Quelles sont les conséquences de la décision d’Emmanuel de stopper la délivrance du ? Faut-il désormais reporter l’espoir sur d’autres types de , notamment le Spoutnik russe ?

Le Dr Bertrand Legrand réagit au micro de Boulevard .

Le vaccin AstraZeneca a été suspendu en et dans plus d’une dizaine de pays européens. Que cela veut-il dire ?

En sortant de sa voiture, M. Macron, sans avoir consulté les scientifiques, a décidé que 18 cas de CIVD, coagulation intravasculaire disséminée, représentaient un danger qui nécessitait de mettre en route un principe de précaution qui est de stopper la vaccination. Pour rappel, la vaccination sauve à peu près 200 à 300 vies par jour. 18 cas de CIVD ont été listés en 2-3, mois sachant qu’actuellement, on attend à peu près 1.000 cas CIVD sur une population de 18 millions de personnes. Macron a décidé que c’était inquiétant.

Vous reste-t-il des doses que vous êtes dans l’incapacité de distribuer ? Vont-elles se perdre ?

J’ai appris la nouvelle grâce à un de vos confrères de qui m’a appelé pour avoir ma réaction. J’étais un peu surpris, puisque je n’étais même pas au courant, puisque nous n’avons même pas reçu un seul mail de la DGS. Nous ne recevons pas l’information et, à 15 h 30, nous devons tout arrêter. Les doses restantes sont parties à la poubelle. Macron a décidé de balancer 1 flacon par médecin. C’est absolument honteux. Il faudra faire un point sur le nombre de doses jetées, alors que cela fait des semaines qu’on nous dit de faire attention pour qu’il n’y ait pas une seule dose de perdue.

On a dû déplanifier en urgence toutes les vaccinations. M. Macron nous dit que tout est arrêté pour 24 heures, mais finalement, les 24 heures vont durer jusqu’à jeudi. Il va falloir bosser au moins trois jours de plus.

Quelle serait la solution pour sortir de cette situation ?

Le meilleur vaccin est celui qui sera disponible pour être injecté et qui vous sauvera de la réa. À partir de ce moment-là, peu importe la marque. Lorsqu’on décide de stopper net 50 % de la vaccination, chaque jour qui passe, on a du sang sur les mains. Nous n’avons pas d’études concernant le vaccin Spoutnik. Par conséquent, difficile de juger s’il est bon ou non. Les chiffres annoncés par les Russes sont excellents. Des chiffres russes sont des chiffres russes, il faut donc tout de même les vérifier. Certains pays nous ont fait un retour sur l’utilisation de ce vaccin et, a priori, il a l’air de bien fonctionner. On aurait plutôt tendance à penser que Spoutnik est bon. Les Russes sont d’excellents virologues. Ce n’est donc pas étonnant qu’ils arrivent à sortir un bon vaccin.

On entend souvent que la France est à la traîne dans l’administration des vaccins. Malgré l’interruption de l’AstraZeneca, où en est-on de la vaccination de nos concitoyens les plus âgés ?

On a grandement évolué, puisque l’on est passé de 33 % à 40 %. Au même moment, les Anglais avaient fini de vacciner leur population de plus 75 ans. On est toujours à la traîne, mais on avance…

16 mars 2021

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.