Il y a donc dictateur et dictateur. Le dictateur communiste est un type sympathique ; assez, en tout cas, pour que le Président envisage de lui rendre une visite de courtoisie le mois prochain, la troisième en cinq ans de pouvoir macronien. On n'a pas le souvenir d'une attaque en règle de la Macronie contre la Chine de Xi. Le président russe, pas moins démocrate que le chinois, a droit à moins d’égards, vous l'aurez remarqué.

Il faut reconnaître que le Président a de quoi être envieux. Demandera-t-il conseil à Xi Jinping ? Alors que la popularité de l’hôte de l’Élysée s’abîme, que son pouvoir vacille à l’Assemblée, le président chinois vient encore de renforcer son autorité, ce dimanche 23 octobre. Si tout va bien (et cela se passe pas mal pour lui, à ce jour…), notre ami Xi entamera donc, en mars, un troisième mandat de cinq ans. Il a nommé autour de lui sept fidèles. Parmi eux, son numéro deux, Li Qiang, est l’homme qui avait placé Shangaï sous un couvercle si liberticide qu’il avait ulcéré les Chinois eux-mêmes, pourtant peu accoutumés à l’attaque de policiers ou de à coups de mortiers d’artifice, si vous voyez ce qu’on veut dire…

Pas le de la maison Xi Jinping. Le pays est tenu, au moins aussi bien qu’en Russie. Avec Xi, le culte de la personnalité touche des sommets jamais atteints depuis la disparition du grand démocrate Mao Tsé-toung. De quoi faire concurrence à Poutine. En 2018, le président chinois a réussi à faire passer une modification de la Constitution pour prolonger son mandat au-delà de dix ans. Pas plus que Poutine il ne donne le moindre signe de volonté de se décharger d’un pouvoir qu’il exerce sans partage. La manière, théâtrale, avec laquelle Xi, 69 ans, vient de conduire son prédécesseur Hu Jin Tao vers la sortie, moment surréaliste, en dit long sur l’art de la purge parfaitement maîtrisé par ce sympathique personnage. Le maître de l’Empire chinois a une fois de plus montré qu’en matière de démocratie, il n’avait rien à envier au maître de l’Empire russe. Le système Xi ne s’embarrasse ni d’élections, ni de manifestations, ni d’opposition, ni de de la presse, ces valeurs que la Macronie fait semblant de porter en bandoulière et qu’elle envoie volontiers à la figure de Poutine. Les policiers de Xi, sa Justice et ses prisons n'ont pas acquis une réputation particulièrement cajolante. Quant aux apparatchiks ou sportifs un peu indépendants, ils disparaissent plusieurs semaines pour revenir soudain chanter louanges du maître. Disons que ces enthousiasmes suspects n’incitent pas à une confiance absolue dans la bienveillance du régime chinois.

Et pourtant, il faut que nos deux conducteurs d’empire soient bien différents pour que l’un d'eux, notre ami Xi, mérite tant d’égards. Poutine a lancé ses chars sur l’Ukraine, Xi se contente pour l’instant de menacer Taïwan, c’est vrai.

Mais l’Empire chinois vole nos emplois à grande échelle, profite de l’effondrement des soutenu ardemment par et ses amis mondialistes et européens, sature la France de ses produits, commence à exporter chez nous ses automobiles : la Russie n’en est pas là. La balance commerciale France-Chine affiche un déficit de près de… 40 milliards d’euros en 2021 !

Sous ses allures de gros panda fourré, notre ami Xi doit se frotter les mains de la visite de courtoisie d’Emmanuel Macron (si elle est bien confirmée) : c’est tout de même unique de voir son client accourir en chemise et la corde au cou pour baiser l’anneau de son fournisseur. Les raisons du mondialiste échappent à la raison, comme sa manière de représenter à l'étranger la grandeur et les intérêts de la France.

5571 vues

23 octobre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

29 commentaires

  1. Le fait est que la Chine peut vivre sans commercer avec la France . Certes , elle a besoin du reste du monde occidental (qui a l’argent) pour écouler ses produits : pacotille et haute technologie ! Nous nous aurions des pénuries partout si nous n’achetions pas chinois : électronique , télé , téléphone , tous les appareils électroniques , les batteries pour voiture et autres . Nous souffririons beaucoup , pas eux !
    On a laissé filer notre industrie et nos technologies . Merci Macron pour le nucléaire dont il veut céder une grande part à cette dictature . Et il fait la fine bouche pour rencontrer Mme Meloni ? On a vraiment des dirigeants une médiocrité abyssale .

    1. Pour la filière nucléaire, c’est fait. Les EPR (méthode et technologie française ) qui fonctionnent, sont en Chine.

  2. Ce petit commentaire ne sera pas à la décharge de Macron. Juste deux choses:
    1) Mes tweets sur la mainmise de la Chine sur Hongkong ont laissé les patriotes indifférents.
    2) Depuis que la Chine s’est alliée (de circonstance et jusqu’à un point très limité) à la Russie, les pro-Poutine se montrent très peu critiques envers la Chine.
    C’est un constat.

  3. Macron accourt ventre à terre pour féliciter un dictateur comme Xi Jinping, il ne fait pas la fine bouche comme quand il s’agit de féliciter et rencontrer Giorgia Meloni …

  4. Du même avis que vous Tara ..et macron se trompe ..un dictateur reste un dictateur ..c’est certain lui même en connaît un rayon .

  5. Et oui, c’est ainsi que ça se passe, l’un peut l’autre pas. Dans un régistre bien moindre, en Belgique, il y eut la femme du roi Albert qui fréquentait assidument le fameux Mao, sans problème aucun, elle se faisait appeler « la reine rouge » ou une expression du genre et tous les médias étaient contents. Par contre, l’épouse espagnole de Baudouin ( la femme du roi n’est pas reine ndlr) qui fréquentait Franco, là était le scandale, tenu sous le boisseau car on n’importune pas sa majesté, copain lui de Mobutu au Congo. Je ne dévoile rien, tout le monde sait cela en Belgique mais ce n’est pas connu en France. C’est juste un exemple parmi d’autres pour illustrer mon propos initial. Tiens un autre, ovation debout pour Zelenski le nationaliste au parlement européen, imaginez Zemmour le nationaliste au parlement européen !

  6. L’invasion ( la récupération..) de Taïwan n’a jamais été aussi d’actualité paraît-il, d’autant plus que la Chine étudie au microscope (made in china ), l’évolution du conflit russo ukrainien et les réactions et gesticulations de l’OTAN. On peut faire un parallèle avec les grands conflits du XXe siècle, l’ouverture d’un 2eme front de batailles a toujours permis de rebattre les cartes et pronostics, surtout lorsque l’on entend les spécialistes de la chose militaire affirmer qu’à la guerre rien ne se passe vraiment comme prévu . L’OTAN agresseur de la Russie depuis l’effondrement de l’URSS , il ne faut pas l’oublier quand même ..doit faire le grand écart entre l’Ukraine et Taïwan, et quand on observe Biden , on se dit que ce grand écart va le casser en 2 , sans trop d’émotion en ce qui me concerne

  7. Macron pourra néanmoins demander à XI Jinping comment fait-il pour avoir un taux de croissance bien supérieur au nôtre, pour avoir des villes calmes ou les gens se sentent en sécurité, une classe moyenne en pleine croissance et apparemment plutôt satisfaite, des universités classées parmi les meilleures….

  8. « Poutine a lancé ses chars sur l’Ukraine, »
    Oui, mais seulement après que les ukrainiens aient bombardé pendant 8 ans maintenant, les territoires du Donbass, de préférence sur les civils (dont les enfants) et qu’ils continuent de faire, car tuer des civils est bien plus facile que de combattre des militaires.

    Aussi, vouloir impérativement assimiler Vladimir Poutine à un tyran est, pour moi, abject.

    1. Exact. Mais ça, c’est politiquement incorrect d’y faire allusion. Zelinsky a bafoué les accords de Minsk, sans doute poussé par les Américains et leur sénile Biden, l’Otan et l’Allemagne, sans oublier la Commission européenne avec à sa tête l’indécrottable Van der Layen. Le reportage de la journaliste indépendante Anne-Laure Bonnel très édifiant sur ce sujet a vite été mis aux oubliettes. Zelinsky c’est le bon( et en même temps le truand) et Poutine ne peut être que la brute.

    1. Pourquoi, alors que les Chinois sont capables d’en créer 1 en 3 fois moins de temps que nous ?

    2. La >Chine n’a pas besoin de nous pour construire les EPR dont on lui a offert la technologie.

  9. Macron enfonce sa porte ouverte, depuis longtemps au vue des ses fréquentations internationale tel celle de fin septembre avec un terroriste bien connu, nous montre qu’il trouve de bon dictateurs dictateur et des mauvais. C’est du grand opportunisme.

  10. Macron, c’est l’inversement des valeurs ainsi que la pratique du
     » en même temps  »
    En voici encore une fois la démonstration.
    A moins qu’il ne soit à la recherche d’un père spirituel ?

  11. c est vrai que notre usurpateur en connait un rayon sur les dictateurs , c est un des pires exemple en europe , « Le totalitarisme vit du mensonge et lorsque la vérité se diffuse, l’empire s’écroule »

  12. C’est vrai que Xi qui nous revend à prix fort le gaz qu’il achète à Poutine, mérite tout le respect de Macron, tout comme Aliev, on a les amis que l’on peut, et notre petit dictateur local aime bien se frotter aux grands, son narcissisme en a besoin, et puis vous savez qu’il est important d’être sobre dans les dépenses énergétiques, combien va dépenser l’avion présidentiel pour cette balade?

  13. Poutine, qui le fût, n’est plus Communiste . C’est là son tort, alors que la France le devient allègrement . Macron trouve le modèle de Pékin autrement plus séduisant que celui de Moscou . En fait il sait très bien détruire les nations européennes pour plaire à Mister Biden qui ne rêve que de ça.

    1. France et Chine sont d’aimables contraires : la Chine officiellement communiste applique une politique économiquement libérale, alors que la France, officiellement libérale applique une économie et un assistanat digne des socialo-communistes

    2. Tout à fait d’accord, ils n’aiment les dictatures que communistes, les autres régimes politiques, ils ne peuvent pas les encadrer. Notre conducator va voir son modèle, qui se ressemble s’assemble. Cordialement.

  14. C’est la Chine qui fabrique les batteries de nos futures bagnoles et qui tient les terres rares en Afrique, alors polope ! Et pas de vagues.
    Et si Macron pouvait retourner Xi contre Poutine alors là ,apothéose, hautbois et musettes,bombardes et binious, le deuxième maître du monde est sur le point de naître.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter