États-Unis : au Minnesota, la « femme de l’année » est un homme !

Capture d’écran 2023-03-23 à 18.38.58

Aux États-Unis, plus le wokisme avance, plus les femmes disparaissent. Lors de sa traditionnelle élection des femmes de l’année, le quotidien USA Today, le plus diffusé aux États-Unis, a élu le trans Leigh Finke « femme de l’année » pour l’État du Minnesota. Aux côtés d’autres femmes « qui élèvent les gens dans leurs communautés à travers le pays » comme Michelle Obama ou l’astronaute Nicole Mann, Leigh Finke est saluée pour être « la première législatrice transgenre à la Chambre des représentants de l'État [du Minesota] » et sa « lutte pour bâtir un avenir meilleur pour les jeunes trans ». Saluée par l’ensemble des démocrates de son État, celle-ci est présentée par le St. Cloud Times comme « une militante des droits pour les transgenres, les LGBTQ+, et Black Lives Matter, presque toute sa vie ». Connue pour sa volonté de faire du Minnesota un « refuge pour trans », l’élue est à l’origine d’une loi récemment votée interdisant à l'État d'appliquer les ordonnances des tribunaux ou les lois sur la protection de l'enfance d'autres États si elles interfèrent avec le droit d'une personne de rechercher des soins affirmant son genre dans le Minnesota. En d’autres termes : la transition des mineurs (traitements hormonaux ou mutilations génitales), habitant le Minnesota ou non, est désormais garantie.

Les conservateurs vent debout

Face à la valorisation du plus parfait rejeton de la pensée woke, de nombreuses personnalités issues de la droite conservatrice américaine se sont insurgées. Lors d’un débat sur Fox News, l’avocat Emily Compagno s’est insurgé d’une telle mise en avant. « C'est tellement épuisant que des caractères immuables ou des caractères autodéterminés soient la raison pour laquelle quelqu'un est propulsé à ce niveau [de notoriété]. » Et d’ajouter : « Combien de femmes et d'hommes, de toutes conditions, travaillent dur sans aucune reconnaissance ? » Le chroniqueur Guy Benson, quant à lui, estime qu’« il ne s'agit pas de [féliciter des] réalisations ou accomplissements réels, comme cet individu semble l'admettre. Il s'agit d’une guerre culturelle » pour en faire une tête de gondole de la « cause trans ».

Sarah Fields, déléguée élue au Texas et chef du groupe pro-famille Texas Freedom Coalition, a critiqué la décision et a refusé de l'identifier comme une femme dans un tweet. « Voici Leigh Finke, une législatrice transgenre du Minnesota », a-t-elle écrit. « Il est l'une des femmes de l'année de USA Today. Tant de femmes merveilleuses méritent vraiment ce genre de reconnaissance. »

USA Today n’en est pas à son premier coup d’essai

Le quotidien américain n’en est pas à son coup d’essai. En 2022, la nomination de Rachel Levine, homme transféminin, secrétaire adjointe à la Santé des États-Unis au sein de l’administration Biden, est nommé « femme de l’année » car « elle est la définition du courage ». Une nomination qui n’avait pas manqué de faire réagir à droite.

Candace Owens, figure montante du Parti républicain, avait vertement réagi sur Fox News contre cette offensive niant toute réalité biologique : « Qu'est-ce qu'une femme ? Je suis confuse. Je ne sais plus ce qu'est une femme. C'est amusant mais surtout absolument ridicule. Cela revient à ce que je dis toujours à propos des progressistes, c'est-à-dire qu'ils sont toujours tellement progressistes qu'ils sont en fait simplement rétrogrades. » Enfin, au-delà de la présence d’hommes transféminins dans ces classements, il est à noter qu’aucune femme issue de la droite conservatrice américaine n’y est citée. Seules les femmes de gauches mènent de grandes actions pour leur pays, c’est bien connu…

Julien Tellier
Julien Tellier
Etudiant en Master 2 d'Histoire politique contemporaine, journaliste stagiaire à la rédaction de BV

Vos commentaires

15 commentaires

  1. Ne serait ce que pour son apparence physique, il aurait mieux valu qu’il reste homme. Ça n est vraiment pas une réussite. On dirait Didier Boudon déguisé en femme pour un sketch des Inconnus.

  2. Le modèle américain qu’on nous dit… Plus ces gens-là partent à l’ouest, et plus je regarde à l’est !

  3. Ni plus ni moins que de la propagande pour cette idéologie stupide qui consiste à affirmer qu’il existe une baguette magique pour transformer un crapaud en prince charmant.
    Ce que l’on ne sait pas encore c’est comment vieilliront les organes reconstitués de ces « trans », car le corps se transforme, ne l’oublions pas !
    Se feront ils encore refaire? ( Pour arriver à quel résultat ?)

  4. N’oublions pas que tout ce qui arrive aux USA nous parvient entre deux à cinq ans chez nous…

  5. Grande victoire pour les femmes, élire un homme, vraiment ? Moi j’appelle cela du vol et de l’usurpation d’identité .

  6. Si les américains sont assez stupides pour poursuivre dans cette voie d’une bêtise crasse, ils vont le regretter. Cela va immanquablement affaiblir, puis détruire leur pays, et ils finiront par le payer très cher, dans tous les domaines. Avec leur soif viscérale d’argent, ils se laissent visiblement corrompre par les lobbies médicaux qui ont des sommes faramineuses à gagner avec ce processus. Reste à savoir s’ils seront intellectuellement capables de le comprendre et de dire stop.

  7. Les USA , le pays où toutes les dérives , toutes les dépravations sont permises empoisonne le monde entier avec sont mouvement contre nature woke !

  8. Trangenre ou pas, ça reste une être Humain. Il a droit de vivre et d’être respecté. Le problème n’est pas là mais plutôt au niveau de nos perversités humaines. Nous sommes à une époque de grand chamboulement qui durera sans doute quelques siècles ou quelques générations. L’histoire en témoignera et nous ne serons plus là pour commenter.

  9. Toute la rhétorique est la base même de leur délire … Le mot « progressiste » est totalement dévoyé par cette communauté lgbt et trans … Les médias doivent stopper de les nommer « associations progressistes » ! …
    Dire d’Al Capone que c’était un « économiste rigoureux » serait déplacé … ces associations n’ont rien de « progressistes » ! …
    Ce qui se pase dans le contexte sociétal en Europe et en FRANCE en particulier devient très inquiétant … Il ne faut surtout pas espérer que le « combat pour la protection de l’enfance » vienne du côté de l’Elysée ! …

    • Bien vrai, ça ressemble plutôt à une ASSOCIATION REGRESSISTE. Cela dit, ce qui n’est pas rassurant voir inquiétant, c’est de constater que toute la planète est atteinte par la décadence ….

  10. Mon Dieu, vers quelle monde allons nous ! Voilà une nouveauté, le créateur universel à aussi créé le trans-genre aussi.

    • Et tu n’as pas encore tout vu, et ton « créateur universel » non plus, parce que la prochaine étape, pas très lointaine, sera probablement celle des hybrides homme/animal, la mythologie fourmillant d’exemples, puis la suivante encore sera celle de l’homme/machine, avant la civilisation robot/robot grâce à l’intelligence artificielle. L’homme finit toujours par réaliser ce qu’il a imaginé un jour.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois