Dépouillé, bradé, vidé, transformé en camp de migrants : le château de Grignon (78), allégorie de la France

800px-Grignon-Ecole1V1

Thiverval-Grignon se situe entre Plaisir et Poissy. C'est un de ces villages miraculeusement épargnés par la bétonnisation de la Grande Couronne, qui semblent dans un autre espace-temps que Mantes-la-Jolie ou Trappes, pourtant terriblement proches. On peut y songer sans difficulté à ce que devait être la vie du temps du jeune Louis XIV, lorsque les Yvelines n'étaient qu'une forêt, et Versailles, un marécage giboyeux surmonté par un relais de chasse. Dans ce petit village, comme dans beaucoup de villages des Yvelines, il y a un château du XVIIe, admirable mélange de rigueur et de raffinement : un plan classique, une cour en U, brique et ardoise. On dirait un peu le château d'Athos, en Touraine, au début de Vingt ans après.

Le château de Grignon (puisque c'est son nom) a une histoire qui se confond avec celle de la France. Il a été construit par un noble de robe, président du Parlement de Paris, à la fin du XVIe siècle. Selon une patiente stratégie sociale, qui existait déjà à Rome, son fils, seigneur de Neauphle, fait la même chose en mieux : il obtient que Grignon soit érigé en marquisat. Le domaine passe ensuite, de main en main, jusqu'à la Révolution où un certain Auguie s'en rend acquéreur. Il marie sa fille au maréchal Ney puis vend au maréchal Bessières. Enfin, en 1826, Charles X acquiert le domaine et y fonde une école d'agriculture, qui deviendra, de nos jours, Agro Paris Tech, la plus vieille école d'agriculture de France.

Évidemment, tout ça est très vieille France : il avait donc été prévu de déménager l'école sur le plateau de Saclay en 2021. D'anciens élèves s'y sont opposés. L'État a voulu gagner du temps et a suspendu l'attribution à un promoteur en promettant de lancer une nouvelle procédure avant fin 2022. Tu parles ! Au mois de juin, le mobilier du château a été bradé par l'État dans des conditions abracadabrantes : pendant une vente aux enchères confidentielle, chaises, tables et canapés sont partis à des prix qui feraient presque rougir Ikea.

Et là, cerise sur le gâteau, ou dernier clou sur le cercueil : attribué au cours du mois de novembre à Emmaüs, le château va devenir un centre d'accueil de migrants. C'est qu'il fait froid, en Île-de-France, beaucoup plus froid qu'en Afrique, mais maintenant que nos hôtes sont là, on ne va pas se contenter de leur donner une couverture, n'est-ce pas ? Le 17 décembre, le ministre Olivier Klein, un de ces anonymes dont la Macronie a le secret, s'est « rendu sur place » pour médiatiser l'accueil de 67 migrants, prélude à l'hébergement, à terme, probablement, de 200 de ces futurs Français. Les nouveaux châtelains de Grignon devraient repartir entre mars et mai 2023. Pas chez eux, bien sûr : ailleurs en France.

Le château de Grignon avait une histoire glorieuse, du mobilier de prix, était témoin du passé. Le voici vide, bradé, abandonné et refilé en sous-main par le pouvoir politique, sans demander l'avis de personne, à une association qui va héberger des migrants. Cette histoire n'est pas une histoire comme toutes les autres : Grignon est une allégorie de la France.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 20/12/2022 à 8:57.
Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

88 commentaires

  1. La macronie a fait de ce château la même chose qu’elle fait avec le reste de la France et c’est notre faute, car c’est nous qui avons mis ces incapables aux « gouvernes » pour notre perte.

  2. Une histoire passée sous silence ou presque. Aucun écho sur les chaines publiques comme d’habitude. Le mobilier vendu aux enchères pour des sommes dérisoires . Qui était au courant ? Une histoire qui pour le moins mériterait une enquête parlementaire

  3. M. Macron continue son œuvre de destruction de notre pays. Une majorité de français apathiques laisse libre cours aux complices des basses œuvres du président. La France devient un pays du tiers monde vilipendé par des hordes incultes qui vivent à ses dépens. On observe chaque semaine des scènes de guerre civile. Les violences sont le fait d’individus assurés d’impunité par une justice à bout de souffle. Le prince continue de dépenser de l’argent en augmentant une dette abyssale. Nous sommes devenus une « mediocratie ». La France a vécu.

  4. « Le château de Grignon avait une histoire glorieuse, du mobilier de prix, était témoin du passé. Le voici vide, bradé, abandonné et refilé en sous-main par le pouvoir politique, sans demander l’avis de personne, à une association qui va héberger des migrants. » ceci résume assé clairement ce que ces ministricules et leurs congénères promettent de faire à la France en tout point !

  5. Si ce château est tout aussi « respecté » que les différents hôtels qui sont réquisitionnés depuis longtemps pour héberger ces « chances pour la FRANCE », ça va être vite gaguesque ! …
    tout ce qu’aura fait la macronie est synthétisée dans cette énième affaire « sociale » …
    En résumé, pour ces gens là: « la campagne est vide donc remplissons la avec des migrants et des éoliennes … »
    Voilà cette politique de fracas qu’engendre tous ces coucous … jusqu’à quand les « ploucs » auront la patience de « subir » cette immigration non contrôlée et leurs étant imposée à ce point ?

  6. C’est consternant ! chaque jour qui passe confirme la décadence de notre pays. Une demeure pareille pour des migrants totalement étrangers à notre monde….on n’a jamais vu ça. MACRON et EMMAÜS font bien peu de cas de notre HISTOIRE, de notre CULTURE et de notre PATRIMOINE. C’est un SACRILEGE ! Mettre une telle demeure à la disposition de ces peuples, c’est choquant pour ne pas citer la formule consacrée dans ces cas là mais vous la devinerez. De plus, c’est toujours avec l’argent des contribuables Français que l’on accueille généreusement ce monde venu d’ailleurs. Et pour les GAULOIS sans domicile, qu’est-ce qu’il fait pour eux EMMAÜS ? il va leur acheter le Château de Versailles ou celui de Chambord ? Quoiqu’il en soit, souhaitons que ces migrants soient sérieusement encadrés et qu’il y aie des extincteurs dans toutes les pièces du Château sinon, bonjour tristesse et ça risque d’être la St Jean avant l’heure… En tous cas, je ne donnerai plus rien chez EMMAÜS, ça sera remis directement aux personnes dans le besoin, là au moins, je saurai à qui ça profite.

  7. Un peuple qui élit des corrompus, des renégats , des imposteurs , des voleurs et des traitres n’est pas victime , il est COMPLICE . Le mal progresse a cause de la faiblesse des gens . Voilà ou en est la FRANCE elle laisse crever les S.D.F Français de froid dans les rues et les immigrés sont logés dans des châteaux ; Cherchez l’erreur !

  8. Pour moi la préférence nationale doit être mis en application, pas pour des étrangers mais d’abord pour des FRANÇAIS comme le dit si bien Sylvie PERINGUEY

    Et nos SDF qui meurent de froid chaque hiver dans la rue?? Quel château pour eux ? Honte à ce gouvernement. Que fait la ligue des droits de l’homme au pays des droits de l’homme ?

  9. Quand on a un président de la république qui déteste la France et son histoire, plus rien ne m’étonne quand à la dilapidation de notre patrimoine.
    La vente aux enchères confidentielle du mobilier n’a pas du déplaire à certains. Je serais curieux de savoir qui à emporter ces enchères.
    Un si beau patrimoine historique livré à des associations pour « loger des migrants », c’est le coup de grâce.

  10. C’est absolument scandaleux ! Ce régime politique n’a plus qu’une priorité : brader le patrimoine et remplacer la population ! Ma petite fille est encore étudiante sa l’Agro et son école vient d’être délogée par ce gouvernement de pirates ! Deux années de prépa, trois années d’école et hop dégagez à Palaiseau, le château c’est pour les clandestins fraîchement débarqués du l’ocean Viking à Toulon ! Je n’ai jamais vu cela dans aucun pays !
    Le château de Versailles sera-t-il bientôt transformé en abri pour migrants et en point de deal ? pas impossible !
    Et personne ne bronche ! Mais réveillez vous ! Nous avons des bandits au pouvoir !

    • les migrants de la Porte de la Chapelle « dispersés » dans toute la FRANCE pour les « noyer dans la masse non agissante » … On verra bien comment ils vont être « intégrés » dans les campagnes … Orange mécanique en vue ! …
      Et les mondialistes qui veulent s’inspirer de la trilogie « Hunger games » …

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois