« Nous sommes en guerre »… Il y a un an, M. prononçait cette phrase contre le SARS-CoV-2. Or, déclarer une guerre, c’est affronter l’ennemi et non l’éviter. Et qu’a fait ce chef des ? Il a évité de faire face au virus ! Si nos poilus de 14-18 n’avaient pas fait face à l’ennemi pour le fixer dans le nord, certes au prix de deux millions de vies, la France eût été envahie. Emamnuel Macron, faute de moyens (hospitaliers), a préféré confiner les Français, leur interdisant de vivre et de gagner leur vie, pour laisser l’ennemi s’installer durablement chez eux…

En mars 2020, l’alternative pour M. Macron était :

Soit fuir le virus en confinant les Français convaincus ou… vaincus à 95 % « grâce » à la « covidphobie » née d’une campagne à outrance ! Résultat : l’épidémie traîne depuis un an avec, désormais, plus de 90.000 (et 120.000 fin 2021 ?) auxquels il conviendra d’ajouter, dans un an ou deux, les 20 à 30.000 décès dus aux autres maladies non détectées ou soignées à temps ainsi que les suicides, surtout chez les ados épargnés par la… maladie mais détruits par les mesures liberticides, comme l’a souligné le philosophe André Comte-Sponville sur CNews : « Les d’aujourd’hui sont plus à plaindre que leurs parents ou grands-parents. » Avec, en sus, ce drame pour des dizaines de millions de familles : la chute économique !

Si nous avions affronté ce virus au lieu de l’éviter « quoi qu’il en coûte », peut être aurions nous pu imaginer gagner une immunisation collective ?

a fait le pire des choix…

Face à cette alternative, il a joué à pile ou face. Il a choisi pile alors que j’eusse préféré qu’il fasse face… à l’ennemi : lorsque sa pièce a chu, lui a chuté. Et irrémédiablement perdu la face… Et, les Français, des milliards de pièces de monnaie !

16 mars 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Agression des époux Tapie : à quand le crime de lâcheté ?

Quelle est la raison qui pousse le législateur à rabaisser la victime en la qualifiant de …