ce faire, se gardent bien de montrer une autre photo (ci-dessous) qui donne un nouvel éclairage à la scène. Non, la jeune femme n’est pas en train de snober copieusement l’assemblée pour consulter son Facebook, elle contrôle simplement le résultat du cliché de cette même assemblée qu’elle vient de prendre à l’instant.

Quant aux chaussures, personne – et certainement pas Le Figaro, L’Obs ni l’AFP – ne semblait s’en émouvoir lorsqu’il s’agissait de , qu’ils auraient plutôt décrit à cette occasion comme le plus « cool » des présidents.

Donald Trump et la « fachosphère » crient aux « fake news » de la part de la presse officielle subventionnée. Merci à eux de ne pas avoir l’impolitesse de les contredire.

1 mars 2017

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

Lisez la “Stratégie de l’action islamique culturelle à l’extérieur du monde islamique”

Je demeure coi devant la collusion de nos élites, le collaborationnisme de la bureaucratie…