[L’été BV] Gérard Collomb s’est tu pour ne-pas-faire-monter-l’extrême-droite

gérard collomb
Cet article vous avait peut-être échappé. Nous vous proposons de le lire ou de le relire.
Cet article a été publié le 13/11/2022.

Cet aveu avait été peu relevé dans les médias. Un aveu assez effrayant. Celui d’une dissimulation assumée pour motifs électoralistes...

Certains, durant la présidentielle, avaient surnommé ironiquement Valérie Pécresse « Madame 20 h 02, en référence à son ralliement hâtif et prévisible à Emmanuel Macron après le premier tour. On pourrait, de la même façon, appeler Gérard Collomb « Monsieur minuit moins le quart ». À double titre : d’abord parce que c’est à 75 ans, alors que, souffrant, il a quitté les affaires depuis belle lurette, que Gérard Collomb décide enfin de tirer la sonnette d’alarme. Ensuite parce que le moment, pour la France, est bien tardif. Le train de son destin est lancé à vive allure… Est-il encore temps  de changer sa trajectoire avant le précipice ?

C’est le jour du 7e anniversaire du Bataclan et 48 heures après l’accostage de l’Ocean Viking - qu’il voit comme un « tournant dans la politique d’immigration » - que Gérard Collomb a décidé de cracher le morceau dans Le Point. Il déballe ce qu’il a sur le cœur. Son refus absolu, quand il était ministre de l’Intérieur, de voir Marseille et Toulon transformés en hotspot - cette opposition aurait motivé sa décision de démissionner. Sa mauvaise conscience à l’endroit des deux jeunes filles - Laura et Maurane - assassinées à Marseille par un Tunisien en situation irrégulière qui aurait dû être placé la veille en centre de rétention administrative à Lyon pour être expulsé.

Puis il y a surtout un aveu, qui a été peu relevé dans les médias. Un aveu assez effrayant. Celui d’une dissimulation assumée pour motifs électoralistes.

Pourquoi n’a-t-il pas, sur le moment, révélé les circonstances réelles de sa démission ? S’il l’avait fait à l’époque, il aurait « gravement nui à Emmanuel Macron » : « Si je m’étais exprimé avant la présidentielle, mon intervention aurait pu inverser le résultat de cette élection et Marine Le Pen être élue. C’est pourquoi je me suis tu », avoue-t-il sans fard.

C’est pour la même raison, si l’on en croit le livre de Noémie Halouia, qu’en avril 2017 avait été passé sous silence le meurtre sordide de Sarah Halimi : pour rajouter à son malheur, la pauvre victime avait été tuée trop près de la présidentielle.

Une question, une seule : pour ne pas « faire-monter-l’extrême-droite », selon l’expression consacrée, combien d’autres faits ou chiffres les intéressant au premier chef ont-ils été cachés aux Français ?

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 28/08/2023 à 11:17.

Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel
Directrice de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

121 commentaires

  1. Donc  » pour ne pas faire monter l’extrême droite  » il vaut mieux lâchement livrer la France aux barbares qui decapitent, poignardent et egorgent en toute impunité ???
    Mais où sommes nous ? Qui sont ces irresponsables politiques qui prétendent gouverner ? Quelle idée ont ils de leur pays et de leurs compatriotes ? Ces gens devraient être traduits en justice pour haute trahison. Quant à certains médias qui ont oublié que leur mission était d’investiguer et d’informer, ils sont également coupables d’un certain silence.

  2. Ces socialistes depuis Mitterand osent tout pour préserver leurs intérêts du mensonge par omission à la trahison, celui-ci ne faillit pas au système clanique ,responsable mais pas coupable invoquant la raison d’état ,les tueries ne les empêchent pas de dormir et chez eux la honte n’existe pas où est vite oubliée, un sentiment trop humain sans doute.

  3. J’approuve tous les commentaires précédents. Gérard Collomb n’a pas voulu voir, par compromission carriériste, que la prétendue « extrême droite » c’était tout simplement la population française. Et que cette population n’est pas guerrière, ni extrême, mais tient seulement à rester européenne. Un éclairé déçu, certainement. Mais où est le courage ?

  4. De toute façon, tant que Dominion « gère » les résultats des votes, l’extrême droite ne « passera pas ». Et en 2027, il n’y aura pas d’élection présidentielle. Les américains préfèreront une libanisation de leur colonie française en Europe, plutôt qu’un gouvernement idéologiquement inexpérimenté. L’Ordre, l’ordre, l’ordre, oui mais pas celui-ci dira Mélenchon.

    • C’est l’évidence même que les élections françaises (et autres) se décident à Washington, l’Espagne en étant le dernier exemple criant. Sauf si les américains se retrouvent plongés dans une nouvelle sécession : le pays central, conservateur, contre ses régions côtières de l’Est et de l’Ouest, progressistes et polluées par le Wokisme. Regardez attentivement : ça a déjà commencé. Dans ce cas, selon leur bonne vieille habitude, ils fermeront les volets, abandonnant l’Europe et même l’OTAN (qui leur coûte un bras).

  5. Il, s’est tu pour ne pas faire monter l’extrême-droite ? Le rigolo ! Elle monte malgré lui ; Et elle sera moins violente que les voyous maghrébins fin juin . C’est grâce à eux qu’elle grimpe , MLP … Et que la NUPES et mélenchon dégringolent . Comme micron d’ailleurs .

  6. Lamentable, nous savions que les politiciens étaient véreux. Ils ont toujours trompé les électeurs. Les magouilles ont toujours fait le malheur des Français. Mais avec Macron c’est encore pire parce qu’il détruit notre Nation.
    Nous avons des incompétents au gouvernement qui sont la pour se faire du fric, une richesse pour leur avenir.
    2027 le RN gagnera largement parce que les citoyens enregistrent le désastre du copinage de drauche.

  7. Pour éclairer votre lanterne sur tous les sujets « dérangeants », commencez par lire « Tous vaccinés, tous protégés? » …Un voile…qui tombe sur ces mensonges et corruption (tout est vérifiable et confirmé). Les doses de « rappel » sont déjà là…A t’on retrouvé les échanges entre Ursula et Pfizer?…

  8. Tous des faux culs manipulateurs qui n’aiment qu’eux et surtout pas la France qu’ils détruisent au jour le jour par une complaisance envers ceux qui nous détestent qui nous traitent de mécréants et autres noms d’oiseaux dont ils sont friands. Tous les patriotes qui ont combattu lors des dernières guerres doivent se retourner dans leur tombe face à cette gabegie politique. France devient synonyme de honte.

  9. Mais, chère Gabrielle, les exemples sont nombreux dans l’histoire (et je suis pas historien); pour ne pas déplaire au régime, on a laissé massacrer 5 à 6 millions de juifs durant la seconde guerre mondiale.

  10. Les parangons du mensonge, qui s’expriment entant qu’evangeliste,s nous aurons tout vu, et surtout tout subii

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois