« Il est temps  que l’esprit critique français se réactive », nous écrit MARCU en commentant l’article de Marc Baudriller « Pourquoi la présidence européenne sera le tombeau du Président  Macron ». Un appel, bien évidemment, qui ne s’adresse pas à , vous l’aurez compris, notre lecteur poursuivant ainsi : « et que les citoyens se réveillent de l’anesthésie générale où les plonge cet ‘‘enfant-roi’’ totalement inconscient de ses limites et désavoué par la réalité nationale et internationale ». C’est ce qu’essaye de faire , tous les jours, depuis dix ans !

Se réveiller de l’anesthésie générale. Pour quoi faire ?

Pour « s’indigner », comme P.A Foch après la validation du passe vaccinal par le Conseil  constitutionnel. Un Conseil constitutionnel  « conspué sur les réseaux sociaux », comme l’a relaté Marc Baudriller, le 21 janvier. Et notre lecteur de s’insurger. « Le conseil constitutionnel qui valide des mesures liberticides en plus pour un vaccin qui n’est pas obligatoire. Des mesures qui ne sont qu’une contrainte forte et qui privent l’accès à des commerces ou à de la culture à des Français qui ne veulent pas de ce vaccin. Je suis vacciné, mais je suis contre ces mesures disproportionnées. Ce conseil n’est plus qu’un endroit où l'on recycle les vieux éléphants de la politique et où l’entre soi est de rigueur ». Pipo56, lui, fait remarquer que « Fabius, Juppé, Jospin » sont « trois échecs à l’élection dont le peuple n’a pas voulu et qui trouvent le moyen de se venger du peuple.» Ce n’est peut-être pas l’intention de ces trois « vieux éléphants », membres du Conseil constitutionnel, mais c’est pas mal réussi !

S’indigner aussi en constatant, comme Marie-France Cheikh, que « le jeudi, le duo Castex-Véran annonce les nouvelles mesures du passe vaccinal alors qu’il sera validé ou pas le vendredi par le Conseil constitutionnel. On nous prendrait pas pour des idiots ? » On dit qu’il y a des réponses qui sont dans la question…

S’indigner encore comme Deo D. : « Donc, en août 2020, les grands sages considéraient attentatoire aux libertés fondamentales de garder un regard sur des terroristes dangereux sortant de prison, et ont rejeté une loi de bon sens. En 2022, il n’est pas attentatoire aux libertés des citoyens honnêtes, de leur interdire tout ce que l’on sait lorsqu’ils ne sont pas vaccinés. »

Se réveiller de l’anesthésie générale. Pour quoi faire encore ? Pour dénoncer les deux poids deux mesures, les incohérences, les hypocrisies.

Ainsi, skoed cible les fanfaronnades du ministre de l’Intérieur, à la lecture de l’article de Gabrielle Cluzel, « Immigration : avec Gérald Darmanin, on allait voir ce qu’on allait voir ! Eh bien, on voit... » : « Pour dissoudre Génération Identitaire, là il y avait les gros bras. Pour le reste, ben, manque de courage, manque de tout en fait, arrangement sûrement, Français réveillez vous ! » MaryB se veut « compréhensive » avec le ministre de toutes les polices : « On ne peut pas tout faire. Il faut choisir. Monsieur Darmanin a choisi la lutte contre l’ et, pour lui, c’est très large. » Au passage, leon pinault constate qu’ « il est plus facile de désactiver un passe sanitaire que de désactiver les milliers de cartes vitales frauduleuses. »

Dénoncer les incohérences. Notamment celles des LR sur le passe vaccinal. Commentant l'article de Georges Michel, « Pour Valérie Pécresse, le passe vaccinal ne sert à rien... », Pipo56 nous offre un petit rappel historique : « Ce parti UDR-RPR--LR a toujours fait du "en même temps". En 1974, parler de gaullisme mais désavouer Chaban. En 1975, parler de la France mais acter le regroupement familial. En 1981, critiquer la gauche mais favoriser l'élection de Mitterrand. En 2003, promouvoir le risque d'entreprendre mais mettre en place le principe de précaution. »

Enfin, dénoncer les hypocrisies. Apparemment, la déclaration de Valérie Pécresse, en guise de préliminaires, au début de l’émission de Jean-Jacques Bourdin, passe mal chez beaucoup de nos lecteurs. Commentant l’article de Marie Delarue « Valérie Pécresse face à Jean-Jacques Bourdin », PHR52 écrit : « Je n’ai jamais aimé Bourdin mais, là, ce que Pécresse a fait est INQUALIFIABLE ! Une hypocrite populiste qui jette Bourdin aux chiens ignorant la présomption d’innocence. Cette ambiguïté dans son réquisitoire est d’une perfidie inouïe !!! Elle aurait dû refuser de participer à cette émission. Je hais l’humiliation publique à laquelle Pécresse s’est livrée. Rédhibitoire pour moi. Elle s’est disqualifiée et a définitivement perdu mon vote. »

Et pour terminer sur cette nécessité de se réveiller de l’anesthésie générale, MaryB, à propos de Fabien Roussel, le candidat communiste à l’élection présidentielle qui a fait parler en défendant la gastronomie française, s'exclame : « Il est mignon comme tout ce garçon ! Mais n’oublions pas qu’il a demandé que Zemmour soit interdit de candidature. L’entrecôte : oui, mais, pour la démocratie, il y a encore du travail. »

A l'évidence, l'esprit critique français est bien actif. En tout cas, on fait le nécessaire sur ...

23 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 6 votes
Votre avis ?
29 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires