Brigitte Barèges : « Mes opposants politiques ont tenté de gagner par la justice ce qu’ils ne pouvaient obtenir par les urnes »

ma_publication__4_

Brigitte Barèges, maire LR de Montauban (Tarn-et-Garonne) et figure de la droite occitane, dit ses quatre vérités. Elle avait été condamnée en première instance, en février 2021, à douze mois de prison avec sursis et cinq ans d'inéligibilité avec effet immédiat pour détournement de fonds publics, pour une affaire remontant à 2014. Le 14 décembre dernier, la cour d'appel de Toulouse la relaxait. Une semaine après, Brigitte Barèges était réélue maire de Montauban. Au micro de Boulevard Voltaire, elle revient sur cette affaire qu'elle analyse comme un complot politique monté par ses opposants.

https://youtu.be/8mkVwtjQl0c

Vos commentaires

31 commentaires

  1. Lors du « grand débat » d’autosatisfaction de JUPITER (après les Gilets jaunes », Madame Barèges avait fait preuve d’un courage remarquable en posant les bonnes questions à JUPITER, sous les huées de ses cons-frères.
    Le pouvoir a tenté de se venger en utilisant les méthodes les plus abjectes.
    Il a perdu. Quelque chose est en train de bouger…

  2. Eh bien si madame Barèges souhaites encore plus de justice dans notre France il existe un parti, celui de la Reconquête !!

  3. Interview remarquable qui prouve que la justice d’hier et d’aujourd’hui n’est pas aussi indépendante qu’elle le devrait. La réforme voulue par Eric Zemmour est donc indispensable pour rétablir… la vraie Justice. Ecoutez cette femme Maire qui explique bien le mécanisme…
    Remarquable numéro de BoulevardVoltaire qu’il faut soutenir pour conserver une voix indépendante dans notre univers médiatique contaminé par les wokistes.

  4. Pour ce qui est des propriétaires de la Dépêche du Midi comme du Midi Libre il est inconcevable que ce duo mari ou femme soit a tour de rôle des non élus ,mais toujours dans les rouages du Législatif ,ils apparaissent comme des soldats du pouvoir socialiste en place .Midi Libre n’est plus un journal Libre ,mais un suppôt du pouvoir en place autant du premier pouvoir des Maires ,des Députés que du Président de Région c’est un alléluia permanent a la vision monarchique de la gauche bobo française

  5. Une fois de plus c’est la preuve de la collusion entre la justice, le pouvoir et la clique bien pensante.

  6. suite; BAUDIS avait succédé à LACANUET lui aussi exemplaire. Maintenant la Démocratie Chrétienne a été reprise par « l’âne du Béarn » qui est tombé bien bas avec ses nouvelles alliances Socialo-Marconistes.

  7. Concernant la Dépêche du Midi, il y a pire: son patron BAYLET qui a ensuite été récompensé par HOLLANDE a été coupable de « l’assassinat de BAUDIS »!!
    Il avait monté de toutes pièces le doit-disant scandale faisant état de la soi-disant débauche sexuelle de BAUDIS qui était pourtant exemplaire concernant sa vie privée et honnête en donnant à DOUSTE BL. la mairie de TOULOUSE car ses nominations l’empêchaient de poursuivre son mandat. DOUSTE (homo) avait dit: « il n’y a pas de fumée sans feu »!!!.

  8. La région occitane est gangrenée depuis longtemps par la main mise des élus socialos qui étouffent tous ceux qui ne pensent pas pareil . La présidente en est un parfait exemple .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois