Électoralement parlant, le français n’existe plus. Même la fameuse ceinture rouge municipale cerclant jadis la capitale n’est qu’un lointain souvenir. Pourtant, le cadavre bouge encore, parvenant à sortir de son coma clinique pour poser les vrais problèmes : ce qu’il y a dans nos assiettes.

Ainsi Fabien Roussel, secrétaire général du PCF et candidat à l’élection présidentielle, invité, ce 9 janvier, à « Dimanche en politique », sur France 3 : « Un bon vin, une bonne viande, un bon fromage : c’est la gastronomie française. Le meilleur moyen de la défendre, c’est de permettre aux Français d’y avoir accès. » Soit une déclaration de principe qui nous rappelle qu’au PCF, naguère porte-parole d’une classe ouvrière depuis longtemps passée au Rassemblement national, on ne buvait pas que de l’eau, à l’instar du défunt Jacques Duclos.

Sans surprise, les brigades de l’eau minérale et les milices végétariennes sont vite sorties du bois. Sur les réseaux sociaux, éternel terrain de des corbeaux, un certain Jannanas, par exemple : « Aïe aïe aïe heureusement que le grotesque ne tue pas ! Faites avancer la gauche au lieu de faire des appels de pied à la droite identitaire. » D’où cette réponse de Fabien Roussel : « Viande, fromage, vin (avec modération). Nous avons comme ambition de rendre accessible à tous les Français une alimentation de qualité. La gastronomie française pour toutes et tous, j’assume ! » À l’exception du vilain « avec modération » ne s’imposant pas lorsque les dives bouteilles sont, d’abondante manière, partagées entre gens de bonne compagnie, il n’y a guère matière à reproche quant à cet aimable viatique.

Hormis Sandrine Rousseau, candidate malheureuse à la primaire écologiste, femme se vantant de vivre avec un homme déconstruit et qui pense avoir trouvé l’imparable réponse : « Le couscous, plat préféré des Français ! » Est-ce de la cuisine, de l’humour ? Manifestement, elle n’est douée ni pour l’une et encore moins pour l’autre.

Soyons justes et, enquête faite, le couscous serait effectivement le plat préféré des Français, avant le hamburger et la pizza. Mais qu’en déduire, surtout quand les journalistes de France Télévisions, auteurs de ce palmarès, précisent : « Attention, on parle vraiment des plats préférés, pas de ceux que l’on mange le plus souvent. » Et les mêmes de poursuivre : « Le couscous n’est que le 19e plat le plus consommé en France », tandis que « blanquette de veau, choucroute et petit salé aux lentilles se hissent tous dans le top 10. »

Alors, que veut nous dire Sandrine Rousseau ? Que la « créolisation de la France », pour paraphraser Jean-Luc Mélenchon, serait inéluctable ? Si cette dame, que son époux serait bien inspiré de reconstruire, intellectuellement tout au moins, sortait un peu plus de chez elle, il ne lui aurait pas échappé que le plat de prédilection des issus de l’ n’est pas le couscous mais le kebab, forgerie culinaire issue des cuisines berlinoises, avant de s’exporter en d’autres contrées plus orientales.

Après, pourquoi une telle haine vis-à-vis de cet infortuné Fabien Roussel ? Il ne faut pas aller chercher bien loin la réponse. En effet, ce dernier, empruntant plus les pas de Georges Marchais, premier contempteur de l’immigration, légale comme clandestine, que de Robert Hue, entend renouer, même s’il est un peu tard, avec son ancien électorat populaire. D’où ces déclarations (en mai 2021 sur BFM TV-RMC) ayant glacé le dos de la gauche des beaux quartiers, faisant de la « sécurité publique » un « droit fondamental ». Pareillement, le même s’en prend aux « réunions non mixtes » de l’UNEF, allant jusqu’à affirmer : « Je pense que les réunions segmentées selon la couleur de la peau, sa religion ou son sexe, ça divise le combat. » Pas faux.

En attendant, quel couscous !

4248 vues

10 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

34 commentaires

  1. Jambon de Bayonne, Andouille de Vire, Saucisson sec de Savoie, Cote de Porc à la Sauge, Pied-de-Cochon, Tripes-à-la Mode-de-Caen, Tablier-de-Sapeur, Rognons-de Porc-Flambés-à-l’Armagnac, Choucroute-Alsacienne-au-Lard, Rillettes-du-Mans, Rosette de Lyon, … que des spécialités rejetés par les amateurs clandestins de coucous et de kebab !!!!!

  2. Un coco qui s’accrocherà la bouffe….. et ça emm… ses copains… Mieux vaut en rire tiens. Demain surement c’est le pinard qui vaincra mais bon ça faisait longtemps qu’on oubliait que notre gastronomie est délicieuse.

  3. Rousseau devrait se faire soigner .Elle est complètement déconnectée de la réalité.
    Dire qu’elle est vice présidente de l’université de Lille je plains les étudiants avec une pareille vice présidente ils ne sont pas fauchés.VIVE LA GASTRONOMIE FRANCAISE .

Les commentaires sont fermés.