Le samedi 9 décembre, une immense foule, une multitude à la fois joyeuse et recueillie. Un fabuleux mélange de tout ce qui fait la France. Une suspension miraculeuse de la lutte des classes.

Les citoyens n'étaient pas questionnés sur leurs opinions politiques. Leur présence était légitime dès lors qu'ils aimaient Johnny et il aurait été de mauvais goût d'interdire les larmes ou les applaudissements, les chants ou les émotions à quelqu'un parce qu'il aurait été de droite, de gauche, d'extrême gauche ou d'extrême droite.

Pourtant, il paraît que Marine Le Pen n'avait pas eu le droit de s'associer à l' général, si naturellement, si splendidement populaire. Elle a tweeté son dépit puis a retiré son tweet.

Comment avait-elle pu ne pas comprendre que, même dans une telle ferveur démocratique, sa contribution serait jugée choquante !

Je doute fort, pourtant, que Johnny dans ses dernières volontés ait demandé son exclusion. C'est donc sa qui l'a décidée, sans doute pour complaire à ceux qui confondaient douleur et idéologie, peuple et peuple de gauche.

On aurait soustrait de cette innombrable foule ceux qui avaient dans leur vie voté en faveur du FN, elle aurait été sensiblement réduite. Devant la Madeleine, ce n'était pas majoritairement l'esprit des beaux quartiers qui paradait mais le cœur d'un peuple qui trouvait précisément dans ce chagrin universel un lien, un bonheur déchirant qui détruisaient les fractures et les antagonismes classiques, habituels, étriqués.

Mais il convenait tout de même que le tristement correct frappât.

5666 vues

11 décembre 2017

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.