La possibilité avait déjà été évoquée en mars, elle devient effective aujourd'hui. La centrale à charbon de Saint-Avold (Moselle) va bien redémarrer l'hiver prochain « à titre conservatoire, compte tenu de la situation ukrainienne » et des tensions sur le marché de l'énergie, a confirmé, dimanche, le ministère de la Transition énergétique. « Le progrès a encore des progrès à faire », disait le journaliste Philippe Meyer. Ajoutons à cette sentence que « rien n’arrête le progrès, il s’arrête très bien tout seul », pour paraphraser l’écrivain Alexandre Vialatte. Faute de nucléaire, on relance donc les centrales à charbon. « Nous resterions, dans tous les cas, en dessous de 1 % d'électricité produite par le charbon », assure le ministère, « et aucun charbon russe ne serait utilisé ». Le charbon russe fait déjà l'objet d'un embargo qui devrait être totalement appliqué à partir du 1er août.

Pour Fabien Bouglé, spécialiste des questions énergétiques et auteur de l’excellent Nucléaire : les vérités cachées. Face à l'illusion des énergies renouvelables (Éditions du Rocher), on assiste à un épisode attendu et prévisible : « En abandonnant le nucléaire, on s’expose mathématiquement à une augmentation des factures et des coupures d’énergies », soupire celui qui n’a eu de cesse d’alerter sur l’arnaque des éoliennes. « Au fond, le pilonnage de notre parc nucléaire, c’est l’assurance de notre inféodation à l’énergie allemande. On est passé du stade d’exportateur d’électricité à celui d’importateur », regrette Bouglé.

Une guerre énergétique que nous sommes en train de perdre

Finalement, le véritable enjeu du nucléaire français n’a jamais été l’écologie ou la sauvegarde de l’environnement, nous sommes bel et bien au cœur d’une guerre énergétique sans pitié que nous sommes en train de perdre. « Les Français doivent réduire leur consommation d'énergie, ce qui permettra au pays de retrouver des marges de manœuvre et d'affronter les futures pointes de consommation », écrivent les dirigeants de Total, EDF et Engie, dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche (26 juin). La réalité est crue, brutale. En laissant se démanteler sa souveraineté énergétique, la France paye bien plus qu’une simple addition environnementale. « Les Allemands nous ont fait une clef de bras », réagit Fabien Bouglé. Une prise de combat qui laissera sur le carreau non pas les décisionnaires mais les consommateurs, assommés par les montants des factures énergétiques.

Bref sujet de satisfaction pour l’emploi tout de même, la réouverture de la centrale à charbon de Saint-Avold : l’opération nécessiterait le recrutement des 71 anciens salariés, en congé de reclassement depuis la fermeture de la centrale en mars 2022. Les postes seront proposés aux salariés volontaires, sous la forme de CDD courant du 1er juillet 2022 au 31 décembre 2023. Enfin, le texte (l’article 13 du futur projet de loi pouvoir d’achat que RTL s’est procuré) prévoit qu’il « pourra être fait appel à des compétences extérieures si cela est nécessaire ».

3386 vues

27 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

62 commentaires

  1. Au sommet du G7 Emmanuel Macron a retroussé les manches et maintenant il va mettre les mains au charbon, n’en déplaise à sa politique de l’énergie propre (et encore et toujours du « en même temps »)

  2. il y en a qui se frotte les mains c’est Poutine. il ne vend plus son gaz a l’europe mais a l’Inde. celle ci nous le revend (avec une petite marge bien sur) ou est le problème?? bienvenue dans le monde du foutage de gueule et les français sont contents, amen

  3. Et paf, l’Allemagne va réussir à se débarrasser d’un concurrent énergétique avec l’accord du chef de l’état français et sa complice (directrice plutôt) Ursula VDL. Et Mac a été réélu par une majorité de français. C’est à se suicider autant de bêtise et veulerie de la part d’un peuple qui continue à se placer au dessus des autres

  4. Nos « ingénieurs » ont laissé « pourrir » 14 centrales nucléaires… Macron a fermé Fessenheim. Et on s’étonne ? Nous exportions ? Nous importons !
    Nous voilà revenus au charbon… Demain, le Bois et le Silex ?

  5. pas grave ,ils vont dire que ça crée de l’emploi ..quand ils décideront que nous devons s’éclairer à la bougie , ils nous vanteront la France d’antan .

  6. Je ne comprends pas le mouvement écolos qui a exigé de fermer la centrale atomique pour faire ré ouvrir une centrale à charbon dont nous devons acheter le charbon très loin ( nous n’avons plus la possibilité d’exploiter les mines de charbon ) et importer du bout du monde des éoliennes et des panneaux solaires nous recyclables !!! en marche vers le passé !!!

  7. Silence des écolos , et l’on continue à démanteler Fessenheim .Le pire c’est que l’on veut passer aux véhicules électriques .Avec quoi on se le demande .Tous ces gens qui roulent électrique savent seulement comment on les fabrique , se soucient ils de savoir ou toutes ces matières vont finir et surtout ont ils une pensée pour ces enfants qui travaillent dans des conditions horribles pour extraire certains métaux .Ne pas acheter ces voitures tout simplement , boycotte total.

  8. Le monde selon l’écolo : au lieu de risquer d’être irradié on aura un cancer des poumons. On n’arrête pas le progrès.

  9. Merci MACRON, Au pouvoir depuis 15 ans (y compris sa complicité avec HOLLANDE) qui nous a fait perdre notre avance sur le nucléaire bien qu’ayant changé d’avis fin 21. En plus, à cause des écolos qui nous font mettre des éoliennes partout sans obliger leurs complices à au moins compléter leur connerie. Il faudrait déjà les obliger à annexer à leurs parcs d’éoliennes des usines d’ hydrolyse de l’eau pour produire le combustible le plus propre: l’hydrogène.

  10. Conclusion : La France doit reprendre Sa Souveraineté, pour Une U.E. des Etats Unions et non au garde à vous, fixe, aux Ordres de Van Der Leyen et d’un Conseil de l’U.E. d’une Mouvance F.M. Mondialiste qui ne peut que nous conserver dans le chaudron de l’Enfer…Hadès Macron doit demeurer face au Peuple, sans que des étrangers de Sa Mouvance délétère tirent TOUTES les ficelles en dehors…

  11. quelle tristesse pour une filière d’excellence et d’indépendance et d’approvisionnement sûr et à prix correct qu’était le nucléaire français.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter