Pour Valérie Pécresse, le passe vaccinal ne sert à rien : c’est pour ça que les LR ont voté majoritairement pour !

pécresse

Le passe vaccinal a donc été voté dimanche. 215 voix pour, 58 contre, 7 absentions. Les deux tiers des LR ont voté pour. Dont acte. Lundi, Valérie Pécresse, candidate à la présidence de la République, était l’invitée de Sonia Mabrouk sur Europe 1. Très intéressant. La présidente de la région Île-de-France y a dénoncé une « une gestion complètement chaotique avec un gouvernement qui a en permanence un train de retard. Il aurait fallu distribuer les auto-tests dans les classes comme JE l’avais demandé dès septembre… »

La journaliste coupe l’héritière présomptive de Chirac : « On ne va pas refaire le match… » Réponse : « C’est important, faut quand même tirer les enseignements de ce qui n’a pas été fait… » On est d’accord et ça vaut sans doute aussi pour celle qui est aujourd’hui candidate à la fonction suprême et qui fut, jadis, ministre de Sarkozy. Passons. « Oui mais sur le passe vaccinal, est-ce que vous-même les tirez, ces enseignements. La droite s’est divisée… Est-ce qu’il est nécessaire, ce passe vaccinal ? » L’art d’appuyer où ça fait mal et de poser les bonnes questions. Réponse de Valérie Pécresse : « Le sujet, aujourd’hui, est simple, il aurait fallu repousser d’une semaine la rentrée des classes comme JE l’avais demandé… » Et suit un baratin sur le registre « MOI, je ne gouvernerai pas comme ça, MOI, je ferai comme ci, etc. » Mais Sonia Mabrouk n’étant pas du genre à se laisser embarquer là où elle ne veut pas qu’on la mène rétorque : « Mais vous ne répondez pas sur le passe vaccinal… » Et puis un joli et émouvant couplet, histoire de gagner du temps à l'antenne, sur la désespérance des parents, des enseignants. Toutes choses vraies et bien réelles. Mais ce n’est pas la question de la journaliste...

Arrive, enfin, quand même, la réponse de Valérie Pécresse : « Le passe vaccinal, aujourd’hui, on se rend compte, il va entrer en vigueur, il ne sera même plus utile… » Sonia Mabrouk interroge alors : « Mais, alors, pourquoi vous poussez vos troupes à le voter ? » Et là vient la réponse définitive, quasiment magique, de Valérie Pécresse : « Parce que nous sommes en responsabilité et moi, je ne bloque pas la gestion de la crise par le gouvernement. Mais en revanche, mais en revanche, mais en revanche [ce n’est pas mon clavier qui dérape mais Valérie Pécresse qui doit réfléchir, en même temps qu’elle parle, à la réponse à apporter à cette apparente contradiction], je peux tirer les enseignements de ce pataquès gouvernemental… »

Donc, pour résumer et aller à l'essentiel, une candidate à la plus haute fonction de l’État, se présentant par ailleurs comme la principale opposante à Emmanuel Macron, nous dit benoîtement que ses troupes à l’Assemblée nationale ont voté majoritairement pour une mesure inutile, tout simplement parce qu’ils sont, dit-elle, « en responsabilité ». On sait que cela ne servira à rien, mais c'est pas grave, on vote quand même pour. Visiblement, il n’y pas que la gestion de la crise par le gouvernement qui est « chaotique »…

« Pataquès ». J'ouvre mon dictionnaire Larousse et je lis : « Pataquès... Discours confus, inintelligible, charabia... Situation embrouillée, confuse ».

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 19/01/2022 à 20:53.
Georges Michel
Georges Michel
Editorialiste à BV, colonel (ER)

Vos commentaires

100 commentaires

  1. Comme on l’a déjà constaté, Pécresse la traitresse avec son air de Madone n’est toujours pas très cohérente avec elle-même ! Le 10 Avril prochain, qu’elle arrête de rêver, elle subira un échec cuisant. Tout le monde a compris qu’elle ne brigue le POUVOIR que pour les PRIVILEGES et les AVANTAGES mais pas pour Gouverner notre FRANCE avec AMOUR ! Elle n’est pas la charisme et la carrure de d’E. ZEMMOUR et ça ne passe pas inaperçu aux yeux du peuple.

  2. La réalité est que, depuis une paire d’années, les politiques ne font que du théâtre dans la mesure où le vrai pouvoir est ailleurs: l’oligarchie, en général et les très très très … riches de la planète, qui, désormais imposent. leurs volontés aux Etats quitte à les corrompre, l’oligarchie étant partie prenante dans ces impostures démocratiques. Les peuples votent et se croient en démocratie. Z quand même des fois que !…

  3. Depuis l’arrivée de Macron, les LR, quand ce ne sont pas des traitres à leur parti comme Le Maire, Estrosi et bien d’autres, ne savent plus où ils se situent, bref ils se sont discrédités. Valérie ne fait pas exception à la règle hélas.

  4. Voilà donc à quoi va ressembler SA campagne. Incroyable !
    Vite un débat de deuxième tour, si nécessaire, E. Zemmour/ V. Pécresse. Il n’oubliera pas qu’il a été journaliste et saura bien obtenir la réponse qui engagera son interlocutrice.

  5. On se doute bien que LR est fait pour s’associer à Macron. Je ne voterais pas pour une femme, trop versatile et je suis une personne âgée. On a vraiment besoin de voir arriver d’autres personnes moins usées de la politique que celles qui sont en ligne ; sauf un.

  6. Voila bien le problème et pourquoi je ne voterai plus jamais pour cette famille politique: son « suivisme », sa soumission au politiquement correct imposé par la gauche.
    Elle peut bien faire toutes les promesses, quand on s’est fait avoir par Chirac, puis Sarkozy: on dit plus jamais, tout cela n’est que mensonges.

  7. Là, ça devient inquiétant. Qu’elle se plante sur les fromages, passons, Mais sur des sujets aussi important c’est plus la même histoire.
    Il faut aussi se souvenir de son appel à voter macron en 2017, c’est de l’imbécilité ou du mimétisme ?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois